Dernière vérification : 18/10/2018

Documents et formalités

Décision du Royaume-Uni d'invoquer l'article 50 du traité sur l'UE: Plus d'information

Pour l'instant, le Royaume-Uni reste membre à part entière de l'UE, et les droits et obligations continuent à s'y appliquer pleinement:

  • Questions et réponses basées sur le rapport conjoint du 8 décembre 2017 de l’Union européenne et du Royaume-Unien
  • Publications de l'UE sur le Brexit
  • Informations et orientations fournies par le gouvernement britannique sur le Brexiten

Copies certifiées conformes et traductions certifiées

Les autorités peuvent exiger des copies certifiées conformes et/ou des traductions certifiées pour prouver l'authenticité de certains documents importants, tels que les certificats attestant vos qualifications.

Les autorités nationales sont tenues d'accepter les traductions certifiées provenant d'autres pays de l'UE. Elles ne peuvent pas vous demander de traduction certifiée de votre carte d'identité, de votre passeport ou d'autres documents non liés à vos qualifications.

Tests de langue

Le pays d'accueil peut exiger que vous possédiez une certaine connaissance de la (des) langue(s) nationale(s), en particulier lorsque ces connaissances sont importantes pour exercer votre profession dans ce pays. Toutefois, les exigences linguistiques ne doivent pas dépasser ce qui est objectivement nécessaire pour exercer votre profession dans ce pays.

Si les compétences linguistiques ne font pas partie de vos qualifications, la demande de reconnaissance de vos qualifications professionnelles et l'obligation de démontrer vos compétences linguistiques ne sont pas liées. Par conséquent, la reconnaissance de vos qualifications professionnelles ne peut pas être refusée ou reportée en raison de compétences linguistiques insuffisantes.

Qu'est-ce qui constitue une preuve suffisante des compétences linguistiques?

L'un des documents suivants suffit à prouver vos compétences linguistiques:

Si vous ne pouvez fournir aucun de ces documents, il est possible que vous soyez invité(e) à un entretien ou à une épreuve (orale et/ou écrite).

Avant de commencer à travailler

Une fois vos qualifications reconnues, les autorités doivent vous autoriser à utiliser le titre universitaire que vous possédez dans votre pays d'origine (et éventuellement sa forme abrégée dans la langue du pays d'accueil), ainsi que le titre professionnel en usage dans votre pays d'accueil.

Si votre profession est réglementée par une association ou une organisation (ce qui est souvent le cas pour les avocats ou les médecins) du pays dans lequel vous souhaitez travailler, vous devrez en devenir membre avant de pouvoir porter le titre professionnel.

Législation européenne

Vous voulez en savoir plus sur les règles en vigueur dans un pays?

Besoin de services d'assistance?

Contacter un service d'assistance spécialisé

Partager cette page: