Dernière vérification : 18/02/2020

Accès aux emplois du secteur public

Êtes-vous concerné(e) par le Brexit?

Les règles et conditions présentées sur cette page s’appliquent au moins jusqu’au 31 décembre 2020:

  • En tant que citoyen de l’UE, vous avez toujours pleinement accès au marché du travail britannique et conservez tous les droits dont vous bénéficiez en tant que travailleur en vertu du droit de l’Union.
  • En tant que citoyen britannique, vous avez toujours pleinement accès au marché du travail de l’UE et conservez tous les droits dont vous bénéficiez en tant que travailleur en vertu du droit de l’Union.

Si vous rencontrez des problèmes pour faire valoir vos droits, veuillez contacter nos services d’assistance.

En tant que citoyen de l'UE, vous avez le droit de travailler dans un autre pays de l'UE, y compris dans le secteur public (entreprises, administrations et organismes publics).

Il existe toutefois certaines restrictions provisoires si vous êtes ressortissant de Croatie.

Les pays de l'UE peuvent réserver certains emplois à leurs ressortissants, mais uniquement si ces emplois supposent:

Il s'agit généralement des emplois dans le service diplomatique, les forces armées, la police et les forces de sécurité, le système judiciaire et l'administration fiscale. Toutefois, même dans ces secteurs, les postes doivent être ouverts aux ressortissants d'autres pays de l'UE lorsqu'ils ne comprennent pas de tâches de puissance publique. C'est notamment le cas des emplois d'appui administratif et technique, qui ne peuvent pas être réservés aux ressortissants du pays concerné.

Pour obtenir un emploi dans le secteur public, vous devrez peut-être demander la reconnaissance officielle de vos qualifications dans le pays dans lequel vous souhaitez travailler.

Votre pays d'accueil ne peut minimiser votre expérience professionnelle uniquement parce que vous l'avez acquise dans un autre pays de l'UE, au moment de déterminer:

Histoire vécue

Toute expérience acquise dans l'UE compte

Après avoir enseigné pendant dix ans en France, Elisa, Française, s'installe en Italie. Les autorités italiennes reconnaissent ses qualifications d'enseignante, mais la considèrent comme débutante et la placent au grade le plus bas en matière d'ancienneté et de rémunération.

Si, en Italie, l'ancienneté et la rémunération des professeurs sont calculées en fonction des années d'expérience professionnelle, les autorités italiennes doivent accorder la même valeur à l'expérience qu'Elisa a acquise dans un autre pays de l'UE.

Voir aussi:

Reconnaissance des qualifications professionnelles

FAQ

Législation européenne

Vous voulez en savoir plus sur les règles en vigueur dans un pays?

Besoin de services d'assistance?

Contacter un service d'assistance spécialisé

Partager cette page :