Chemin de navigation

Partager sur 
	Partager sur Facebook
  
	En parler sur Twitter
  
	Partager sur google+
  
	Partager sur linkedIn

Université

Mise à jour : 14/01/2014

education-youth

Reconnaissance des diplômes universitaires

La reconnaissance des diplômes n'est pas automatique

Il n'existe pas de mécanisme de reconnaissance automatique des diplômes universitaires au niveau européen. Par conséquent, si vous souhaitez poursuivre des études dans un autre pays de l'UE, vous devrez peut-être entreprendre des démarches auprès des autorités de ce pays pour faire reconnaître votre niveau d'études. Si vous comptez faire une partie de vos études à l'étranger, vérifiez dès le départ si votre cursus sera reconnu dans le pays de votre choix.

Les systèmes éducatifs demeurent de la responsabilité des autorités nationales des pays de l'UE. Ce sont elles qui fixent les règles, notamment en matière de reconnaissance des diplômes étrangers.

Histoire vécue

Reconnaissance d'un diplôme étranger: mieux vaut se renseigner à temps

Après avoir obtenu son diplôme dans une université allemande, Kathrin se rend en France en vue d'y poursuivre ses études. Cependant, les autorités françaises ne reconnaissent pas ses qualifications et lui demandent une attestation délivrée par une université française, certifiant son niveau d'études. Après discussion, une université accepte de reconnaître son diplôme comme étant l'équivalent d'une licence, que la jeune étudiante estime de niveau inférieur à celui qu'elle a obtenu en Allemagne. Cette équivalence contraint Kathrin à refaire deux années d'étude dans le système français avant de pouvoir se porter candidate pour la formation qui l'intéresse.

Faire «comparer» son diplôme

Dans la plupart des cas, vous pouvez obtenir une «attestation de comparabilité», qui évalue votre diplôme universitaire au regard du système en vigueur dans le pays d'accueil. Pour ce faire, contactez le centre ENIC/NARIC du pays dans lequel vous souhaitez faire évaluer votre diplôme à des fins de «comparabilité». Il peut s'agir de votre pays d'origine si vous rentrez chez vous après des études à l'étranger, ou d'un autre pays de l'UE où vous vous installez pour travailler ou poursuivre vos études.

En fonction du pays dans lequel vous demandez l'évaluation de vos diplômes et de la raison de cette évaluation, le centre ENIC/NARIC peut soit évaluer lui-même les diplômes, soit les transmettre à l'autorité compétente.

Avant l'évaluation, vérifiez les points suivants:

  • le coût du service (s'il est payant);
  • la durée de l'évaluation, qui peut prendre de plusieurs semaines à plusieurs mois en fonction du pays, de la finalité et de la complexité du dossier;
  • le type de document obtenu: il peut s'agir d'une équivalence complète ou d'un rapport comparatif;
  • les moyens de recours en cas de désaccord avec l'évaluation.

Si vous fournissez des documents au format Europass (comme le supplément au diplômeбългарски (bg)czech (cs)dansk (da)Deutsch (de)eesti (et)ελληνικά (el)English (en)español (es)Gaeilge (ga)italiano (it)latviešu (lv)lietuvių (lt)magyar (hu)Malti (mt)Nederlands (nl)polski (pl)português (pt)română (ro)slovenčina (sk)slovenščina (sl)suomi (fi)svenska (sv)), il sera plus facile de faire comparer et reconnaître votre diplôme.

Qualifications professionnelles

La présente page concerne la reconnaissance des qualifications universitaires. La reconnaissance entre États membres des qualifications professionnelles (autrement dit, des formations préparant à des professions telles qu'avocat ou infirmier) obéit à un ensemble de règles européennes différentes.

Besoin d'aide?

Besoin d'aide?

Vous n'avez pas trouvé l'information recherchée? Vous avez besoin d'aide pour résoudre un problème?

Footnote

Dans ce cas, les 27 États membres de l'UE + l'Islande, le Liechtenstein et la Norvège

Retour au texte en cours.