Chemin de navigation

Mise à jour : 20/06/2014

work

Pensions à l'étranger

Demander une pension

Pensions de retraite

À qui s'adresser?

Si vous avez travaillé dans plusieurs pays de l'UE, vous avez sans doute accumulé des droits à pension dans chacun d'eux.

L'âge de la retraite venu, vous devez demander votre pension dans votre pays de résidence, sauf si vous n'y avez jamais travaillé. Dans ce cas, vous devez la demander dans le pays dans lequel vous avez travaillé en dernier lieu.

Celui-ci traitera votre demande et centralisera les justificatifs des cotisations versées dans tous les pays où vous avez travaillé.

Si vous n'avez jamais travaillé dans le pays où vous résidez actuellement, vous devez adresser votre demande à l'organisme de retraite compétent du pays dans lequel vous avez travaillé en dernier lieu. C'est dans ce pays qu'elle sera traitée.

L'organisme de retraite du pays dans lequel vous résidez (ou avez travaillé en dernier lieu) doit vous envoyer un formulaire de demande de pension avant que vous n'atteigniez l'âge de la retraite dans ce pays. Vous devez le contacter si vous ne le recevez pas dans les délais.

Vous ne pouvez demander une pension dans votre pays de résidence que si vous avez atteint l'âge légal de la retraite dans ce pays.

Si vous avez des droits à pension dans d'autres pays, vous devrez avoir atteint l'âge légal de la retraite en vigueur dans ces pays pour pouvoir en bénéficier.

Vous devez demander votre pension au moins six mois avant de prendre votre retraite, car la procédure d'octroi d'une pension par plusieurs pays peut être longue.

Documents requis

Ils varient d'un pays à l'autre, mais vous devrez généralement fournir vos coordonnées bancaires et un document d'identité.

Pour des renseignements plus précis, contactez l'organisme de retraite chargé de traiter votre demande.

Âge de la retraite: différences entre les pays

Dans certains pays de l'UE, vous devrez attendre plus longtemps que dans d'autres pour commencer à toucher votre retraite.

Vous devez donc vous renseigner à l'avance, auprès de tous les pays dans lesquels vous avez travaillé, pour connaître votre situation si vous modifiez la date à laquelle vous commencez à percevoir votre retraite.

Si vous prenez une retraite plus tôt qu'une autre, cela peut influer sur les montants que vous allez percevoir.

Pour en savoir plus, adressez-vous à l'autorité compétente de votre pays de résidence ou des pays dans lesquels vous avez travaillé.

Histoire vécue

Attention aux différences d'âge de départ à la retraite dans l'UE!

Caroline, Française, est revenue en France en fin de carrière, après avoir travaillé pendant 15 ans au Danemark. À l'âge de 60 ans (âge légal de la retraite en France), elle arrête de travailler mais ne perçoit qu'une toute petite retraite.

À 60 ans, Caroline ne peut prétendre qu'à la part française de sa pension. Le Danemark lui versera sa part lorsqu'elle aura atteint l'âge légal de la retraite dans ce pays, c'est-à-dire 65 ans.

Calcul de votre pension

Étape 1 — Taux national

Si vous avez travaillé dans plusieurs pays de l'UE, l'organisme de retraite de chaque pays effectuera tout d'abord un calcul en fonction de ses propres règles, en tenant compte des cotisations que vous lui aurez versées (c'est ce que l'on appelle la prestation autonome).

Si vous avez cotisé pendant moins d'un an dans un pays, une règle spéciale peut s'appliquer, car certains pays n'allouent pas de pension pour de courtes périodes: vos mois de cotisation ou de résidence dans le pays où vous avez travaillé peu de temps ne seront pas perdus, mais ils seront pris en compte dans le calcul de votre retraite par les pays où vous avez travaillé plus longtemps.

Si vous rencontrez un problème pour obtenir le versement d'une retraite pour des périodes de travail inférieures à un an, vous pouvez obtenir de l'aide.

Étape 2 — Taux équivalent-UE

Chaque pays additionne ensuite les périodes de cotisations versées dans tous les pays, puis calcule le montant de la retraite qui vous serait due si vous aviez entièrement cotisé à son régime.

Ce montant est ensuite adapté afin de refléter la durée réelle de cotisation dans ce pays (c'est ce que l'on appelle la prestation au prorata).

Résultat

Ces deux montants sont comparés et vous percevrez le plus élevé.

La décision de chaque pays sera expliquée dans une note spéciale, le formulaire P1, qui vous sera envoyé.

Exemple

Rosa a travaillé 20 ans dans le pays A et 20 ans dans le pays B.

En se fondant sur les taux nationaux, elle percevrait 800 euros par mois du pays A et 900 euros du pays B, soit une retraite mensuelle totale de 1 700 euros.

Mais si l'on tient compte des périodes de cotisations à l'étranger (taux-UE), la retraite mensuelle de Rosa serait de 1 000 euros du pays A et de 1 150 euros du pays B.

Rosa a droit à ce montant, soit 2 150 euros par mois, car c'est le plus élevé.

Paiement

Chaque pays qui vous verse une retraite paie généralement le montant correspondant sur un compte bancaire dans votre pays de résidence, si vous vivez dans l'UE.

Si vous ne vivez pas dans l'UE, vous devrez peut-être ouvrir un compte bancaire dans chacun des pays de l'UE qui vous verse une retraite.

Pensions d'invalidité et de survie

Les règles mentionnées ci-dessus s'appliquent également au calcul des pensions d'invalidité et de survie (ou pension de réversion). Important à savoir:

  • Si vous demandez une pension d'invalidité ou des prestations d'incapacité, chaque pays dans lequel vous avez travaillé peut exiger de vous faire subir un examen médical — et arriver à des conclusions différentes. Un pays pourra estimer que vous présentez un degré d'invalidité important, tandis qu'un autre jugera que vous êtes totalement valide.
  • Certains pays de l'UE ne versent pas de pensions de survie. Si votre conjoint travaille à l'étranger et si vous pensez pouvoir bénéficier d'une pension de survie, vérifiez si ce type de pension existe dans le pays concerné.
Aide

Aide

Vous n'avez pas trouvé l'information recherchée? Vous avez besoin d'aide pour résoudre un problème?

Footnote

Dans ce cas, les 27 États membres de l'UE + l'Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse

Retour au texte en cours.