Outils du site

Sélecteur de langues

Drapeau de l'UE

Chemin de navigation

Menu

Mise à jour : 15/05/2017

Transfert des allocations de chômage

En règle générale, vous devez résider dans le pays qui vous verse des allocations de chômage. Cependant, sous certaines conditions, vous pouvez vous rendre dans un autre pays de l'UE pour y chercher du travail, tout en continuant à recevoir vos allocations du pays dans lequel vous avez perdu votre emploi.

Séjour de trois mois

Vous pouvez continuer à recevoir vos allocations de chômage du pays dans lequel vous avez occupé votre dernier emploi, pendant une période allant de 3 mois minimum à 6 mois maximum, selon l'organisme versant les allocations.

Pour cela, vous devez remplir les conditions suivantes:

  • être au chômage complet (et non partiel ou intermittent);
  • avoir droit aux allocations de chômage dans le pays dans lequel vous avez perdu votre emploi.

Avant de partir, vous devez:

  • être inscrit depuis au moins quatre semaines en tant que chômeur auprès du service pour l'emploi du pays dans lequel vous avez perdu votre emploi (des exceptions sont possibles);
  • demander un formulaire U2 (ex-formulaire E303), qui vous autorise à exporter vos allocations de chômage, à votre service national pour l'emploi.

Cette autorisation n'est valable que pour un seul pays: si vous souhaitez exporter vos allocations de chômage vers un autre pays, vous devez demander un autre formulaire U2. Demandez à votre agence pour l'emploi si vous devez rentrer dans votre pays d'origine pour demander cette nouvelle autorisation ou si vous pouvez le faire à distance.

En arrivant dans votre pays d'accueil, vous devez:

  • vous inscrire en tant que chômeur auprès du service national pour l'emploi dans les 7 jours suivant la date à laquelle vous avez cessé d'être disponible pour les services pour l'emploi du pays que vous avez quitté;
  • présenter votre formulaire U2 (ex-formulaire E303) lors de votre inscription;
  • accepter les éventuels contrôles effectués auprès des bénéficiaires des allocations de chômage par votre pays d'accueil, comme si c'était ce dernier qui versait les allocations.

Renseignez-vous sur vos droits et vos obligations en tant que demandeur d'emploi dans votre nouveau pays. Ils peuvent être très différents de ceux du pays dans lequel vous avez perdu votre emploi.

Vous percevrez alors le même montant, qui sera directement versé sur votre compte bancaire, dans le pays où vous avez perdu votre emploi.

Pour conserver vos droits aux allocations de chômage, veillez à retourner dans le pays qui vous verse ces allocations au plus tard le jour où ces droits viennent à expiration.

Si vous venez de Croatie, il est possible que des règles limitent temporairement votre droit de travailler dans certains pays de l'UE.

Séjour de plus de trois mois

Si vous souhaitez rester plus de 3 mois à l'étranger, vous devez demander une prolongation de l'autorisation au service national pour l'emploi du pays dans lequel vous avez perdu votre emploi. Celui-ci peut prolonger l'autorisation de 3 à 6 mois.

Toutefois, certains pays n'autorisent pas ces prolongations. Vous devez demander au service pour l'emploi de votre pays d'origine si des prolongations peuvent être accordées, et à quelles conditions.

La plupart des pays accordant des prolongations évaluent les demandes selon des critères clairs. Ils peuvent par exemple vous demander:

  • d'apporter des preuves des démarches que vous avez entreprises au cours des 3 premiers mois pour trouver un emploi;
  • de démontrer que vous avez de meilleures chances de trouver un emploi si vous prolongez votre séjour;
  • de fournir des informations concernant les possibilités d'emploi sur le marché du travail du pays d'accueil.

Veillez à demander cette prolongation le plus rapidement possible. Vous devez soumettre votre demande avant la fin de la première période de 3 mois.

Égalité de traitement

Lorsque vous cherchez du travail à l'étranger, vous bénéficiez des mêmes droits que les ressortissants de votre pays d'accueil en ce qui concerne:

  • l'accès à l'emploi;
  • l'aide des services pour l'emploi;
  • les aides financières destinées à vous aider à trouver du travail.

Il se peut que votre pays d'accueil attende que vous ayez établi un lien réel avec le marché local de l'emploi avant de vous accorder certains types d'aide financière, tels que des prêts à taux réduit pour les chômeurs souhaitant créer leur entreprise. Le fait de séjourner dans le pays et d'y chercher un emploi pendant un délai raisonnable peut être considéré comme un lien réel.

Consultations publiques
    Besoin de services d'assistance?
    Obtenir de l'aide et des conseils