Chemin de navigation

Partager sur 
	Partager sur Facebook
  
	En parler sur Twitter
  
	Partager sur google+
  
	Partager sur linkedIn

Droits des passagers

Mise à jour : 22/01/2014

Voyageurs à mobilité réduite

Voyager en avion

Les voyageurs à mobilité réduite doivent pouvoir prendre l'avion aussi facilement que les autres.

Ils ont également droit à une assistance gratuite pour monter et descendre de l'avion, durant le vol et à l'aéroport avant et après le vol.

Pour bénéficier de cette assistance, il est préférable de prendre contact avec la compagnie aérienne, le vendeur de billets ou le tour-opérateur au moins 48 heures avant le départ afin d'expliquer le type d'aide requise.

Un passager ne peut pas se voir refuser l'accès à bord sous prétexte qu'il a des problèmes de mobilité, sauf pour des raisons de sécurité ou si l'avion est trop petit.

Les compagnies aériennes ne sont pas tenues d'aider les passagers à mobilité réduite à prendre un repas ou des médicaments pendant un vol. Si un passager a besoin de ce type d'assistance, par exemple pour un vol de longue durée, la compagnie peut exiger la présence d'un accompagnateur.

Si vous avez des difficultés à obtenir une assistance pour un voyage, adressez-vous aux services aéroportuaires ou à la compagnie aérienne concernée.

Si vous n'êtes pas satisfait de leur réponse, vous pouvez prendre contact avec l'organisme national compétent [176 ko] du pays dans lequel le problème se pose.

Voyager en train

Les voyageurs à mobilité réduite doivent pouvoir prendre le train aussi facilement que les autres. Ils doivent en outre pouvoir obtenir facilement des informations sur l'accessibilité des trains en contactant la compagnie de chemins de fer.

Ils ont droit à une assistance gratuite pour monter et descendre du train, pour prendre une correspondance, ainsi qu'à bord et à la gare avant et après le voyage.

Pour bénéficier de cette assistance, il est préférable de prendre contact avec la société de chemins de fer, le vendeur de billets ou le tour-opérateur au moins 48 heures avant le départ afin d'expliquer le type d'aide requise.

Un passager ne peut pas se voir refuser l'accès au train sous prétexte qu'il a des problèmes de mobilité, sauf si cela est strictement nécessaire pour se conformer aux règles d'accès de la société.

Si vous avez des difficultés à obtenir une assistance pour un voyage, adressez-vous à la gare ou à la société de chemins de fer concernée.

Si vous n'êtes pas satisfait de leur réponse, vous pouvez prendre contact avec l'organisme national compétent [176 ko] du pays dans lequel le problème se pose.

Les pays de l'UE peuvent ne pas appliquer ces règles aux trains nationaux circulant à l'intérieur d'un pays et aux trains internationaux dont le trajet débute ou se termine en dehors de l'UE.

Pour en savoir plus, contactez les autorités nationales compétentes.

Voyager en autobus ou autocar

Les voyageurs à mobilité réduite doivent pouvoir voyager en autobus ou autocar aussi facilement que les autres.

On ne peut pas vous empêcher d'acheter un billet, de faire une réservation ou de monter à bord sous prétexte que vous avez des problèmes de mobilité, sauf si cela est strictement nécessaire pour respecter des exigences légales de santé ou de sécurité, ou si les infrastructures concernées ne peuvent pas garantir la sécurité du transport.

Pour les trajets longue distance (plus de 250 km):

  • la société doit autoriser une personne de votre choix à voyager avec vous, et ce gratuitement, si cette mesure résout les éventuels problèmes de sécurité qui vous empêcheraient sinon de voyager;
  • vous avez droit à une assistance dans des stations désignées English , et pour monter et descendre de l'autobus ou de l'autocar.

Cette assistance est gratuite, mais pour être sûr de l'obtenir, vous devez contacter la société d'autobus, le vendeur de billets ou le tour-opérateur au moins 36 heures avant le départ afin d'expliquer le type d'aide dont vous avez besoin.

L'opérateur ou le gestionnaire de la station peut vous demander de vous présenter à un endroit précis au plus tôt une heure avant le départ.

Si vous avez des difficultés à obtenir une assistance pour un voyage, adressez-vous à la gare routière ou à la société d'autobus concernée.

Si vous n'êtes pas satisfait de leur réponse, vous pouvez prendre contact avec l'organisme national compétent du pays dans lequel le problème se pose.

Voyager en bateau

Les voyageurs à mobilité réduite doivent pouvoir voyager en bateau aussi facilement que les autres.

Ils peuvent bénéficier d'une assistance gratuite pour monter ou descendre du bateau, prendre une correspondance, à bord et dans le port.

Pour bénéficier de cette assistance, il est préférable de prendre contact avec le transporteur, le vendeur de billets ou le tour-opérateur au moins 48 heures avant le départ afin d'expliquer le type d'aide requise.

Même si vous ne le faites pas, le transporteur et l'exploitant du terminal doivent s'efforcer raisonnablement de vous aider à embarquer, débarquer et à vous déplacer à bord.

Si vous avez des besoins spécifiques en termes d'hébergement, de siège ou d'assistance ou si vous devez transporter du matériel médical, indiquez-le au vendeur du billet au moment de la réservation.

Le transporteur peut vous demander de vous faire accompagner si cela s'avère nécessaire pour des raisons de sécurité ou en raison de la configuration du navire ou de l'infrastructure portuaire. Cet accompagnateur voyagera gratuitement.

Si vous avez des difficultés à obtenir une assistance pour un voyage, adressez-vous aux autorités portuaires ou au transporteur concerné.

Si vous n'êtes pas satisfait de leur réponse, vous pouvez prendre contact avec l'organisme national compétent du pays dans lequel le problème se pose.

Besoin d'aide?

Besoin d'aide?

Vous n'avez pas trouvé l'information recherchée? Vous avez besoin d'aide pour résoudre un problème?