Avis juridique | A propos d'Europa | Recherche | Contact
Célébrons l'Europe! - 50e anniversaire du traité de RomeSauter la barre de sélection de la langue (raccourci clavier=2) 01/02/2008
EUROPA > 50e anniversaire > Les cinquante prochaines années

Les cinquante prochaines années

Les hommes et les femmes qui ont fondé l'Union européenne en 1957 étaient des visionnaires. Eux-mêmes n'auraient pas pu imaginer à quoi ressemblerait l'Europe – et le monde – cinquante ans plus tard. De même, il est difficile de savoir ce que nous réservent les cinquante prochaines années. Nous connaissons toutefois certains des grands défis qui nous attendent.

Employés d'âges différents suivant un cours de formation

Le défi de la mondialisation

L'Union européenne aura pour rôle d'aider les Européens à prospérer dans un environnement mondialisé. Il s'agira avant tout de veiller à l'emploi et à la croissance, et d'encourager la compétitivité économique, tout en améliorant la protection sociale. Les investissements réalisés par l'Union dans les technologies de pointe et la recherche scientifique seront déterminants à cet égard. Il fut un temps où la mondialisation était perçue comme un moyen de faire profiter les pays riches et pauvres de l'intégration économique et financière mondiale. Nous constatons à présent qu'elle génère des gagnants et des perdants. L'Union européenne va subir des pressions de toutes parts en matière d'immigration. Puisqu'il n'existe pas de frontières intérieures, des règles communes sont nécessaires pour les frontières extérieures. Au fil du temps, l'Union devra adapter sa politique d'immigration pour tenir compte du vieillissement de la population et des risques de pénuries de main-d'œuvre à l'intérieur de ses frontières.

Parc d'éoliennes, usine, sol aride, eau qui coule

Le réchauffement climatique

Avec l'augmentation des températures dans le monde entier, les gouvernements et les citoyens de l'Union européenne considèrent le réchauffement climatique, associé aux émissions de gaz à effet de serre, comme une grave menace pour l'environnement. L'Union n'a pas ménagé ses efforts pour que des mesures soient prises au niveau international pour y remédier. Elle agit en interne pour réduire les émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2012, conformément à ses obligations au titre du Protocole de Kyoto. Elle s'est engagée à fournir des efforts supplémentaires par la suite dans le cadre d'un effort mondial coordonné. Une partie de la solution réside dans l'utilisation plus efficace de l'énergie et dans la production accrue d'énergie provenant de sources renouvelables faiblement polluantes à l'intérieur de l'Union. Celle-ci doit aussi renforcer son approvisionnement en énergie propre provenant de sources externes fiables, dans la mesure où ses propres réserves de pétrole et de gaz sont épuisées. Pour relever ces défis, l'Union européenne promeut les énergies renouvelables, telles que celles qui proviennent du soleil, du vent et de la biomasse, afin de satisfaire une part croissante de nos besoins énergétiques, et compte réduire jusqu'à 20 % sa consommation d'énergie d'ici à 2020, grâce à une utilisation plus efficace. Pour garantir la pérennité de l'approvisionnement provenant de l'extérieur, en particulier en ce qui concerne le gaz, l'Union tente d'établir des relations d'approvisionnement stables et durables avec les pays riches en énergie tels que la Russie.

Aide humanitaire: enfant enveloppé dans un drapeau européen

L'Europe dans le monde

Jusqu'où l'Union européenne peut-elle encore s'étendre? Les répercussions des élargissements à venir préoccupent une partie des Européens. L'Union devra définir ses limites et le fera avec la pleine participation et l'assentiment total de ses citoyens. Plus grande sera l'Union, plus grandes seront ses responsabilités. Une guerre entre les pays de l'Union européenne n'est plus imaginable aujourd'hui, grâce à l'unité qu'ils ont forgée entre eux au cours des cinquante dernières années. Dans un monde instable, complexe et en perpétuelle mutation, l'Union sera appelée à diffuser la paix et la stabilité au-delà de ses frontières. Pour ce faire, elle devra accroître sa participation aux actions de prévention des conflits et de maintien de la paix, exercer son influence pour fixer des règles de commerce mondial meilleures et plus justes, et continuer à jouer son rôle en matière d'aide humanitaire et au développement, là où c'est nécessaire.

Manifestation pour l'élection du Parlement européen à Strasbourg en 1971

Encourager la démocratie et la participation

Si elle veut réussir à relever les défis qui l'attendent dans les cinquante prochaines années, l'Union européenne devra se doter de meilleurs instruments juridiques et de gestion. Ceux-ci ne sont pas encore disponibles. Une première tentative pour les fournir à échoué en 2005, lors du rejet du projet de Constitution de l'Union européenne par les électeurs français et néerlandais. Les dirigeants de l'Union ont reconnu que cet échec était dû en partie au fait que ses citoyens se sentent mal informés sur l'Europe et exclus de son processus décisionnel. Plusieurs initiatives ont été lancées en guise de réponse à cet échec, afin de rétablir la relation avec les citoyens et leur donner davantage voix au chapitre concernant les questions politiques à l'avenir, et notamment les réformes institutionnelles auxquelles l'Union européenne devra procéder dans les prochaines années si elle veut pouvoir fonctionner de manière efficace au XXIe siècle.

Avis juridique | A propos d'Europa | Recherche | Contact | Haut de page