The Erasmus+ Virtual Exchange project 2018-2020 is now finished. Please stay tuned to the European Youth Portal for further developments!

La communauté Erasmus+ Virtual Exchange met en évidence l’impact et les possibilités des échanges virtuels lors d'une discussion en ligne

21 Sept. 2020

La communauté Erasmus+ Virtual Exchange met en évidence l’impact et les possibilités des échanges virtuels lors d'une discussion en ligne

Le projet The Erasmus+ Virtual Exchange a organisé un événement en ligne le 1er septembre 2020 afin de mettre en évidence l’impact et les possibilités des échanges virtuels en donnant la parole aux participants.

Les échanges virtuels permettent à chaque jeune de vivre en ligne des expériences transnationales et interculturelles riches, qui favorisent la compréhension mutuelle et le développement des compétences.

D'anciens étudiants, des ambassadeurs et des facilitateurs ont évoqué leur parcours personnel et partagé leurs expériences en matière d'échanges virtuels.

Amel Mounes, originaire d'Algérie, a entamé la session en évoquant les thèmes des barrières à surmonter et de l'épanouissement personnel. Elle a expliqué que lorsque l’ouverture d'esprit fait défaut, en particulier lorsqu'on aborde des sujets tabous comme les religions, les identités ou les cultures, les sessions d'échanges virtuels peuvent complètement modifier les points de vue dans un sens positif.

Burak Yusmak, ambassadeur du projet en Allemagne, a expliqué combien son expérience en matière de collaboration transnationale et de travail d'équipe a été une réussite.

Après avoir participé en tant que chef d'équipe au premier concours de débat Euro-Med Erasmus+ Virtual Exchange et l'avoir remporté, Burak a impliqué ses pairs dans un projet transnational en ligne. Ensemble, peu de temps après, ils ont fondé la “Youth-Dialogue Platform”. Cette initiative libyenne vise à promouvoir la diplomatie numérique et le dialogue avec les jeunes dans une région en conflit. « Ce projet m'a encouragé à transformer des connexions virtuelles en actions », a souligné Burak.

Slavica Uzan, facilitatrice du projet en Macédoine, a expliqué l'importance du rôle des facilitateurs de dialogue en ligne, ou "médecins de la communication", comme elle les appelle : « Lorsque nous sommes pris dans un conflit insoluble, les facilitateurs de dialogue peuvent intervenir comme des "médecins de la communication" et apaiser les tensions », a poursuivi Slavica.

Et d’ajouter que jouer le rôle de facilitateur, c’est comme vivre les quatre saisons avec le groupe en l’espace d’un semestre : "Hiver : appréhension et timidité ; printemps : échange culturel, empathie et conscience de soi. Été : activation, pensée critique, amitié ; automne : émotions mêlées, vivement la prochaine saison."

Enfin, une discussion animée par deux animateurs expérimentés d'échanges virtuels Erasmus+ a eu lieu avec des participants de Turquie, de Syrie, d'Italie, de Tunisie et du Maroc. Les participants se sont penchés sur différentes questions, notamment comment les échanges virtuels peuvent combler le fossé entre éducation et pratique ou les différences entre échanges virtuels et physiques.