Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Déclaration

Déclaration de Federica Mogherini, haute représentante/vice-présidente, et de Christos Stylianides, commissaire en charge de l'aide humanitaire et de la gestion des crises, à l'occasion de la Journée mondiale de l'aide humanitaire 2019

Bruxelles, le 19 août 2019

L'année 2019 est importante sur le plan du droit international humanitaire, car elle marque le 70e anniversaire des conventions de Genève. Alors que les dangers auxquels les travailleurs humanitaires sont exposés ne cessent de croître, l'Union européenne rend hommage à l'engagement des personnes qui risquent leur vie pour apporter une aide humanitaire aux quatre coins du monde. Le respect strict du droit international, la sécurité et la sûreté des travailleurs humanitaires et leur accès sans entrave aux populations qui en ont besoin constituent un sujet de préoccupation majeure pour l'Union européenne.

À l'occasion de la Journée mondiale de l'aide humanitaire 2019, la haute représentante/vice-présidente Federica Mogherini et Christos Stylianides, commissaire en charge de l'aide humanitaire et de la gestion des crises, ont fait la déclaration suivante:

«Les violations du droit international humanitaire continuent de figurer parmi les problèmes les plus graves en ce qui concerne la protection des civils ainsi que du personnel humanitaire et médical.

Les violences dont font l'objet les travailleurs humanitaires ont des répercussions sur les civils et empêchent des millions de personnes de recevoir une aide vitale. Sauver des vies ne devrait pas coûter la vie.

Environ 400 travailleurs humanitaires ont été victimes d'attaques majeures en 2018, ce qui classe cette année en deuxième position sur la liste des pires années de l'histoire. Plus d'un tiers d'entre eux ont été tués et un autre tiers a été enlevé. La Journée mondiale de l'aide humanitaire est l'occasion de rendre hommage au dévouement de ces travailleurs humanitaires et de plaider pour qu'ils puissent œuvrer dans un climat de plus grande sécurité et sûreté.

L'humanité, l'indépendance, la neutralité et l'impartialité sont les principes fondateurs de l'aide humanitaire. Ils devraient protéger le personnel humanitaire et lui permettre ainsi de travailler en toute liberté.

L'UE et ses États membres sont le numéro un mondial de l'aide humanitaire. Promouvoir une aide humanitaire fondée sur des principes et le respect du droit international humanitaire demeure au cœur de notre action internationale.»

Contexte

Les civils se trouvant dans les zones de conflit sont régulièrement tués ou blessés dans des attaques aveugles ou ciblées. Plus de 70 millions de personnes ont été forcées de se déplacer en raison de conflits, de violences et de violations des droits de l'homme. Plus de 200 millions de personnes dépendent de l'aide humanitaire.

L'UE contribue au respect du droit international humanitaire à l'échelle mondiale au moyen d'actions de sensibilisation et de mesures politiques, telles que le dialogue, des déclarations et des initiatives, et à l'aide de financements en faveur d'organisations partenaires destinés à garantir un accès humanitaire.

En 2017, l'UE a mobilisé plus de 1,75 milliard d'euros en faveur d'opérations d'aide humanitaire dans plus de 80 pays du monde.

Pour en savoir plus

Fiche d'information sur le droit international humanitaire

STATEMENT/19/5211

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar