Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne - Communiqué de presse

De l'eau pour Gaza: l'UE lance l'installation du plus grand champ d'énergie solaire jamais aménagé dans la bande de Gaza pour soutenir des projets qui permettront de fournir de l'eau potable aux personnes qui en manquent cruellement

Bruxelles, le 2 août 2018

Cette semaine, l'UE a permis de mener à bien l'installation du plus grand champ d'énergie photovoltaïque jamais érigé à Gaza, qui produira 0,5 mégawatts d'électricité par jour pour alimenter l'usine de dessalement du sud de la bande de Gaza.

L'usine de dessalement du sud de la bande de Gaza, financée par l'UE, fournit actuellement de l'eau potable à 75 000 habitants dans les gouvernorats de Rafah et de Khan Younis; grâce au nouveau champ solaire et aux nouveaux investissements prévus, ce sont au final 250 000 personnes qui devraient avoir accès à l'eau potable d'ici 2020.

M. Johannes Hahn, commissaire européen chargé de la politique européenne de voisinage et des négociations d'élargissement, a déclaré à ce sujet: «L'une des principales difficultés à surmonter pour améliorer l'accès à l'eau potable de la population de Gaza est l'approvisionnement énergétique limité. L'installation du champ d'énergie photovoltaïque est un élément essentiel des mesures prises pour satisfaire les besoins d'eau pressants à Gaza et assurer des conditions de vie décentes à ses habitants, atténuant ainsi les tensions dans une zone où les risques de conflits sont très élevés.»

Lutter contre l'insécurité hydrique

L'UE investit dans des infrastructures d'approvisionnement en eau à long terme dans l'ensemble de la Palestine, en mettant plus particulièrement l'accent sur la bande de Gaza. À Gaza, 97 % de l'eau est impropre à la consommation humaine. La très forte densité de la population à Gaza met à rude épreuve les infrastructures fragilisées, qui s'effondrent en raison des conflits répétés, du bouclage du territoire par Israël ces dix dernières années et des divisions entre Palestiniens. Cette détérioration des infrastructures a débouché sur une insécurité hydrique critique dans la bande de Gaza.

Entre 2006 et 2017, le budget mobilisé par l'UE a été de 128 millions d'euros; 21 millions d'euros ont été alloués en 2018. L'objectif est de garantir que chacun bénéficie d'un accès autonome, équitable, abordable et durable à l'énergie, à l'eau potable et aux services d'assainissement.

Dans les prochains mois, d'autres projets financés par l'UE dans ce domaine seront lancés. Concrètement, l'UE:

  • soutiendra les efforts déployés par Oxfam pour achever la réhabilitation d'usines de dessalement de l'eau saumâtre (environ 16 usines publiques et 30 usines privées), qui desserviront 58 000 personnes vivant à Gaza. Ces projets comprendront des actions visant à sensibiliser davantage la population à l'hygiène publique et la mise en place de vastes «plans de sûreté de l'eau». La contribution de l'UE sera de 1,5 million d'euros.
  • contribuera à l'amélioration de l'efficacité du secteur de l'eau. L'UE a mobilisé 8,5 millions d'euros pour réduire les pertes d'eau du réseau de distribution à Gaza et les faire passer de 40 % à 20 %. L'amélioration des réseaux et le lancement de campagnes de détection des fuites de grande envergure devraient permettre d'augmenter la perception des recettes et de la porter de 38 % à 80 %.
  • soutiendra l'autorité palestinienne de l'eau (APE) dans sa réforme du secteur palestinien de l'eau. À cette fin, l'UE aide l'APE à mettre en œuvre la nouvelle loi sur l'eau et à créer une société nationale des eaux palestinienne.

Usine centrale de dessalement de Gaza - Fournir de l'eau potable à 2 millions de personnes dans la bande de Gaza

Le 20 mars 2018, l'UE a organisé à Bruxelles une conférence des donateurs portant sur le projet d'usine centrale de dessalement de Gaza et de travaux connexes. La conférence, coprésidée par l'Union européenne et l'Autorité palestinienne, a permis de mobiliser 456 millions d'euros au soutien du plus grand projet d'infrastructure jamais lancé dans la bande de Gaza, qui permettra de générer chaque année au moins 55 millions de m³ d'eau propre et potable. L'UE s'est engagée à financer l'usine de dessalement à hauteur de 70 millions d'euros et à verser 7,1 millions d'euros supplémentaires pour les frais de gestion.

Pour en savoir plus

Bureau du représentant de l'Union européenne (Cisjordanie et bande de Gaza, UNWRA)

La coopération entre l'UE et la Palestine

IP/18/4769

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar