Navigation path

Left navigation

Additional tools

IP/07/972

Bruxelles, le 29 juin 2007

Un groupe d'intellectuels est invité à conseiller la Commission européenne sur l'apport du multilinguisme au dialogue interculturel

Un groupe d'intellectuels et d'experts du multilinguisme chargé par la Commission européenne de lui faire des propositions et recommandations sur la manière dont les langues peuvent favoriser le dialogue interculturel et la compréhension mutuelle a tenu sa première réunion à Bruxelles aujourd'hui, sous la présidence du commissaire Leonard Orban. Le groupe est invité à formuler des conseils sur une contribution à la prochaine «Année européenne du dialogue interculturel 2008». Il se compose de 11 personnalités indépendantes qui jouissent d'une expérience dans le domaine multiculturel et/ou littéraire ou ont accompli des travaux universitaires dans un contexte multilingue et multiculturel. Font ainsi partie de ce groupe: Amin Maalouf, président (écrivain, Liban), Jens Christian Grondahl (écrivain, Danemark), Tullio de Mauro (linguiste, Italie), Jutta Limbach (présidente du Goethe Institut, Allemagne) Jan Sokol (philosophe, République tchèque), David Green (ancien directeur du British Council, Royaume-Uni), Jacques de Decker (écrivain, journaliste, secrétaire perpétuel de l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique, Belgique), Sandra Pralong (experte en communication, Roumanie), Jorge Semprun (écrivain, Espagne), Tahar Ben Jelloun (écrivain et poète, Maroc) et Eduardo Lourenço (écrivain, philosophe, Portugal).

En tant que partie intégrante de notre identité, la langue, selon le commissaire Leonard Orban, est l'élément structurant de toute culture et son expression la plus directe. Et d'ajouter: «Respecter et promouvoir la diversité linguistique et culturelle est l'une des priorités stratégiques de l'Union européenne et un élément fondamental de l'intégration européenne. La promotion du dialogue interculturel est indissociable du multilinguisme».

Les élargissements de l'Union européenne qui se sont succédés et une mobilité accrue des citoyens ont contribué, parallèlement au processus de mondialisation, à la constitution de nouveaux flux d'immigration et accru le degré d'interaction entre les langues, les cultures et les convictions en Europe. Pour relever les défis d'une société européenne de plus en plus multiculturelle, il est urgent de développer les compétences interculturelles des citoyens européens et de promouvoir le dialogue entre les cultures. La langue constitue l'expression la plus directe de chaque culture. Pour passer du multiculturel à l'interculturel, la connaissance d'autres langues est essentielle.

Pour contribuer à ce processus, le groupe a été investi du mandat suivant:

  • examiner la manière dont la connaissance d'autres langues peut garantir l'accès à d'autres cultures et contribuer à la mise en place d'une société inclusive en Europe;
  • identifier des moyens de promotion du dialogue interculturel en Europe, compte tenu des dimensions éthiques d'une société multiculturelle;
  • proposer des stratégies de communication du potentiel d'enrichissement qui réside dans l'apprentissage des langues et la familiarisation avec des langues et des cultures dans l'optique de l'Année du dialogue interculturel 2008.

Le groupe se réunira à trois reprises en 2007. Les conclusions seront diffusées à l'occasion d'un événement emblématique qui se tiendra en 2008.


Side Bar