Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

IP/05/379

Bruxelles, le 2 avril 2005

Le commissaire Piebalgs lance un dialogue renforcé sur l'énergie avec les pays producteurs de gaz et de pétrole de la région du Conseil de coopération du Golfe

Le commissaire Piebalgs s'est rendu au Koweït aujourd'hui à l'occasion du forum sur l'énergie Eurogulf[1] organisé conjointement par l'Union européenne, le ministère de l'énergie du Koweït et le Conseil de coopération du Golfe (CCG). Le commissaire s'est adressé à la conférence, un auditoire de haut niveau composé de représentants tous les pays du CCG, au cours de la session ministérielle plénière avec le ministre koweïtien de l'énergie (et président de la conférence de l'OPEP pour 2005), le cheik Ahmad Fahad Al Ahmad Al Sabah. Le forum a pour objectif d'entamer une nouvelle phase dans la coopération entre l'Union européenne et les pays producteurs de pétrole et de gaz membres du CCG (Arabie saoudite, Qatar, Bahreïn, Koweït, Oman et Émirats arabes unis). Les grands points abordés dans le cadre du dialogue portent sur la sécurité de l'approvisionnement énergétique, la demande et la stabilité du marché : «Trois quarts de notre demande de pétrole et la moitié de notre demande de gaz sont couverts par les importations. D'ici 2030, la dépendance de l'Union européenne devrait passer à 90% pour le pétrole et à 70% pour le gaz. La leçon est claire : nous ne pouvons pas assurer la sécurité de l'approvisionnement énergétique sans compter sur des relations internationales solides avec toutes les grandes régions de production et de consommation d'énergie».

Les relations de l'UE avec les pays du CCG dans le domaine de l'énergie sont aujourd'hui axées sur plusieurs éléments. Le premier consiste à intensifier les relations commerciales énergétiques entre les deux régions, par la conclusion donc de l'accord de libre-échange qui est en cours de négociation.

Un deuxième élément concerne l'évolution actuelle des marchés du pétrole. Le commissaire Piebalgs a fait part des son opinion sur la hausse récente et continue des prix pétroliers internationaux. Les régions consommatrices comme les régions productrices ont besoin de moyens efficaces pour assurer que le prix du pétrole reflète mieux les principes fondamentaux du marché. Il est essentiel de garantir la transparence des marchés. Les informations commerciales concernant les réserves d'hydrocarbures, les capacités de production, y compris les capacités disponibles pour répondre aux imprévus de la demande, les stocks et les investissements connexes doivent être connus et être fiables. La coopération de l'UE avec le CCG et l'OPEP contribuera fortement à la stabilisation des marchés pétroliers.

Un troisième élément important a trait au déploiement des liaisons d'infrastructures au sein du Moyen-Orient et avec la région européenne. L'intégration régionale des marchés énergétiques au sein du CCG et de la zone européenne est essentielle pour le renforcement de la sécurité énergétique au niveau de l'offre.

Les économies d'énergie et les progrès technologiques étaient également au centre des discussions. Le commissaire Piebalgs a souligné l'importance des améliorations du rendement énergétique, qui réduisent les factures d'énergie, favorisent les affaires et encouragent l'innovation. Il a également offert de partager l'expertise européenne en matière de technologies innovantes dans le domaine du pétrole et du gaz, et proposé de coopérer étroitement avec les pays du Golfe dans les secteurs en amont et en aval ainsi que dans le secteur des transports. à cet égard, il a rappelé combien il importe de coopérer pour renforcer la sécurité du transport maritime d'hydrocarbures.


[1] Le Forum Eurogulf fait suite à une étude sur la stabilité énergétique à long terme, intitulée “An EU-GCC Dialogue for Energy Stability and Sustainability” et financée par l'UE, qui examine les principaux défis sur les marchés énergétiques de l'Europe et du Golfe ainsi que les solutions à apporter.


Side Bar