investEU
Partager

Répondre à un défi de santé publique

Pherecydes Pharma trouve des alternatives contre la résistance aux antibiotiques

À propos de ce projet

La résistance aux antibiotiques tue 33 000 personnes en Europe par an. Pour faire face à cet enjeu majeur de santé publique, Pherecydes Pharma utilise les bactériophages afin de créer des traitements alternatifs naturels. Grâce au soutien de l’UE, Pherecydes Pharma peut financer l’installation d’un site de production pharmaceutique de phages destiné à fabriquer ces nouveaux médicaments.

Pherecydes s’engage pour la santé de demain

Pherecydes Pharma développe un traitement alternatif visant à guérir les infections bactériennes pathogènes et lutter contre la résistance aux antibiotiques. La phagothérapie est une alternative ou un complément aux antibiotiques, tout en étant naturelle et durable. Des vies de patients volontaires en échec d’antibiothérapie ont déjà été sauvées dans le cadre de la collaboration de Pherecydes Pharma avec des hôpitaux. Le projet a déjà reçu 2 446 712 € de l'instrument EIC SME pour la période 2013-2017 et recevra 2,246 millions d'euros pour la période 2018-2020. A terme, ce financement européen sera utilisé pour produire des phages selon les « bonnes pratiques de fabrication pharmaceutiques (BPF) ». Dès novembre 2018, il permettra l’installation d'un site de production BPF à Nantes avec l’objectif d’obtenir en 2020 le statut de « laboratoire pharmaceutique » permettant la commercialisation de ce traitement alternatif qui répond à un problème de santé majeur.

Faits et chiffres
  • L’aide apportée par l’UE représente 65% du budget total de Pherecydes Pharma
  • Une demi-douzaine de patients soignés et sauvés en France
  • 3 hôpitaux ont recours à ce traitement alternatif
Coordinateur :
Jérôme Gabard
Financements de l'UE:
EUR 2 446 712
Partenaires:
Medicen Paris Region, Les Entreprises du medicament, France Biotech
Localisation:
France, Paris
Délai:
2013 - 2020
ECAS Login