Union Européenne

Douanes

L’union douanière de l’UE en action

L’union douanière de l’UE, créée en 1968, facilite le commerce pour les entreprises de l’UE, harmonise les droits de douane sur les marchandises provenant de l’extérieur de l’UE et contribue à protéger les citoyens européens, les animaux et l’environnement.

Dans la pratique, l’union douanière implique que les autorités douanières des 28 pays de l’UE travaillent ensemble comme si elles ne formaient qu’une seule entité. Elles appliquent les mêmes droits de douane aux marchandises importées sur leur territoire en provenance du reste du monde et n’appliquent aucun droit de douane en interne.

Dans le cas de l’UE, cela signifie qu’aucun droit de douane ne doit être payé lorsque des marchandises sont transportées d’un pays de l’UE à un autre. Les droits de douane sur les marchandises importées dans l’UE représentent environ 14 % du budget total de l’Union au titre de ses «ressources propres traditionnelles».

Les contrôles douaniers aux frontières extérieures de l’UE protègent les consommateurs contre les biens et produits dangereux ou nocifs pour leur santé. Ils protègent les animaux et l’environnement en luttant contre le commerce illicite d’espèces menacées et en prévenant les maladies animales et végétales.

Les autorités douanières coopèrent avec les services de police et d’immigration en matière de lutte contre la criminalité organisée et le terrorisme. Ensemble, ils luttent contre le trafic d’êtres humains, de drogues, d’armes et de marchandises de contrefaçon, et vérifient que les voyageurs transportant des montants importants en espèces ne le font pas à des fins de blanchiment d’argent, d’évasion fiscale, voire de financement d’organisations criminelles.

Les douanes de l’UE luttent également contre la fraude fiscale et en matière de droits de douane commise par des entreprises et des particuliers, qui prive les États membres de recettes essentielles destinées à des dépenses publiques.

Back to top