European Union website, the official EU website

L'histoire de l'Union européenne

L'histoire de l'Union européenne

Les pères fondateurs de l’Union européenne

Plusieurs esprits visionnaires ont présidé à la création de l'Union européenne telle que nous la connaissons aujourd'hui. Sans leur énergie et leur engagement, nous ne connaîtrions pas le climat de paix et de stabilité que nous tenons aujourd'hui pour acquis. Résistants, hommes politiques ou avocats, les pères fondateurs formaient un groupe de personnalités diverses mues par le même idéal: la création d'une Europe pacifiée, unie et prospère. Outre les pères fondateurs présentés ci-dessous, de nombreuses autres personnes ont travaillé et travaillent sans relâche pour orienter et faire aboutir le projet européen. Cette section sur les pères fondateurs est donc amenée à s'étoffer.

1945-1959

Une Europe en paix: les débuts de la coopération

L'Union européenne (UE) a été créée dans le but de mettre fin aux guerres qui ont régulièrement ensanglanté le continent, et qui ont culminé avec la Seconde guerre mondiale. À partir de 1950, la Communauté européenne du charbon et de l’acier unit progressivement les pays européens sur les plans économique et politique afin de garantir une paix durable. Les six pays fondateurs de cette Communauté sont l’Allemagne, la Belgique, la France, l’Italie, le Luxembourg et les Pays-Bas. Les années 1950 sont dominées par la guerre froide entre l’Est et l’Ouest. En Hongrie, les manifestations contre le régime communiste sont réprimées par les chars soviétiques en 1956. En 1957, le traité de Rome institue la Communauté économique européenne (CEE), ou «marché commun».

1960-1969

Une période de croissance économique

Les années 1960 sont une bonne période pour l’économie européenne, soutenue par l'abandon des droits de douanes dans les échanges commerciaux entre les États membres. Ceux-ci conviennent également de contrôler conjointement la production agricole, afin de satisfaire les besoin alimentaires de tous. Assez rapidement, certains produits agricoles deviennent même excédentaires. Le mois de mai 1968 devient célèbre pour les soulèvements d'étudiants à Paris, et de nombreux changements dans la société et les comportements sont désormais associés à la «génération 68».

1970-1979

Une Communauté en expansion: le premier élargissement

Le Danemark, l'Irlande et le Royaume-Uni adhèrent à l'Union européenne le 1er janvier 1973, portant le nombre d'États membres à neuf. La brève mais violente guerre israélo-arabe d'octobre 1973 provoque une crise de l'énergie qui fragilise l'économie européenne. Les dernières dictatures de droite en Europe prennent fin avec le renversement du régime de Salazar au Portugal en 1974 et la mort du général Franco en Espagne en 1975. L'UE commence à transférer des sommes considérables au moyen de sa politique régionale afin de créer des emplois et des infrastructures dans les régions les plus pauvres. Le Parlement européen accroît son influence sur les affaires européennes et pour la première fois, en 1979, les députés sont élus au suffrage universel direct. La lutte contre la pollution s’intensifie dans les années 1970. L’UE adopte des lois protégeant l’environnement et introduit la notion de «pollueur-payeur».

1980-1989

Une Europe en pleine mutation: la chute du mur de Berlin

Les noms de Solidarność, le syndicat polonais, et de Lech Walesa, son dirigeant, deviennent familiers en Europe et dans le monde à la suite des grèves du chantier naval de Gdansk durant l'été 1980. En 1981, la Grèce devient le dixième membre de l'UE, suivie de l'Espagne et du Portugal, cinq ans plus tard. L’Acte unique européen est signé en 1986. Ce traité définit un vaste programme de six ans destiné à supprimer les entraves aux échanges au sein de l'UE, afin de donner naissance au «marché unique». Un séisme politique survient le 9 novembre 1989, avec la chute du mur de Berlin et l'ouverture, pour la première fois depuis 28 ans, de la frontière entre l'Allemagne de l'Ouest et l'Allemagne de l'Est. L’Allemagne est réunifiée en octobre 1990.

1990-1999

Une Europe sans frontières

Avec l'effondrement du communisme en Europe centrale et orientale, les Européens se rapprochent. Le marché unique devient réalité en 1993, avec la mise en place des «quatre libertés»: la libre circulation des biens, des services, des personnes et des capitaux. Deux traités sont adoptés au cours de cette décennie: le «traité de Maastricht» sur l'Union européenne, en 1993, et le traité d’Amsterdam, en 1999. Les Européens s'intéressent à la protection de l'environnement et à la mise en place de mesures communes en matière de sécurité et de défense. En 1995, l’UE gagne trois nouveaux membres: l'Autriche, la Finlande et la Suède. Une petite localité du Luxembourg donne son nom aux accords de «Schengen», qui permettent progressivement aux Européens de voyager sans contrôle aux frontières. Des millions de jeunes étudient dans d'autres pays avec le soutien de l’UE, tandis que l'utilisation croissante des téléphones portables et d'internet facilite les communications.

2000-2009

La poursuite de l’élargissement

L’euro devient la nouvelle monnaie de nombreux Européens. De plus en plus de pays adoptent l’euro au cours de cette décennie. Le 11 septembre 2001 marque le début de la «guerre contre le terrorisme», après le détournement de deux avions de ligne qui s'écrasent contre des immeubles à New York et Washington. Les pays de l'UE commencent à coopérer beaucoup plus étroitement pour lutter contre la criminalité. La page des divisions politiques entre Europe de l’Ouest et Europe de l’Est est définitivement tournée lorsque pas moins de dix nouveaux pays adhèrent à l’UE en 2004, suivis de la Bulgarie et de la Roumanie en 2007. Une crise financière frappe l’économie mondiale en septembre 2008. Le traité de Lisbonne est ratifié par tous les États membres, avant d’entrer en vigueur en 2009. Il dote l’UE d’institutions modernes et de méthodes de travail plus efficaces.

De 2010 à aujourd'hui

Une décennie difficile

La crise économique mondiale frappe durement l'Europe. L’UE aide plusieurs pays à faire face à leurs difficultés et crée «l'Union bancaire», afin de veiller à ce que les banques soient plus sûres et plus fiables. En 2012, l’Union européenne reçoit le Prix Nobel de la Paix. La Croatie devient le 28e État membre en 2013. Le changement climatique reste au premier rang des priorités et les dirigeants s’accordent sur une réduction des émissions nocives. Aux élections européennes de 2014, davantage d'eurosceptiques sont élus au Parlement européen. Une nouvelle politique de sécurité est définie à la suite de l’annexion de la Crimée par la Russie. L'extrémisme religieux croît au Moyen-Orient et dans divers pays et régions du monde, entraînant des troubles et des guerres qui poussent de nombreuses personnes à fuir leur pays et à chercher refuge en Europe. L’Union européenne se trouve confrontée à la difficulté de les accueillir, tout en étant elle-même la cible de plusieurs attentats terroristes.