Union Européenne

L'histoire de l'Union européenne - 2015

L'histoire de l'Union européenne - 2015


2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018

Janvier

1

La Lettonie prend la tête de la présidence tournante du Conseil de l'UE pour six mois.

1

La Lituanie adopte l'euro, devenant ainsi le 19e membre de la zone euro.

1

La Commission européenne lance l’Année européenne pour le développement, qui sera axée sur la sensibilisation au développement dans l’ensemble de l’Europe.

1

Mons (Belgique) et Plzeň (République tchèque) sont les Capitales européennes de la culture 2015. Ces deux villes accueilleront des manifestations destinées à promouvoir la culture locale.

7

À la suite d'une attaque terroriste contre le magazine satirique «Charlie Hebdo», à Paris, des manifestations ont lieu dans toute l’Europe en faveur de la liberté d’expression, et de nouvelles initiatives sont adoptées, au niveau européen, pour lutter contre le terrorisme.

Février

13

Les dirigeants de l’UE se rencontrent lors d’un Conseil européen informel à Bruxelles afin de débattre de trois enjeux pour l’Europe: rétablir la paix en Ukraine, lutter contre le terrorisme et améliorer l’Union monétaire européenne, en particulier à la lumière du changement de gouvernement en Grèce, où le nouveau premier ministre, M. Alexis Tsipras, a demandé un réexamen de la situation.

25

La Commission européenne présente sa stratégie pour parvenir à une Union de l'énergie résiliente et dotée d'une politique visionnaire en matière de changement climatique.

Mars

18

La Commission européenne présente une série de mesures sur la transparence fiscale dans le cadre de son programme de lutte contre l'évasion fiscale des entreprises et la concurrence dommageable dans l'UE.

19

Réunis au sein du Conseil européen, les dirigeants de l'UE conviennent de créer une Union de l’énergie. Ils rappellent leur engagement de fournir une énergie abordable, sûre et durable au sein de l’UE.

Avril

23

Lors d'une réunion extraordinaire du Conseil européen à Bruxelles, les dirigeants de l'UE sont convenus de quatre domaines d'action prioritaires, après le décès en Méditerranée de 1 800 migrants qui tentaient de rejoindre les côtes européennes dans des embarcations de fortune. Il s'agit notamment de mesures pour combattre les trafiquants, d'un nouveau programme de retour pour les migrants en situation irrégulière, d'une protection accrue des réfugiés provenant de zones de conflit et d'un triplement des ressources allouées aux opérations européennes de recherche et de sauvetage en Méditerranée centrale.

Mai

6

La Commission européenne dévoile des propositions détaillées pour créer un marché unique numérique et préparer l’avenir numérique de l’Europe.

7

Au Royaume-Uni, le parti conservateur remporte les élections législatives à la majorité des suffrages. Le parti confirme qu’un référendum sur le maintien du pays au sein de l’Union européenne aura bien lieu avant la fin de l'année 2017.

13

Dans le cadre du «semestre européen», la Commission adopte des recommandations pour chacun des 28 États membres de l'Union européenne, qui reçoivent ainsi des orientations relatives à leurs budgets et à leurs politiques économiques pour 2015-2016.

21-22

Lors d’un sommet organisé à Riga, les dirigeants de l’Union européenne rencontrent les représentants des six pays du partenariat oriental (Arménie, Azerbaïdjan, Biélorussie, Géorgie, Moldavie et Ukraine). Ils fixent un programme constructif pour l’avenir, qui inclut la nécessité de mettre en place des institutions plus fortes et plus transparentes, libres de toute corruption.

Juin

7-8

L’Allemagne accueille la réunion des chefs d’État et de gouvernement du G-7, qui regroupe les pays économiquement les plus avancés de la planète. Les débats portent surtout sur l’économie mondiale et le changement climatique, ainsi que sur les principales questions de politique étrangère, de sécurité et de développement.

22

Les cinq présidents des institutions de l’UE présentent des projets ambitieux pour approfondir l’Union économique et monétaire entre 2015 et 2025. Le rapport est rédigé conjointement par Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, Donald Tusk, président du Conseil européen, Jeroen Dijsselbloem, président de l’Eurogroupe, Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne, et Martin Schulz, président du Parlement européen.

26

Réunis au sein du Conseil européen, les dirigeants de l’UE examinent la situation en Grèce, les migrations, le futur référendum au Royaume-Uni, la sécurité et la défense, ainsi que des questions économiques. De nombreuses autres négociations sur la dette publique de la Grèce ont lieu en Europe au cours du mois de juin.

30

Le Parlement européen et le Conseil parviennent à un accord sur la suppression totale des frais d’itinérance pour la téléphonie mobile dans l’UE d’ici à 2017.

Juillet

1

Le Luxembourg assume la présidence tournante du Conseil de l'UE pour six mois.

5

La Grèce organise un référendum sur les conditions d’un programme d'aide proposé conjointement par la Commission européenne, le Fonds monétaire international et la Banque centrale européenne. La proposition recueille 61 % de votes contre et 39 % de votes pour.

13

Lors d’un sommet organisé à Bruxelles, les dirigeants de la zone euro et le gouvernement grec adoptent un nouveau programme d’aide à la Grèce au titre du mécanisme européen de stabilité. Ce programme, qui prévoit des conditions strictes, est assorti d'une aide de 35 milliards d'euros pour soutenir la croissance et l’emploi.

14

Un accord sur le programme nucléaire iranien est conclu entre l'Iran et les grandes puissances mondiales, dont l'UE, représentée par Federica Mogherini, haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité. Cet accord garantit que l'Iran n'utilisera son programme nucléaire qu'à des fins civiles et que les sanctions économiques établies depuis longtemps à son encontre seront levées.

Août

6

Après deux ans et demi d'intenses négociations, l'UE et le Vietnam parviennent à un accord de principe en vue de conclure un accord de libre-échange (ALE).

10

La Commission européenne approuve 23 programmes de financement au titre du Fonds «Asile, migration et intégration» (AMIF) et du Fonds pour la sécurité intérieure (FSI). Le financement total, qui s'élève à environ 2,4 milliards d’euros, aidera les pays de l’UE comme la Grèce et l’Italie à faire face à d'importants flux migratoires.

20

La Commission européenne signe avec la Grèce un protocole d’accord sur un programme de soutien à la stabilité. Le mécanisme européen de stabilité sera en mesure de verser jusqu’à 86 milliards d’euros de prêts au cours des trois prochaines années.

Septembre

9

Dans son discours sur l'état de l'Union, Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, présente sa vision politique pour l'avenir de l'UE en mettant l'accent sur les grands enjeux que constituent la crise des réfugiés, le futur de l'euro et la politique étrangère.

22

Les ministres de l’intérieur de l’UE décident de reloger 120 000 demandeurs d’asile. Ces personnes, dont une grande partie ont fui la guerre en Syrie, se sont principalement réfugiées en Italie ou en Grèce et ont clairement besoin d’une protection internationale. Elles seront hébergées dans d’autres pays de l’UE. Il s’agit d’une mesure temporaire pour faire face au grand nombre de demandeurs d’asile qui partent de la Grèce vers d'autres pays de l'UE et rencontrent certaines frontières fermées. La Commission propose la création d’un système permanent de réinstallation ainsi qu’un nouvel ensemble de mesures pour gérer cette crise.

23

Un sommet européen informel débouche sur plusieurs décisions relatives aux réfugiés, dont l'octroi d'un financement supplémentaire d'un milliard d'euros aux activités des Nations unies en faveur des réfugiés.

Octobre

15

Les dirigeants européens examinent la crise des réfugiés et la question des migrations lors d'un Conseil européen organisé à Bruxelles.

21

La Commission européenne définit des étapes concrètes pour achever l'Union économique et monétaire. Elle propose d'améliorer la coordination des politiques économiques menée dans le cadre du «semestre européen» et de créer des «conseils nationaux de la compétitivité» dans chaque pays.

25

Des dirigeants représentant l'Albanie, l'Allemagne, l'Ancienne République yougoslave de Macédoine, l'Autriche, la Bulgarie, la Croatie, la Grèce, la Hongrie, la Roumanie, la Serbie et la Slovénie se réunissent à Bruxelles en vue d'améliorer la coopération et d'intensifier les consultations entre les pays bordant la route migratoire. Ils conviennent de mesures opérationnelles pragmatiques à mettre en œuvre pour répondre à la crise des réfugiés dans la région.

27

Le Parlement européen donne son approbation finale aux règles interdisant les frais d'itinérance facturés pour l'utilisation de téléphones portables dans un autre pays de l'UE. Ces nouvelles règles entreront en vigueur en juin 2017.

28

La Commission européenne présente un ensemble d'initiatives destinées à renforcer le marché unique. Celles-ci visent notamment à encourager l'essor de l'«économie coopérative», à aider les nouvelles entreprises à se développer et à faciliter l'offre transfrontalière de services.

Novembre

12

Lors d'un sommet sur la migration organisé à La Valette, les chefs d'État et de gouvernement européens et africains conviennent d'un plan d'action visant à renforcer la coopération et à relever les défis actuels, tout en reconnaissant l'importance d'une bonne gestion de la migration et de la mobilité entre les continents.

13

Paris est frappée par plusieurs attentats terroristes, qui font 130 morts. Dans une déclaration commune, les responsables de l'UE et les chefs d'État et de gouvernement des États membres condamnent fermement ces actes, qu'ils qualifient d'«attaque contre nous tous». Ils s'engagent à «faire face à cette menace ensemble, avec tous les moyens nécessaires et une détermination sans faille».

26

La Commission publie son examen annuel de la croissance pour 2016. Celui-ci donne le coup d'envoi au «semestre européen» annuel de coordination des politiques économiques, dans le cadre duquel les pays de l'UE harmonisent leurs programmes budgétaires et économiques axés sur la croissance. Afin de consolider la croissance et de favoriser la convergence, la Commission recommande de s'appuyer sur les trois grands piliers définis l'année dernière pour la politique économique et sociale de l'UE, à savoir: relancer l'investissement, poursuivre les réformes structurelles et mener des politiques budgétaires responsables.

29

Sommet des chefs d'État et de gouvernement de l'UE avec la Turquie. Un plan d'action conjoint est adopté pour faire face à la crise des réfugiés engendrée par la situation en Syrie. L'UE et les États membres conviennent de renforcer leur coopération avec la Turquie et d'accroître de manière substantielle leur soutien politique et financier.

Décembre

7

La Commission adopte une nouvelle stratégie de l’aviation pour l'Europe, afin de stimuler l’économie européenne, de renforcer sa base industrielle et d'aider l’UE à jouer un rôle prééminent au niveau mondial. En offrant plus de liaisons avec le reste du monde, à des prix plus bas, cette stratégie bénéficiera aux entreprises comme aux citoyens.

12

Lors d’une conférence des Nations unies à Paris, 195 pays concluent un nouvel accord sur le changement climatique, grâce notamment au rôle central joué par l’UE. Cet accord comprend un plan d’action visant à maintenir le réchauffement de la planète nettement en dessous de 2 °C par rapport aux niveaux de l’ère préindustrielle.

18

Lors de la réunion du Conseil à Bruxelles, les dirigeants européens discutent de la crise migratoire, de la lutte contre le terrorisme et des demandes de réforme du Royaume-Uni.

2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018
Voir aussi: 
Back to top