EU PROTECTS > Notre société > Mosaïque européenne: le rôle des enquêteurs commerciaux de l’UE dans la lutte contre la concurrence déloyale pour la protection de l’emploi

«Si nous considérons l’ensemble de la chaîne de production, au moins 100 000 emplois étaient menacés.»

Alfonso Panzani

Les carreaux de céramique tapissent nos salles de bain, nos cuisines et nos sols. En Europe, le secteur de la céramique est composé principalement d’entreprises locales et de petits fabricants dont la survie dépend de la mise en place d’une concurrence équitable. 

En 2016, des importations massives de carreaux chinois à bas prix ont menacé d’évincer les entreprises européennes, mettant en péril des milliers d’emplois. L’Union européenne a décidé d’enquêter sur ces pratiques tarifaires déloyales (connues sous le terme de «dumping») et de s’assurer que ces importations seraient vendues à un prix correct sur le marché. 

Mosaïque européenne: le rôle des enquêteurs commerciaux de l’UE dans la lutte contre la concurrence déloyale pour la protection de l’emploi

Les artisans et les petites entreprises peuvent facilement se retrouver sans défense face aux pratiques commerciales déloyales. Lorsque les fabricants européens de céramique ont subi l’assaut d’importations massives de céramique chinoise à des prix artificiellement bas, leur survie et leurs emplois se sont trouvés en péril. 

Lire la suite ci-dessous

Alfonso Panzani

Settecento – Mosaïques et céramiques

Italie

«Nous employons un peu plus de 100 personnes et faisons partie d’une chaîne d’entreprises de céramique, de fournisseurs et d’architectes qui exportent régulièrement vers des pays tiers. Mais le déluge de céramiques chinoises à bas prix a mis en péril la survie de notre entreprise.»

 

 

 

 

 

 

«Je ne peux imaginer ce qui se serait passé sans l’intervention de l’UE.»

 - Alfonso Panzani

Renaud Batier

Français, association Cerame-Unie

Belgique

«Nous sommes une association professionnelle qui représente les entreprises européennes de céramique. Nos membres nous ont signalé une hausse des importations de carreaux de céramique à bas prix en provenance de l’extérieur de l’UE. Dès que nous avons eu la preuve de pratiques commerciales déloyales, nous avons alerté la Commission européenne pour qu’elle ouvre une enquête.» 

 

 

«Nos membres savaient que leurs affaires et leurs emplois étaient en péril.»

 - Renaud Batier

Markus Walldorf

Allemand, direction générale du commerce, Commission européenne

Belgique

«Nous devions nous assurer que toutes les personnes impliquées fournissaient des informations exactes, afin de juger du risque que les exportateurs chinois nuisent à notre industrie en appliquant des prix artificiellement bas sur d’énormes quantités de stock.»

«Nous avons également recueilli des informations auprès des exportateurs chinois, notamment sur leurs chiffres de vente et de production. Bien sûr, nous avons vérifié ces chiffres dans leurs usines en Chine. Nous avons dû faire preuve de diplomatie et de politesse tout en nous assurant de l’exactitude des données fournies.»  

 

 

 

 

 

 

«Nous avons dû être très vigilants pour obtenir des données fiables de toutes les parties concernées.»

 - Markus Walldorf

Kristina Gutteková

Tchèque, direction générale du commerce, Commission européenne

Belgique

«Nous devions évaluer si l’industrie européenne souffrirait de pratiques commerciales déloyales en cas de suppression de ces mesures. Nous avons visité des entreprises de céramique en Espagne, en Italie et au Portugal.» 

«Armés des conclusions de nos enquêteurs en Chine, nous avons proposé une taxe antidumping sur les importations de carreaux de céramique à bas prix.»
 

 

«Si les mesures antidumping étaient retirées, l’industrie européenne en souffrirait.»

 - Kristina Gutteková

Florindo Iervolino

Douanes, port de Gênes

Italie

«Le port de Gênes est l’un des ports maritimes les plus fréquentés d’Italie. Nous contrôlons tous les produits qui entrent dans l’UE par le port. Nous gérons donc les importations de produits destinés aux marchés européens, comme les céramiques.»

«Quel que soit le secteur, nous nous assurons que les entreprises qui violent les lois antidumping de l’UE soient sanctionnées.» 

 

 

 

«Notre travail est de nous assurer que les marchandises qui entrent en Europe sont sûres et conformes au droit européen.»

 - Florindo Iervolino

Le saviez-vous?

Papier aluminium, articles en fer forgé, panneaux solaires

Autres exemples de produits qui, à l’instar des carreaux en céramique, ont fait l’objet d’une enquête antidumping dans l’UE en 2018

Deux tiers

Part de marché des PME dans le secteur européen des carreaux en céramique 

33

Nombre de mesures de défense commerciale mises en place depuis 2014, portant à 144 le nombre total de mesures en vigueur. Ces mesures protègent directement plus de 350 000 emplois.

 

3,8 milliards de m2

Capacité de production de carreaux de céramique chinois inutilisée à la fin de 2016, plusieurs fois supérieure à la consommation de l’UE

Garantir une concurrence équitable

En 2017, l’UE a adopté une nouvelle méthode de calcul du prix équitable pour les produits entrant dans l’UE.

 

Équiper les PME européennes

Si vous dirigez une petite entreprise et souhaitez en savoir plus sur la législation antidumping ou les enquêtes en cours, ou encore participer à l’ouverture d’une enquête, contactez le service d’assistance des PME: trade-defence-sme-helpdesk@ec.europa.eu.