EU PROTECTS > Notre sécurité > Nul n’est une île: comment une agence de l’Union européenne contribue à la protection des frontières

«La crise des migrants est l’un des plus grands défis auxquels nous avons été confrontés ces dernières années.»

Antonis Kelaiditis

En 2015, l’île grecque de Lesbos a dû faire face à une crise. Les passeurs qui faisaient traverser la Méditerranée à des personnes désespérées dans des bateaux de fortune mettaient des vies en danger et mettaient à rude épreuve les ressources limitées de l’île. Les résidents locaux et des ONG ont fourni une aide aux migrants à leur arrivée, mais l’afflux a rendu l’île vulnérable à diverses menaces pour la sécurité, notamment la traite des êtres humains et le trafic de drogue. Il était essentiel d’assurer une surveillance et un contrôle coordonnés des frontières pour sauver des vies et permettre aux citoyens de Lesbos de retrouver un semblant de normalité.

Découvrez l’agence de l’UE qui aide les fonctionnaires grecs à patrouiller la côte, à gérer les flux de réfugiés et de migrants, à effectuer des contrôles de sécurité et à rassurer la communauté locale.

Regarder la vidéo

Nul n’est une île: comment une agence de l’Union européenne contribue à la protection des frontières

Lorsque des migrants ont commencé à débarquer sur les plages de Lesbos, en Grèce, les habitants ont fait de leur mieux pour sauver des vies et fournir un abri. Cependant, les agents locaux de contrôle aux frontières et la police ont rapidement été submergés par le très grand nombre d’arrivées. Aujourd’hui, l’agence de protection des frontières de l’Union européenne et les garde-côtes grecs travaillent main dans la main pour ramener la sécurité et la sûreté dans la communauté insulaire.

Lire la suite ci-dessous

EU Protects: patrouilles aux frontières maritimes de l’UE

Antonis Kelaiditis

Président du conseil municipal de Petra à Lesbos

Grèce

«Lorsque la crise migratoire a touché l’Europe, les médias ont présenté Lesbos comme l’île des réfugiés. Les bateaux ne cessaient d’arriver et accostaient n’importe où sans préavis. Depuis 2015, l’Agence européenne de gardes-frontières et de garde-côtes (Frontex) envoie des gardes, des bateaux et du matériel pour assurer la sécurité de nos ports et gérer le flux de migrants.»

«La coopération entre Frontex et les garde-côtes grecs a contribué à stabiliser la situation sur l’île.»

 - Antonis Kelaiditis

Agata Motek

Centre de situation de Frontex, siège de Frontex

Pologne

«Frontex aide les pays européens à assurer la sécurité de leurs frontières. Depuis notre siège à Varsovie, je recueille quotidiennement des mises à jour sur la situation en matière de sécurité et je les communique, entre autres détails, aux garde-côtes nationaux: le nombre de personnes et de bateaux qui tentent d’entrer dans l’Union européenne. En Grèce, par exemple, nous avons récemment permis d’arraisonner un navire de contrebande qui transportait six tonnes de haschisch.»

«Nous ne pouvons protéger efficacement les frontières de l’Europe que si nous travaillons ensemble.»

 - Agata Motek

Henrique Marques

Portugais, Surveillance maritime, Opération Poseidon de Frontex

Grèce

«Je commande un patrouilleur au large de Lesbos. Nous travaillons avec le siège de Frontex et les garde-côtes grecs afin de surveiller les activités suspectes et d’assister les opérations de sauvetage en mer. Une fois, des habitants ont rapporté avoir entendu des cris quelque part au large de la côte. Lorsque nous sommes arrivés sur place, nous avons trouvé un petit bateau en caoutchouc surchargé qui coulait, avec environ 70 personnes à son bord. Nous les avons secourus et nous sommes assurés qu’ils soient ramenés sains et saufs à terre.»

 

 

«Tout grand rassemblement a le potentiel de provoquer une crise de sécurité, et la situation des migrants à Lesbos n’était pas différente. C’est pourquoi la coordination de l’Union européenne s’est avérée essentielle.»

 - Henrique Marques

Nadir Karrouch

Néerlandais, Surveillance terrestre, Opération Poseidon de Frontex

Grèce

«J’assure le transport en toute sécurité des migrants, depuis les points de ramassage où les bateaux arrivent jusqu’au centre de Moria. Je suis également chargé du transport jusqu’aux postes de police ou aux hôpitaux. En 2015, l’île de Lesbos a été particulièrement touchée par l’arrivée d’un très grand nombre de personnes, et c’est pourquoi la réponse européenne était nécessaire.»

«À Lesbos, nous faisons de notre mieux pour garantir la sécurité et la sûreté des migrants et des populations locales. Je veux apporter ma contribution à l’aide.»

 - Nadir Karrouch

Sašo Pikon

Slovène, expert en identification, Opération Poseidon de Frontex

Grèce

«Je suis un expert en identification au centre de Moria, ici à Lesbos. Mon travail consiste à établir la nationalité des migrants qui arrivent sur l’île, car beaucoup d’entre eux n’ont aucune pièce d’identité. J’aide la police locale à enregistrer les migrants. Je suis européen et je considère que les frontières de la Grèce sont aussi les nôtres. Il est essentiel pour notre sécurité que nous sachions qui les traverse. Il s’agit d’une question d’actualité et c’est pourquoi la coopération entre Frontex et les autorités grecques se poursuit.»

 

 

 

«Lesbos s’est retrouvée au cœur de la crise migratoire européenne, mais nous gardons la situation sous contrôle.»

 - Sašo Pikon

Le saviez-vous?

Plus de 2 milliards d’euros

Montant du financement de l’Union européenne alloué pour relever les défis de la migration en Grèce jusqu’à la fin de 2018. Au cours de la même période, environ 965 millions d’euros ont été affectés à l’Italie.

1 200 à 1 700

Nombre d’agents déployés par l’Agence européenne de gardes-frontières et de garde-côtes (Frontex) aux frontières maritimes, terrestres et aériennes de l’Union européenne à tout moment. L’agence de l’Union européenne répond aux demandes des pays européens qui ont besoin d’une assistance supplémentaire à leurs frontières en mettant à leur disposition du personnel et du matériel pour renforcer le contrôle aux frontières (par exemple, par des patrouilles maritimes, des contrôles des empreintes digitales et des contrôles de sécurité, des procédures d’enregistrement, etc.).

3

Nombre d’opérations maritimes entreprises par Frontex. Les opérations Poseidon, Indalo et Themis sont essentielles pour patrouiller les frontières maritimes de l’UE, traquer les criminels et sauver des vies. Elles sont menées conjointement par Frontex et les autorités nationales en Grèce, en Espagne et en Italie, respectivement.

700 000

Nombre de vies sauvées en Méditerranée et en mer Égée depuis 2015, en partie grâce aux opérations de l’Union européenne.

66 000 km

Longueur totale des côtes européennes. Frontex est responsable de la surveillance de ces frontières côtières, ainsi que de 13 000 kilomètres supplémentaires de frontières terrestres.

QUI SONT LES AUTRES HÉROS QUI PROTÈGENT LES FRONTIÈRES DE L’EUROPE?

Il se peut même que certains d’entre eux viennent de votre pays.

L’Union européenne rassemble un réseau de héros locaux qui collaborent pour s’attaquer au problème du trafic de personnes, contrôler les flux migratoires et assurer la sécurité de nos frontières. Des policiers aux procureurs, en passant par les équipes de secours et les coordonnateurs des demandes d’asile, découvrez comment l’Union européenne soutient les héros locaux dans votre pays.