EU PROTECTS > Notre santé > Une crise humanitaire: le rôle de l’UE dans la lutte contre l’épidémie d’Ebola en Afrique

Les 2 milliards d’euros débloqués par l’UE ont contribué à contenir l’une des plus vastes épidémies d’Ebola de l’histoire.

En 2014, une maladie très contagieuse et souvent mortelle s’est propagée en Afrique de l’Ouest. En 2016, plus de 28 000 personnes avaient été infectées et plus de 11 000 décès signalés. Une course contre la montre a alors commencé pour endiguer cette catastrophe humanitaire. L’UE a joué un rôle central dans la coordination de l’assistance fournie par les pays européens.

Une crise humanitaire: le rôle de l’UE dans la lutte contre l’épidémie d’Ebola en Afrique

Tandis que le virus Ebola faisait rage en Afrique de l’Ouest, l’UE a permis à des centaines de personnes de toute l’Europe d’unir leurs forces pour lutter contre l’épidémie.

Lire la suite ci-dessous

Dr. Danny Asogun

Laboratoire mobile européen, hôpital universitaire spécialisé d’Irrua

Nigeria

«Notre laboratoire mobile a été envoyé en Sierra Leone pour mener des tests de dépistage du virus Ebola auprès de la population locale. Entre 2014 et 2016, nous avons testé 7 477 échantillons.» 

«Notre travail dépendait de l’assistance de l’UE, dont le soutien logistique de nos partenaires européens, la fourniture de kits de diagnostic ainsi que les médecins et les infirmières venus travailler avec nous.»

 

 

 

 

«En situation de crise, aucune organisation ne peut faire le travail seule.»

 - Dr Danny Asogun

Hans Kuhn

Allemand, Altona Diagnostics

Argentine

«Il est très difficile d’enrayer une épidémie d’Ebola car de nombreux symptômes sont similaires à ceux d’autres maladies. C’est pourquoi le diagnostic est d’une importance majeure. Lorsque la maladie a frappé l’Afrique de l’Ouest en 2014, les laboratoires mobiles financés par l’UE ont utilisé nos kits de diagnostic pour effectuer des tests de dépistage chez les personnes présentant des symptômes du virus.»

«Grâce au soutien de l’UE, nos tests de diagnostic peuvent maintenant fournir des résultats en moins de 75 minutes.»

«Disposer de kits de diagnostic prêts à l’emploi s’est avéré primordial.»

 - Hans Kuhn

John Ryan

Irlandais, direction générale de la santé, Commission européenne

Luxembourg

«Nous avons immédiatement organisé des dépistages aux points de sortie de l’Afrique de l’Ouest pour éviter que des personnes présentant des symptômes d’Ebola ne montent à bord des avions et pour assurer le maintien des vols aériens vers la région. Sans cela, il aurait été impossible d’envoyer du matériel médical, des médecins et des travailleurs des ONG en Afrique de l’Ouest.»

 

 

 

 

 

 

«Dans une crise comme celle-ci, il est vital d’enrayer l’épidémie le plus rapidement possible dans le pays d’origine.»

 - John Ryan

Juan Escalante

Espagnol, Centre de coordination de la réaction d’urgence, Commission européenne

Belgique

«Pendant l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest, nous avons été un point de contact capital pour l’évacuation des travailleurs humanitaires. Dès que nous recevions un appel, nous activions le mécanisme européen pour coordonner l’évacuation par avion.» 

«Nos médecins et notre personnel étaient rassurés. Quand quelqu’un est en danger, vous devez tout faire pour l’aider.»

 

 

«Il ne s’agit pas seulement d’évacuer des gens, mais aussi de les informer que l’aide est en route.»

 - Juan Escalante

Le saviez-vous?

25-90 %

Fourchette des taux de mortalité pour différentes souches du virus Ebola.

Réponse rapide

 Trois laboratoires financés par l’UE (EMLab) ont transporté des médicaments, du matériel et du personnel en Guinée, au Nigeria, au Liberia, en Sierra Leone et en Tanzanie. Au cours de l’épidémie, ces unités ont testé près de 22 000 échantillons, dont 3 500 se sont révélés positifs pour le virus Ebola.

Évacuation d’urgence vers l’Europe

L’UE, ses États membres et les organisations internationales ont aidé à organiser l’évacuation médicale de 38 agents sanitaires internationaux tombés malades ou exposés à un risque élevé alors qu’ils travaillaient en Afrique occidentale.

1,6 million

Nombre de doses de vaccin contre le virus Ebola disponibles grâce à des programmes de financement de la recherche et de l’innovation comme Horizon 2020. Récemment, les subventions de l’UE pour la recherche ont contribué au développement de nouveaux vaccins pour endiguer l’épidémie d’Ebola qui s’est déclenchée en République démocratique du Congo (RDC) en 2018.  

ECHO Flight

Service aérien humanitaire de l’UE qui achemine l’aide et les secours au Kenya, en RDC, au Mali et en Ouganda. Gratuit pour les partenaires humanitaires et les organisations d’aide, ECHO Flight a joué un rôle important dans la lutte contre l’épidémie d’Ebola de 2018 en RDC.

1436

Nombre de cas humains détectés dans les pays de l’UE en 2018 jusqu’au mois d’octobre. Les réseaux de préparation et de réaction aux maladies infectieuses mis en place par l’UE visent à prévenir la propagation de différentes infections virales en Europe.

QUI SONT LES AUTRES HÉROS QUI PROTÈGENT NOTRE SANTÉ?

Certains d’entre eux viennent peut-être de votre pays.

Il existe un réseau de héros ordinaires, mis en contact par l’UE, qui travaillent ensemble et contribuent à nous protéger de toutes sortes de dangers comme les risques sanitaires, les produits dangereux ou les effets du changement climatique. Qu’ils soient médecins, experts financiers, gardes-frontières ou spécialistes de l’environnement, découvrez comment l’UE soutient ces héros ordinaires dans votre pays.