EU PROTECTS > Notre environnement > Affronter la tempête: comment l’Union européenne a soutenu l’Irlande dans la lutte contre les inondations

«Il n’y a rien de pire que de se retrouver au milieu d’une tempête sans être préparé. Un jour de plus peut faire toute la différence pour se préparer aux inondations.»

Rachel Lowe

Aux petites heures du jeudi 3 décembre 2015, l’Irlande a reçu un avertissement du système européen de sensibilisation aux inondations. Une tempête était en train de se former, entraînant avec elle le risque de fortes pluies et inondations.

Fort heureusement, l’Irlande n’était pas livrée à elle-même. Le système européen de sensibilisation aux inondations a envoyé des prévisions précoces et précises, donnant à l’Irlande un délai vital de deux jours pour s’approvisionner en fournitures d’urgence et avertir les habitants. Dans la mesure où les pluies torrentielles ont persisté jusqu’en janvier, l’Irlande s’est fiée aux données satellites de l’Union européenne pour obtenir des mises à jour rapides sur l’évolution de la situation.

De Galway à Bruxelles, découvrez comment l’Union européenne a aidé l’Irlande à réagir de manière adéquate aux inondations, en réduisant au minimum les dommages aux biens et aux personnes.

Affronter la tempête: comment l’Union européenne a soutenu l’Irlande dans la lutte contre les inondations

Au cours de l’hiver 2015-2016, l’Irlande a été touchée par les pires inondations que le pays ait connues depuis plusieurs décennies. Les pluies ont été abondantes et une série de tempêtes se sont abattues sur l’ouest, le sud et l’intérieur du pays. Découvrez comment les services d’alerte précoce et de surveillance de l’Union européenne ont aidé l’Irlande à faire face aux fortes inondations et à garantir la sécurité de la population.

Lire la suite ci-dessous

Rachel Lowe

Ingénieur en chef, Comté de Tuam – Galway

Irlande

«Le 3 décembre 2015, à 9 h 20, j’ai reçu un courriel du bureau des travaux publics m’informant de l’approche d’une tempête majeure. La ville de Galway possède deux routes principales. Si nous n’étions pas en mesure de maintenir ces routes ouvertes pendant la tempête, les hôpitaux, les écoles, les transports publics – toute la ville – seraient à l’arrêt.»

«Dès la réception de l’alerte par courriel, nous avons commandé des pompes à eau, des sacs de sable, des feux de circulation et demandé du renfort à l’armée. Nous avons aussi envoyé un avertissement au public par l’intermédiaire des réseaux sociaux.»

«Le système européen nous a donné le temps d’avertir les habitants et de protéger la zone contre les inondations.»

 - Rachel Lowe

Jim Casey

Bureau des travaux publics

Irlande

«La surveillance météorologique de l’Union européenne s’est avérée particulièrement utile pour prévoir les violentes tempêtes de décembre 2015. Il était de notre devoir de nous assurer que les fonctionnaires municipaux en soient informés immédiatement. Pendant les tempêtes, nous avons également demandé à obtenir des images de l’inondation en temps quasi réel, provenant de satellites européens. Cela nous a donné une idée de ce qui se passait réellement dans tout le pays et nous a permis de savoir si la situation s’améliorait ou empirait.»

«Nous avons eu recours au système européen de sensibilisation aux inondations et à son service de cartographie par satellite pour gérer les inondations généralisées.»

 - Jim Casey

Dr Fredrik Wetterhall

Suédois, Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme

Royaume-Uni

«Grâce au système européen de sensibilisation aux inondations, nous partageons les prévisions d’inondation avec les gouvernements et les services d’urgence partout en Europe. Début décembre 2015, nous avons envoyé plusieurs alertes de crues soudaines à l’Irlande. Il s’agissait notamment d’informations détaillées sur le moment auquel la tempête toucherait le pays, le moment auquel l’onde de crue maximale traverserait une certaine zone et les villes qui seraient les plus touchées par les inondations, comme Galway.»

«Nous avons averti l’Irlande que quelque chose d’important allait se produire.»

  - Dr Fredrik Wetterhall

Spyros Afentoulidis

Grec, Centre de coordination des interventions d’urgence, Commission européenne

Belgique

«Lorsque nous avons reçu des nouvelles de l’Irlande, certaines parties du pays étaient déjà inondées, sans aucun signe d’amélioration de la situation dans l’immédiat. Les équipes irlandaises d’intervention en cas d’inondations voulaient connaître la gravité de la situation.»

«Environ 36 heures après la demande, nous avons reçu les premières cartes satellites des zones inondées. En fin de compte, 107 cartes satellites présentant 13 zones différentes ont été créées. Ces cartes détaillent, entre autres, le moment, l’emplacement, l’étendue et l’évolution des inondations et le débit des rivières.»

«C’est l’une des plus grandes inondations que l’Irlande ait connues ces dernières années. Depuis notre centre d’urgence, nous avons fait en sorte que l’Irlande dispose de cartes et de notre soutien.»

  - Spyros Afentoulidis

Françoise Villette

Française, Service Copernicus de gestion des urgences

Belgique

«Copernicus, le programme d’observation de la Terre de l’Union européenne, surveille l’évolution de l’atmosphère, du climat et de la santé générale de nos terres et de nos mers. Les données scientifiques suggèrent que les inondations s’intensifieront à l’échelle mondiale en raison du changement climatique. Nous devons donc réduire l’impact des catastrophes naturelles et d’origine humaine, telles que les inondations, en Europe. En Irlande, Copernicus a fourni des services de prévision des tempêtes et de cartographie rapide par satellite. Mais ce soutien couvre tout pays européen confronté à des conditions climatiques extrêmes.» 

«Une coordination à l’échelle de l’UE est absolument essentielle pour lutter contre les catastrophes naturelles et d’origine humaine.» 

 - Françoise Villette

Le saviez-vous?

6 milliards d’euros

Dommages économiques causés par les inondations en Europe en 2016.

10 jours

Délai dans lequel le système européen de sensibilisation aux inondations (EFAS) peut prévoir les inondations n’importe où en Europe. Entre le 3 décembre 2015 et le 6 janvier 2016, l’Union européenne a envoyé 19 alertes inondations à des fonctionnaires irlandais.

50 %

Hausse du nombre d’inondations mondiales et de précipitations extrêmes au cours de la dernière décennie.

500 000 à 1 000 000

Nombre de personnes en Europe qui devraient être touchées par des inondations à l’avenir.

107

Nombre de cartes demandées par les autorités irlandaises au service de cartographie rapide Copernicus (Copernicus EMS-Mapping) entre décembre 2015 et janvier 2016. Ces cartes ont révélé l’ampleur et l’étendue des inondations en Irlande.

20 ans, sept satellites en orbite

Le programme Copernicus de l’Union européenne est le troisième plus grand fournisseur de données spatiales au monde. Les données recueillies par ses satellites contribuent à protéger les Européens des effets néfastes du changement climatique et des catastrophes naturelles. Il emploie également 4 000 personnes chaque année.

QUI SONT LES AUTRES HÉROS QUI INTERVIENNENT EN CAS DE CATASTROPHE?

Il se peut même que certains d’entre eux viennent de votre pays.

L’Union européenne rassemble un réseau de héros locaux qui collaborent pour nous protéger contre les inondations et d’autres catastrophes naturelles, la pollution, les effets du changement climatique et plus encore. Des pilotes aux procureurs, en passant par les écologistes et les agents des douanes, découvrez comment l’Union européenne soutient les héros locaux dans votre pays.