Fonds fiduciaire européen pour la République centrafricaine "Bêkou" / EU Trust Fund for the Central African Republic "Bêkou"
public
group

Group info
More info
Information

L’appui du Fonds Bêkou permet à ALIMA d’offrir aux déplacés du site de Carmel un accès gratuit aux soins

Depuis février 2015, ALIMA intervient dans le site de déplacés de Carmel, situé à Bimbo, en périphérie de la capitale centrafricaine. Cette zone est l’une de celle qui recueille le plus de déplacés lorsque la situation sécuritaire se dégrade à Bangui. Grâce au financement du Fonds Bêkou, ALIMA a mis en place une clinique mobile qui permet aux déplacés vivant dans les sites de Carmel et Grand Séminaire, souvent très vulnérables, de bénéficier d’un accès gratuit aux soins et aux médicaments.

C’est à Carmel que l’infirmière qualité d’ALIMA a rencontré Mireille. Mireille a 22 ans. 

Avant, elle habitait à Bangui dans le quartier PK5 avec sa grand-mère, ses oncles et son fils. Au cours des conflits de fin 2013, sa maison a été détruite et pillée. Mireille a été contrainte de fuir pour se mettre en sécurité. Sa grand-mère et ses oncles ont trouvé refuge dans des familles d’accueil à Bimbo. Mireille, quant à elle, a rejoint sa belle-famille dans le site de déplacés de Carmel avec son fils, alors âgé de 11 mois. C’est là qu’elle vit depuis le 20 janvier 2014. 

« Au début, c’était difficile. Je voulais rentrer chez moi mais je n’ai plus de maison,» raconte Mireille, qui souligne le manque de confort, la difficulté pour trouver de quoi se nourrir correctement et avoir de l’eau potable en quantité suffisante avant l’arrivée des différentes ONG.

Un jour, Mireille est tombée malade ; elle avait de la fièvre, se sentait fatiguée. « J’avais peur d’aller chez ALIMA car je pensais que c’était des musulmans. Et avec les conflits, j’avais peur qu’on me fasse du mal. » Lorsque son enfant est aussi tombé malade, elle a finalement surmonté sa peur. Elle voulait qu’il soit bien pris en charge et faute de ressources financières, elle ne pouvait se rendre dans un hôpital privé, ni prendre les transports pour aller à Bimbo. Elle est donc allée consulter à la clinique mobile d’ALIMA, au sein même du site de déplacés de Carmel. « J’avais vraiment peur, mais on nous a bien accueilli, on a vu un docteur et on a pu avoir des médicaments. On nous a guéri » dit-elle avec un large sourire. Depuis, Mireille a réalisé qu’ALIMA est une ONG internationale neutre, areligieuse et apolitique qui soigne tous les patients qui en ont besoin, sans aucune forme de discrimination et dont le nom signifie en français, Alliance pour l’Action Médicale Internationale.

Mireille, vendeuse, a suspendu son activité depuis quelque mois pour cause de grossesse. Elle a accouchée d’une petite fille il y a moins d’un mois. « Avant je faisais mes consultations prénatales au CDS de Bimbo, car c’est gratuit, mais c’est loin. Quand je suis devenue trop fatiguée, j’allais à la clinique de Padre Pio, mais c’est payant. Puis ALIMA a commencé à faire les CPN gratuitement dans le site de déplacés de Carmel. J’ai pu y aller une fois seulement car c’était la fin de ma grossesse, mais j’étais contente car la sage-femme est très gentille et elle explique tout bien.» 

La vie dans le site de déplacés reste très difficile, et elle aimerait pouvoir avoir une maison où vivre avec sa famille mais elle est rassurée par la présence de la clinique mobile d’ALIMA au niveau du site de déplacés de Carmel : elle sait qu’elle pourra y trouver des soins gratuits si elle ou sa famille en ont besoin.

« Merci ALIMA de nous aider à garder la santé et de soigner tout le monde sans différence »

Register or log in to comment

Info posted by

Do more through capacity4dev

Topics

Date

Language

Group Categories