Supporting Public Health Institutes Programme - SPHIP
public
group

Group info
More info
Information

SPHaïtiLab : Le logiciel LabBook bientôt évalué au Laboratoire de l’Hôpital Universitaire la Paix

Le logiciel LabBook est utilisé depuis environ six mois comme Système d'Information de Gestion de données de laboratoire (SIGL) à l’Hôpital Universitaire la Paix sous la supervision du Laboratoire National de Santé Publique (LNSP). Cette initiative entre dans le cadre d’un projet pilote financé par SPHaïtiLab*.

Le LabBook, un logiciel open source (gratuit), est très simple à utiliser. Ce SIGL a été créé en 2011 par la Fondation Mérieux, dans le cadre du projet de renforcement des laboratoires en Afrique de l’Ouest, RESAOLAB. Il permet aux laboratoires qui ne travaillaient qu’avec des listings papier d’avoir un système de suivi/traçabilité de leurs échantillons et de leur travail, plus fiable et plus perfectionné. Un petit réseau intranet est constitué avec trois (3) ordinateurs et un routeur (pas besoin d’internet pour mettre les ordinateurs en réseau).


Le LabBook permet au laboratoire de l’HUP de produire des rapports imprimés pour les patients et de faire l’archivage des données électroniquement. Ce laboratoire peut recevoir jusqu’à une centaine de patients par jour. Une bonne application du LabBook contribuera à réduire le temps d’attente des patients et à produire des résultats de qualité.

En janvier 2019, soit trois (3) mois après le démarrage de l’utilisation de LabBook à l’HUP, la Fondation Mérieux, en vue d’aider les usagers à bien maitriser le logiciel, a organisé une formation avec le développeur du logiciel Epiconcept en Haïti.
L’objectif de cette mission était d’accompagner et de former le nouvel agent SIGL du LNSP, M Mackenley Moïse, et les informaticiens du LNSP à l’administration de LabBook.

En outre, une formation a eu lieu pour les utilisateurs de l’HUP sur tout le circuit de l’information : de la saisie du dossier du patient à l’analyse en laboratoire, pour finir avec le rendu du résultat. C’était une opportunité pour le développeur du logiciel de répondre aux difficultés déjà identifiées par les utilisateurs de l’HUP.

Du 14 au 16 janvier 2019, plus d’une vingtaine de professionnels, répartis en trois groupes, ont bénéficié d’une journée de formation. La formation a permis aux utilisateurs de comprendre l’utilisation des données saisies et l’importance de la qualité de ces données.


A la suite de cette mission, des recommandations ont été faites en vue de favoriser une meilleure utilisation du logiciel au laboratoire de l’HUP et répondant à une série de questions posées par les utilisateurs.

D’octobre à nos jours, l’Hôpital Universitaire la Paix a connu plusieurs mouvements de grèves. Ce qui a ralenti un peu le déroulement du projet au sein du laboratoire. Toutefois, le Labbook vient d’être consolidé avec l’ajout de trois (3) autres ordinateurs. Ces matériels répartis entre les différentes salles du laboratoire de l’HUP vont renforcer le réseau déjà mis en place. Ces ordinateurs communiquent entre eux à travers un réseau Wifi intranet, qui ne nécessite pas d’internet.

Une évaluation sera faite bientôt de ce projet pilote au niveau de l’HUP. Si cette évaluation conclue que le logiciel LabBook est adapté aux besoins du pays, « SPHaïtiLab sera prêt à financer l’installation du LabBook dans deux autres laboratoires régionaux du pays », selon ce qu’ont fait savoir les responsables de SPHaïtiLab.

Marie Ludie Monfort Paul, Agent de communication SPHaïtiLab/LNSP

Encadré
Financé par la Commission Européenne et la Fondation Mérieux, SPHaïtiLab est mis en oeuvre depuis 2015 par quatre partenaires : le Ministère de la Santé Publique et de la Population à travers son Laboratoire National de Santé Publique (LNSP) et sa Direction de l’Epidémiologie du Laboratoire et de la Recherche (DELR), le Groupe Haïtien d’Etude du Sarcome de Kaposi et des Infections Opportunistes (GHESKIO), l’Institut Africain de Santé Publique (IASP) au Burkina Faso et la Fondation Mérieux en France.

Register or log in to comment

Info posted by

Javier Burgos
|
4 April 2019

Do more through capacity4dev