Cet article est également disponible en anglais et en espagnol.

Partout dans le monde, les membres de la communauté Capacity4dev renforcent les liens entre l'Europe et les pays partenaires, en développant des solutions efficaces pour la mobilité universelle. En tant que plateforme de promotion de l'innovation, Capacity4dev a interviewé l'équipe qui se trouve derrière le Buffalo Bicycle, l'un des programmes à la croissance la plus rapide présenté lors des Journées européennes du développement 2022 sur le thème du Global Gateway et mis en œuvre par l'agence allemande de développement (GIZ).

Vers des transports efficaces et inclusifs

Le transport de personnes et de marchandises dans le monde est aujourd'hui moins cher, plus rapide et plus efficace que jamais. Des trajets qui duraient auparavant des mois ou des semaines peuvent désormais être effectués en une journée. Un plus grand volume de marchandises peut désormais être expédié d'un bout à l'autre du monde, ce qui stimule considérablement le commerce international. L'amélioration des transports a incontestablement permis à des millions de personnes de bénéficier de meilleurs soins de santé, d'une meilleure éducation et de meilleures opportunités économiques. Cela a permis au monde d'assister à la plus grande réduction du niveau de pauvreté de l'histoire de l'humanité.

Selon l'initiative "Mobilité durable pour tous" de la Banque mondiale, le trafic annuel de passagers devrait augmenter de 50 % d'ici à 2030, le volume mondial de marchandises de 70 %, et 1,2 milliard de voitures supplémentaires devraient être en circulation d'ici à 2050. Alors que la population mondiale devrait atteindre 9,7 milliards d'habitants d'ici 2050 - dont la moitié rejoindra la classe moyenne - les attentes en matière de mobilité changent radicalement.

Jusqu'à présent, on estime qu'environ un milliard de personnes dépendent encore de leurs propres pieds pour se déplacer en raison de coûts inabordables ou de l'absence d'accès direct aux routes. La mobilité continue de discriminer singulièrement les communautés non urbaines où des centaines de millions de personnes luttent pour accéder à des solutions de transport abordables. Étant donné qu'un habitant sur huit en situation de pauvreté dans le monde vit dans une zone rurale, il est certainement possible de poursuivre les progrès remarquables réalisés à ce jour.

En tant que principale institution de développement au monde, l'UE défend des initiatives qui abordent le facteur de mobilité, un élément essentiel de tout projet de développement réussi, et pour lequel l'UE a fourni des stratégies adaptables pour divers contextes.

À ce jour, 44 villes de pays membres et non membres de l'UE ont formé un réseau thématique sur la cohésion sociale urbaine et régionale, dont l'objectif principal est d'accélérer la mobilité et les transports, avec le soutien du programme international de coopération urbaine et régionale (PICUR) pour 2021-2024.

À travers le nouveau cadre européen pour la mobilité urbaine adopté en 2021, l'UE s'est engagée à soutenir la coopération internationale dans les domaines de l'inclusion sociale et de l'égalité (chapitre 4, points 75 à 79).

Mobilité rurale - Le chaînon manquant vers la réalisation des ODD

Dans la recherche de solutions de transport globales, la mobilité rurale est souvent négligée. Pourtant, la vie et les choix des gens sont intrinsèquement liés à leur capacité à se déplacer, et ceux qui sont empêchés de contribuer à l'économie mondiale ne peuvent réaliser tout leur potentiel. Afin de ne laisser personne de côté, les progrès significatifs réalisés collectivement dans le développement des environnements urbains demandent à être reproduits dans les régions rurales.

À cette fin, l'intégration du transport rural dans les ODD nécessite d'aller au-delà de la construction de routes ou de la fourniture de grands véhicules de transport de passagers. Ce qui fait la différence, ce sont des solutions créatives et systémiques permettant d'offrir une égalité d'accès au transport de masse dans les zones à faible densité.

Le programme Buffalo Bicycle donne des conseils pratiques sur la mobilité :

  1. Obtenir l'adhésion de la communauté
  2. Garder la solution simple
  3. Exploiter les données

 

1. Obtenir l'adhésion de la communauté

Assurer l'engagement de la communauté est une stratégie gagnante éprouvée. Il est essentiel de travailler avec les communautés pour comprendre leurs besoins en matière de mobilité et de transport et pour qu'elles aient le sentiment de s'approprier un projet, c'est-à-dire qu'elles aient leur mot à dire sur la manière dont la solution de mobilité est mise en œuvre en leur sein. Sans l'adhésion des différentes parties prenantes au sein de cette communauté, un projet peut ne pas avoir l'impact souhaité ; un risque qui peut être facilement neutralisé dès le départ. D'où l'importance des approches centrées sur la communauté et sur l'être humain dans la conception et la mise en œuvre des programmes de bout en bout pour garantir le succès.

2. Plus c'est simple, mieux c'est

Introduire une solution technologiquement complexe dans des zones où il n'y a pas d'infrastructure, où la solution de mobilité ne peut pas être prise en charge, n'est tout simplement pas viable. Ces solutions ne sont pas adaptées à l'objectif visé et ont donc les plus grandes chances d'échouer et de couler les programmes les mieux financés. L'accent devrait plutôt être mis sur la recherche de solutions meilleures et plus simples, susceptibles de fonctionner dans le temps et d'inclure le plus grand nombre de personnes possible. Dans de nombreux cas, une simple intervention comme l'introduction du vélo en tant qu'outil de développement peut profiter à de nombreuses personnes. Élément indissociable de la simplicité, la maintenance est vitale pour la durabilité d'un projet : s'il manque une pièce de rechange - un kit de réparation - ou les connaissances nécessaires pour la réparer, une grosse machine restera immobile pendant six mois ou plus. L'impact souhaité serait dilué et s'estomperait lentement. Par conséquent, permettre aux membres de la communauté de gérer la mise en œuvre d'un programme citoyen au quotidien est une mesure préventive efficace. World Bicycle Relief, par exemple, forme des comités de supervision en charge des techniciens cycles qui réparent et entretiennent les vélos à la demande.

"Nous avons mis au point la bicyclette Buffalo, une bicyclette robuste et résistante qui peut transporter 100 kilos sur le porte-bagages plus le cycliste ainsi que des biens essentiels. Notre vélo est simple à réparer mais aussi compatible avec les pièces détachées disponibles localement". Kristina Jasiunaite, directrice générale Europe, World Bicycle Relief.

3. Les données racontent l'histoire

Les initiatives ayant le plus d'impact utilisent les données de la recherche pour fournir des preuves dans la conception de programmes et d'interventions qui améliorent la vie des gens. Le manque de données peut constituer un obstacle majeur à la mise en œuvre globale du programme. C'est pourquoi la compilation d'activités de recherche pour comprendre les communautés, leurs besoins et comment les transports peuvent améliorer les résultats d'un projet est un aspect fondamental à chaque étape. Pour ce faire, il faut examiner tous les problèmes en détail et commencer par poser les bonnes questions : Quels sont les besoins des communautés du point de vue du transport et de la mobilité ? Quels sont les principaux enjeux qui les touchent ? Comment mettre en œuvre le programme ? Comment mesurer son impact ? Effectuer systématiquement des recherches et surveiller l'utilisation des moyens de transport mis en œuvre dans les communautés est une exigence permanente pour comprendre comment améliorer la prestation de services.

"Nos recherches ont montré que les élèves filles possédant une bicyclette ont 19 % de chances en moins d'abandonner l'école ; les agents de santé ont visité 88 % de patients en plus par mois ; et les producteurs laitiers ont augmenté le volume de lait livré - augmentant ainsi leurs revenus de 23 %". Winnie Sambu, responsable de la recherche et de l'évaluation, World Bicycle Relief.

La nécessité de concevoir des solutions pour que les gens puissent non seulement se déplacer d'un endroit à l'autre, mais aussi transporter tout ce qu'ils ont besoin de transporter n'a jamais été aussi claire que dans nos sociétés de plus en plus connectées où la demande de transport monte en flèche.

Mobilité durable stratégique pour tous 

Que ce soit en Afrique, en Asie, en Europe ou en Amérique latine, l'identification des bons partenariats pour une approche intersectorielle réunissant la société civile, le gouvernement et le secteur privé - offre une voie à suivre pour des solutions de transport fiables, abordables, accessibles et durables pour tous.

Le concept et les lignes directrices du programme d'aide à la mobilité urbaine (PAMU) de l'UE ont établi une norme mondiale dans le domaine de la gouvernance stratégique de la mobilité au niveau des villes, un modèle rapidement adopté par différentes régions à travers le monde.

Le PAMU soutient, par exemple, les différentes activités d'investissement nécessaires au déploiement du partenariat Mobilise Your City dans des villes sélectionnées, géographiquement équilibrées dans les régions d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP).

En se concentrant sur l'élaboration de politiques et de stratégies de mobilité urbaine durable à faible émission, les plans de mobilité urbaine durable (PMUD) encouragent les activités axées sur le développement et la mise en œuvre du renforcement des capacités des acteurs locaux.

Pour concrétiser les ambitions de la mission européenne en faveur de la neutralité climatique et des villes intelligentes et atteindre l'objectif de développement durable n°11, la mobilité pour tous doit occuper une place centrale - et la mobilité rurale n'est qu'une idée parmi d'autres.

 

Ressources complémentaires

  • Regardez la session # EDD22 Atteindre les ODD à vélo : comment les deux roues accélèrent les résultats de développement.
  • Mobilise Your City est un partenariat international initié par les gouvernements français et allemand et lancé lors de la COP21, Paris 2015. Il aide les gouvernements nationaux et locaux des pays en développement à planifier une mobilité urbaine durable afin de développer des villes plus inclusives, vivables et économiquement efficaces et de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES). Aujourd'hui, le partenariat compte 14 pays et plus de 60 villes partenaires représentant une population totale de plus de 75 millions de personnes dans 32 pays.
  • La Mission Innovation (MI) sur les transitions urbaines est une autre initiative mondiale de collaboration, transparente et créative, parrainée par l'UE, qui vise à renforcer la coopération dans le monde entier.
  • Le Global Tracking Framework for Transport (Cadre mondial de suivi des transports, GTF) est le tout premier référentiel mondial de données et d'indicateurs sur les transports. Il se compose de plus de 100 indicateurs souhaitables et réels liés au transport pour mesurer la performance des systèmes de transport des pays, couvrant tous les modes de transport (routier, aérien, maritime et ferroviaire).
  • Le guide de conseils rapides de la Commission sur la mobilité verte fournit des exemples pratiques sur la manière de réduire les émissions de gaz à effet de serre et la pollution provenant du secteur des transports, d'utiliser des instruments verts dont l'efficacité est prouvée et de promouvoir la résilience au changement climatique. Ce guide aide également à concevoir des programmes de mobilité qui contribuent aux engagements internationaux en matière d'environnement et de climat, ainsi qu'à garantir que l'environnement et le changement climatique sont effectivement intégrés dans le soutien budgétaire au secteur des transports et dans les investissements liés à la mobilité urbaine.

WISH TO CONTRIBUTE? Would you like to propose a topic for a Voices & Views article? Would you like to feature as external contributor? Check here our editorial guidelines and submit your idea!

DISCLAIMER: This information is provided in the interests of knowledge sharing and capacity development and should not be interpreted as the official view of the European Commission, or any other organisation.

Join or log in to comment

More actions

Regions & Countries