Den europeiske ungdomsportalen
Informasjon og muligheter for unge i aldersgruppen 13 til 30.

Quelles opportunités à l’étranger pour les personnes handicapées ?

Si elle nécessite un travail d’anticipation et d’organisation plus important, la mobilité internationale n’en demeure pas moins ouverte et bénéfique aux personnes handicapées. Zoom sur les possibilités, aides humaines et financières.

Possibilités de mobilité à l'étranger 

Partir dans le cadre d’un programme 

Erasmus+ soutient la mobilité européenne des lycéens, étudiants, apprentis, enseignants et personnels d’établissement en situation de handicap, quel qu’il soit (mental, physique, sensoriel ou autre). Ainsi, le programme européen permet à toute personne de participer à un échange de jeunes et à un service volontaire européen (SVE), et se former (stage ou études) en Europe.

 

Mais ce n’est pas tout ! Parce qu'être en situation de handicap implique souvent un accompagnement renforcé, des frais médicaux supplémentaires, etc., Erasmus+ prévoit non seulement une bourse de mobilité, qui couvre les frais de voyage et d’hébergement, mais aussi une aide financière complémentaire pour ses bénéficiaires en situation de handicap. Sais-tu que des financements peuvent aussi t’être proposés par ton conseil régional ou ministère ?

 

Participer à un échange universitaire

La plupart des universités et écoles supérieures proposent des échanges à l’étranger via le programme Erasmus+ mais certains établissements ont aussi conclu des partenariats avec des universités étrangères. Les professionnels de la mission handicap et du service des relations internationales de ton établissement d’enseignement supérieur devraient être en mesure de t’informer sur les échanges possibles et les démarches à effectuer. Pour savoir à qui t’adresser, consulte la liste des correspondants handicap par académie.

 

Bon à savoir :

  • Le réseau ESN (Erasmus Student Network) a créé MapAbility, une carte qui recense les établissements d’enseignement supérieurs en Europe selon leur degré d’accessibilité. Elle te sera d’une grande aide si tu cherches une université d’accueil accessible en Europe !
  • Les universités de Lyon et de Grenoble Alpes ont collaboré à la création de Travelscope, un guide étudiant pour jeunes handicapés désireux de partir étudier à l’étranger. Il apporte des réponses pratiques et administratives (cadre législatif, aides financières, systèmes de soins et d’assurance, logements accessibles, perception du handicap…) et propose des entrées par pays, ville et université.
  • Si tu es en situation de handicap et étudies les sciences informatiques ou autre domaine technologique, tu es éligible à la bourse Google Europe. Elle donne droit à 7 000 € pour poursuivre tes études dans une autre université européenne pendant 1 an !

 

Partir seul

Tu souhaites voyager en solo ? Rien n’est impossible… à condition d’être organisé ! Selon la nature de ton handicap, informe-toi sur les lieux et services accessibles, prévois quels moyens de transports utiliser et l’hébergement pour tes premières nuits à l’avance. Enfin, fais confiance aux bonnes volontés ! Tu trouveras des témoignages, bons plans et sites pratiques pour organiser ton voyage ici et .

 

Bon à savoir : si tu as entre 16 et 20 ans et que tu souhaites partir en solo 1 mois ou plus à l’étranger, la Fondation Zellidja peut t’accorder une bourse allant jusqu’à 900 € pour concrétiser ton projet. C’est ainsi qu’Aurélie et Julia, deux jeunes filles sourdes, sont parties en voyage solo en Inde et au Gabon, et à Madagascar.

 

Freins et bénéfices

Les témoignages de jeunes en situation de handicap ayant vécu une expérience de mobilité à l’étranger soulignent de nombreux freins (auto-censure, nécessité d’anticipation, démarches longues, accès à l’information difficile, frais importants…). Beaucoup ont entamé les démarches plus d’1 an avant leur départ et ont failli tout abandonné au vu de l’énergie déployée… mais tous ont également précisé que le jeu en valait la chandelle car leur expérience à l’étranger leur avait apporté de nombreux bénéfices sur les plans personnel, académique, professionnel, linguistique et social.

 

Associations qui peuvent t’aider