Europos jaunimo portalas
Informacija ir galimybės visos Europos jaunimui.

La reconnaissance professionnelle en Europe

© fotolia.com - Alexander Raths
On aimerait croire qu’une fois un diplôme en poche, il est automatiquement reconnu dans tous les pays membres de l'Union européenne ; hélas, ce n’est pas si simple ! Avant de t’expatrier, prends le temps de lire cet article !

Si tu as la nationalité française, tu as le droit de travailler dans un autre pays de l'Espace économique européen (EEE) ou en Suisse. Toutefois, si tu souhaites excercer une profession réglementée, tu devras respecter certaines conditions. Pour savoir si ta profession est réglementée ou non dans le pays dans lequel tu souhaites travailler, connecte-toi sur la base de données des professions réglementées par pays en Europe.

 

Si ta profession n’est pas réglementée

Si ta profession n'est pas réglementée dans ton pays d’accueil, tu peux l’exercer librement comme n’importe quel ressortissant du pays d’accueil, sans démarches particulières. C’est l’employeur qui évalue ton diplôme et tes compétences. A priori, tous les emplois sont accessibles à l’exception de ceux qui relèvent de la souveraineté nationale : armée, police, diplomatie...

 

Si ta profession est réglementée

Les règles varient selon la durée de ton activité :

  • Activité temporaire :

Ton diplôme te permet d'exercer ton métier sans avoir à demander la reconnaissance de tes qualifications professionnelles. C’est ce qu'on appelle la libre prestation de services. Si ta profession et sa formation ne sont pas réglementées en France, tu devras justifier de 2 ans d’expérience professionnelle au cours des 10 dernières années et ton pays d'accueil pourra te demander d’effectuer une déclaration préalable à ta première prestation de services sur son territoire et de fournir des informations sur ton activité, tes assurances, ta nationalité, etc. Enfin, si ta profession comporte un risque en matière de santé ou de sécurité publique, ta qualification pourra être contrôlée.

  • Activité permanente :

Si ta profession est réglementée dans ton pays d'accueil, tu devras obtenir la reconnaissance de tes qualifications professionnelles. Suivant ta profession, tu bénéficieras d'un des régimes suivants :

  1. La reconnaissance automatique de ton diplôme si tu es architecte, dentiste, infirmier responsable de soins généraux, médecin, pharmacien, sage-femme ou vétérinaire et que tu as obtenu ton diplôme après une certaine date.

  2. La reconnaissance automatique de ton expérience professionnelle, si tu exerces une activité dans le domaine de l'artisanat, du commerce et de l'industrie.

  3. Le régime général de reconnaissance des qualifications si tu exerces une autre profession réglementée. Ton pays d'accueil vérifiera ta qualification voire, ton expérience professionnelle. Tu seras peut-être amené à passer un test d'aptitude, à suivre un stage d'adaptation ou une formation complémentaire.

Bon à savoir : Certaines professions réglementées (avocat, courtier d'assurances, agent commercial indépendant, transporteur de marchandises ou de voyageurs...) relèvent de réglementations spécifiques.

 

Dès que tes qualifications professionnelles seront reconnues, tu pourras exercer ta profession avec ton diplôme français dans ton pays d'accueil ! Pour plus d'infos, contacte le le centre ENIC-NARIC France.