Portail européen de la jeunesse
Informations et possibilités pour les jeunes en Europe

Financer ses études en France

© Patrick J. Fotolia
La scolarité a un coût que toutes les familles ne peuvent pas se permettre. Voici un panorama des aides qui existent en France et qui te permettront de suivre la formation de ton choix.

Si tu es un étudiant français

Les bourses

Commence par remplir le dossier social étudiant (DES) sur le site du Centre national des œuvres universitaires et scolaires (Cnous). Cela te permettra d’obtenir une bourse et/ou un logement en résidence universitaire. Pour ce faire, tu dois constituer ton dossier entre le 15 janvier et le 30 avril précédent la rentrée universitaire. Une réponse te sera donnée au courant de l’été et confirmée à la rentrée. Enfin, il t’appartient de renouveler ta demande chaque année.

  • Bourse sur critères sociaux (BCS) : Si tu as moins de 28 ans, en fonction du revenu de tes parents (inférieur à 33 100 € par an), du nombre d’enfants à charge, de la distance entre ton domicile et ton lieu d’études, et du diplôme. Conditions : Être assidu aux cours et aux examens et évoluer normalement dans tes études. Montant variable de 1 000 à 5 500 € selon l’exonération de tes droits d’inscription et de sécurité sociale.
  • Allocations pour la diversité de la fonction publique : Destinées aux étudiants qui préparent le concours d’entrée des IPAG (Instituts de préparation à l’administration générale) et des CPAG (Centres de préparation à l’administration générale). Cumulables avec la bourse BCS. Renseigne-toi auprès de ta préfecture.
  • Allocations Erasmus : Tu peux en bénéficier si tu effectues un échange en Europe, allant de 3 mois à 1 an, dans le cadre de tes études. Cumulable avec la bourse BCS. Renseigne-toi à l’avance auprès du département international de ton établissement.
  • Aide à la mobilité internationale : Complément de 400 € par mois versé aux boursiers BCS lorsqu'ils séjournent à l’étranger (entre 2 et 9 mois consécutifs) dans le cadre de leurs études. Aide également cumulable avec l’aide d’urgence. Pour l’obtenir, renseigne-toi auprès de ton établissement.
  • Aide d’urgence : Aide versée par le Fonds national d’aide d’urgence aux étudiants en grande difficulté (rupture avec la famille… ) et qui ne peuvent bénéficier d’une bourse. Attribuée de façon ponctuelle ou annuelle, elle peut se transformer en bourse l’année suivante. Renseigne-toi auprès du Crous.
  • Allocation individuelle d’autonomie : Aide financière versée aux jeunes de moins de 28 ans qui vivent en « situation d’autonomie avérée » lors, par exemple, de ruptures familiales. Montant : entre 4 000 et 5 500 €.

 

Les aides

  • Certaines municipalités, conseils généraux, départements ou régions peuvent te permettre de bénéficier d’une aide si tu suis une formation spécifique (infirmiers, assistantes sociales, éducateurs spécialisés, kinésithérapeutes). Certaines communes ont  aussi instauré le RME (revenu minimum étudiant).
  • Les ministères gestionnaires de formations supérieures peuvent aussi te faire profiter d’une aide si tu suis une formation agricole, militaire, culturelle/artistique, sportive, ou dans la santé.
  • Les étudiants, les personnes en recherche d’emploi et les élèves des classes préparatoires d’accès au service public peuvent aussi bénéficier d’une  allocation pour la diversité dans la fonction publique. La seule condition demandée est de te présenter aux épreuves d’admissibilité à l’un des concours pour lesquels l’aide a été perçue. Dépose ta demande auprès de ta préfecture. 
  • Certaines fondations privées proposent des bourses (Giveka, Lassence, Dobry-Baratz, etc).                     

 

 

Tu es un étudiant étranger

Les bourses pour étudiants étrangers sont allouées par le Ministère des affaires étrangères. Le dossier de bourse est à constituer avant ton départ, renseigne-toi auprès des Services de coopération et d'action culturelle de l'ambassade de France de ton pays. Si tu obtiens une bourse, le Centre national des œuvres universitaires et scolaires (Cnous) sera en charge de ton dossier et t'aidera à t'installer.

 

Les bourses des ambassades de France à l'étranger

  • Bourse d'études : attribuée aux étudiants inscrits pour passer un diplôme dans un établissement d'enseignement supérieur français.
  • Bourse de stage : de 3 à 12 mois en moyenne, elle et est accordée dans le cadre d'une activité professionnelle en vue d'une formation, d'un perfectionnement ou d'une spécialisation. Elle peut aussi t'être accordée sous forme de bourse linguistique de courte durée ou de bourse de stage pédagogique de 3 mois pour des formations agréées par le Ministère de l'Education nationale.
  • Bourses de séjour scientifique de haut niveau : d'une durée d'1 à 3 mois, elle te sera accordée si tu viens en France dans le cadre d'un programme de recherche et d'échange culturel, scientifique, technique ou industriel de haut niveau.
  • La bourse de couverture sociale : dans certains pays, cette bourse est accordée par les Services de coopération et d'action culturelle des ambassades de France à l'étranger. Elles te permettent d'être exonéré des frais d'inscription à l'université.

 

Les programmes spécifiques du MAE

Le Ministère des affaires étrangères (MAE) alloue également des bourses d'études pour certains programmes très spécifiques (bourses d'excellence Eiffel et Major, bourse d'études en théologie, bourses cofinancées MAE/Entreprise).

 

Les bourses de programmes européens

Si tu pars avec le programme européen Eramsus+, tu peux bénéficier d'une bourse.

 

Etudiant français ou étranger, tu peux également bénéficier d'aides au logement.

 

 

 

Autres solutions pour financer tes études

Le prêt

Tu peux également faire un prêt pour financer tes études auprès des banques. Ils ne font l’objet d’aucune demande de caution ni de conditions de ressources et le montant maximal est de 15 000 €. Si tu es de nationalité étrangère, une caution peut t’être demandée.

 

Travailler pendant ses études

  • Tu étudies à l’université : certains parcours universitaires sont organisés par unités d'enseignement  (UE) capitalisables, cela te permet d’étaler la durée de tes études dans le temps, et de combiner plus facilement études et activités professionnelles.
  • Tu es salarié et souhaites poursuivre tes études le soir ou le week-end : il est généralement possible d’obtenir un arrangement horaire et salarial auprès de ton employeur et d’étaler ton cursus universitaire. Les cours étant segmentés en « crédits », tu obtiens ton diplôme lorsque le nombre de crédits est atteint. Ces cours sont donnés dans certaines universités ou organismes tels que le CNAM.
  • Tu peux également suivre une formation en alternance.

 

Le financement participatif ou "crowdfunding"

Cette solution participative appelant à la générosité te permet d'étudier sans t'endetter !