Portail européen de la jeunesse
Informations et possibilités pour les jeunes en Europe

Témoignage d'une expérience de SVE en France

© Meike Tanzen
Une jeune allemande raconte ses 12mois de volontariat européen en Bretagne

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Meike. J’ai 22 ans et je vis en Allemagne à Ravensburg. C’est dans le sud de l’Allemagne, près de la Suisse et de l’Autriche. En ce moment je fais des études de sport et de nutrition. Pendant mon temps libre, j’aime aller boire un café avec mes amies, faire du sport (natation, vélo et fitness) et j’adore voyager !

 

Pourquoi as-tu choisi de faire un volontariat ?

Après avoir eu mon bac, je ne savais pas quoi faire, j’avais envie de changer d’environnement. Alors, je me suis dit que ça serait bien d’apprendre une langue, de partir un an à l’étranger et que cela me permettrait d’enrichir mon CV. Je me suis renseignée sur Internet et j’ai trouvé le programme SVE. Ensuite ma structure d’envoi m’a proposé ce volontariat en France et tout est allé très vite !

 

Peux-tu nous parler de ton SVE : Où es-tu partie ? Que faisais-tu ?

J’ai fait mon SVE en France, en Bretagne, près de St Brieuc. Pendant 12 mois, j’étais animatrice dans le centre de loisirs Cap à cité. Je travaillais tous les mercredis et pendant les vacances scolaires avec des enfants qui avaient entre 3 et 11 ans. Le reste du temps, j’aidais le bureau de l’association. J’ai aussi fait de l’animation périscolaire dans les écoles de la commune d’Etables-sur-mer. Et, à la fin de mon SVE, j’ai réalisé mon projet personnel pour lequel j’ai invité tout le monde (les parents d’enfants, la presse, la mairie, etc.) à participer à une soirée de spectacle. À cette occasion, les enfants ont pu montrer ce qu’ils avaient fait et appris au cours de l’année : spectacle de marionnettes, de hip hop, d’athlétisme et de danse africaine.

 

Quel est le meilleur souvenir que tu gardes de ton SVE ?

Je n’ai pas un moment préféré mais plein ! Cette année était une expérience de folie ! J’ai découvert plein de choses, j’ai beaucoup appris et surtout j’ai vécu de purs moments de bonheur ! J’ai aussi beaucoup voyagé, ce qui m’a permis de faire des rencontres intéressantes. J’ai beaucoup apprécié le fait de découvrir une autre culture, ça m’a beaucoup plu, je n’avais jamais vécu ça avant, c’était vraiment génial !

 

Etais-tu déjà partie à l’étranger avant ton SVE ? Si tu pouvais repartir, le ferais-tu ?

Avant de partir en SVE, j’étais déjà allée plusieurs fois en Italie avec ma famille. J’avais aussi passé des vacances à l’étranger avec l’école. Mais je n’étais jamais partie aussi longtemps et encore moins toute seule. En plus, mon niveau de français était très scolaire, donc je savais me présenter et c’est tout. J’adorerais pouvoir repartir en SVE !

 

Quels sont tes projets ?

Après avoir fini mes études, j’aimerais voyager en Inde. J’ai encore envie de découvrir d’autres cultures. Je suis également membre de la communauté EuroPeers. Ce sont des jeunes qui informent les jeunes sur les possibilités de mobilité en Europe.

 

Y a-t-il un conseil ou une anecdote que tu aimerais partager avec les futurs volontaires européens ?

D’après mon expérience, je dirais qu’il est préférable de ne pas trop y réfléchir avant de partir et de ne pas avoir trop d’attentes. Pendant les premières semaines tout est nouveau et excitant, mais on a un peu le mal du pays. Passés six mois, on s’est bien fait au pays et on commence à bien maîtriser la langue. C’est dommage de devoir partir à ce moment là car c’est le moment où l’on commence vraiment à profiter ! C’est pour ça que je conseille de partir au moins neuf mois à l’étranger.

Publié: Ven., 17/10/2014 - 12:11


Tweet Button: 

New!


Info for young people in the western balkans

Besoin d'aide ou de conseils ?

Poser une question

Liens connexes