Portail européen de la jeunesse

Informations et possibilités pour les jeunes en Europe

© fotolia.com - hikrcn

Social plutôt que radical

Les médias se font régulièrement l'écho de la radicalisation de jeunes, un peu partout dans le monde. Voici comment l'Union européenne s'efforce de lutter contre ce phénomène.

Si tu es animateur socio-éducatif et que la radicalisation, quelle qu'elle soit, au sein de ta communauté t'inquiète, consulte le site web du réseau européen de sensibilisation à la radicalisation ou celui d'IMPACT Europe, un projet financé par l'UE consacré à la recherche et à l'échange de bonnes pratiques en matière de prévention de la radicalisation.

 

Pas en notre nom!

Après les attentas perpétrés en France et au Danemark au début 2015, le commissaire européen Tibor Navracsics et les ministres de l'éducation se sont engagés, le 17 mars à Paris, à veiller à ce que l'éducation soit un vecteur de promotion des valeurs civiques européennes. Par ailleurs, l'Union européenne a financé plusieurs projets visant à renforcer la compréhension mutuelle.

 

Les communautés religieuses font également leur part du travail. Ainsi, la campagne #NotInMyName («pas en mon nom»), lancée par l'Active Change Foundation de Londres, encourage les musulmans à condamner le terrorisme dans les médias sociaux. Cette campagne s'est étendue à d'autres pays.

 

Une vie sociale active, un sentiment d'inclusion accru

La radicalisation des jeunes passe souvent par des vidéos en ligne ou par leur entourage. Il est possible d'empêcher ce phénomène en veillant à ce que les jeunes soient parfaitement intégrés dans la société. Une récente enquête Eurobaromètre sur les jeunes dans l'UE a montré que la proportion de jeunes affirmant avoir pris part aux activités d'au moins une organisation (club sportif, parti politique ou organisation des droits de l'homme) au cours de l'année écoulée était tombée à 49 % (contre 56 % en 2013). Les organisations les plus citées sont les clubs sportifs (29 %), les associations de jeunesse ou clubs de loisirs (16 %) et les associations locales (11 %).

 

Si tu souhaites être plus actif dans la société, pourquoi ne pas essayer une des activités proposées sur le Portail européen de la jeunesse? Si tu veux contribuer à une bonne cause, tu peux faire du volontariat à l'étranger dans le cadre du Service volontaire européen. Tu peux aussi consulter cette liste de possibilités (de stages, bourses et concours) pour trouver le moyen d'acquérir de l'expérience.  Si la politique de la jeunesse t'intéresse, participe au processus de dialogue structuré pour aider les décideurs à améliorer les politiques dans ce domaine.

 

Liens utiles