Portail européen de la jeunesse

Informations et possibilités pour les jeunes en Europe

No better way of facing up to ourselves than summoning up the courage to push ourselves beyond our limits.
No better way of facing up to ourselves than summoning up the courage to push ourselves beyond our limits.

L'appel du large professionnel, arrimage sur d'autres rivages

Où vais-je ? Où cours-je ? Dans quel Etat j’erre ?

Questions triviales devenues essentielles pour le cours de formation « Exploring new shores : great changes create chances » dans lequel le défi à relever était de transformer des difficultés de changements d’environnement en opportunités professionnelles et personnelles.

 

Alors on se retrouve là, coincé dans nos habitudes, à ne pas pouvoir sortir de notre exactitude. À compter les jours, les heures et l’inactivité qui devient vraiment pesante. La plupart d’entre nous, des jeunes, se voit déjà suivre sa voie comme elle l’entend. Toutefois le futur est assez flippant. Il faut donc se lancer dans un projet, dans quelque chose de totalement nouveau, faire du travail d’équipe, pour d’autres, avec d’autres et sous les ordres d’autres personnes. Pas si facile de passer d’un environnement à l’autre, de passer de jeunes à jeunes-adultes… C’est autour de ces changements et des questions : Où suis-je ? Où est-ce que je veux aller et comment je veux y aller ? que s’est articulé le cours « Exploring new shores : great changes create chances » qui a eu lieu dans les montagnes du Jura durant une période de cinq jours. Ce sont donc vingt-deux participants venus de différents pays européens qui se sont retrouvés afin d’apprendre à se changer eux-mêmes pour pouvoir changer les autres.

 

Les émotions comme canal réflexif

Pour parvenir aux objectifs de ce cours de formation, parvenir à se fixer des buts et comprendre ses capacités pour les utiliser à bien dans des programmes de volontariat en particulier, Oliver Schneitter, président de l’association Naturkultur et organisateur du cours de formation « exploring new shores », nous livre la recette : Dans un monde trop rationnel, trop souvent dépecé de sensibilité, nos émotions sont mises à mal, nous n’avons plus que la tête pour penser. Redécouvrir l’émotionnel pour réfléchir autrement les hommes, le monde et soi. Aucun calcul donc, être seulement soi-même, et apprendre à prendre des décisions non pas irrationnelles mais plus en accord avec ses capacités, ses besoins et ses ambitions.

 

Apprentissage de l’éducation non-formelle par des jeux pour découvrir que les émotions sont partout et qu’elles ne peuvent être mises au ban de notre réflexion. C’est sur un terrain bien spécial que s’est déroulée l’expérience la plus forte pour certains sceptiques des rôles émotionnels. Afin de démontrer que les émotions sont guides et de voir les risques que chacun est prêt à prendre pour atteindre son but, c’est un parc aventures qui fut le théâtre de ces découvertes de sens.

Cependant, au-delà des tyroliennes et de la fierté de s’être surpassés, c’est le soutien du groupe et l’entraide qui ont permis aux participants de se sentir confiants.

 

Dynamique de groupe ou : l’importance de l’autre

Le nombre de participants peu élevé voulu par les organisateurs est un grand avantage, selon Oliver Schneitter, pour permettre le partage, la discussion et la solidarité. Un autre paramètre entre en compte dans cette volonté d’être ensemble : ce cours de formation a eu lieu dans les montagnes jurassiennes. Loin de tout pour éviter de parasiter le travail sur soi par l’activité externe incessante, il est parfois nécessaire de pouvoir être seul… Durant toute cette semaine, l’énergie et la dynamique de groupe sont mises en avant. Une forte coordination, une espèce de vague qui amène tout le monde sur le même rivage parait essentielle pour un travail de volontariat.

 

Ainsi, après ce premier essai pour tenter de se changer d’après où on est, où on veut aller, et comment on veut y aller, se changer soi-même pour pouvoir changer les autres, le bilan de confiance, de motivation et d’énergie des participants a été conclu par un hymne :

“We are friends from different countries, We follow non-formal education, We believe in the youth in action, We only eat chocolate and cheese, Now we are part of the game, With enthusiasm and energy, We are here to make a change, We are here to share our skills, Exploring new shores during 5 days, It’s a challenge but we’ll succeed, We create the world today”, The youth is what the future needs!