Chemin de navigation

Partager sur 
	Partager sur Facebook
  
	En parler sur Twitter
  
	Partager sur google+
  
	Partager sur linkedIn

Travailler à l’étranger

Mise à jour : 30/06/2014

work

Droit du travail

Travailler

En tant que citoyen de l'UE, vous n'avez pas besoin de permis de travail pour travailler et résider dans un autre pays de l'UE, sous réserve de certaines conditions.

Exception: il existe encore des restrictions temporaires pour les ressortissants croates souhaitant travailler dans un autre pays de l'UE.

En savoir plus:

Les restrictions temporaires au droit de travailler dans un autre pays de l'UE

Les travailleurs indépendants n'ont pas besoin de permis de travail pour exercer leur activité dans l'UE. Si on vous réclame un permis, vous pouvez demander de l'aide en cliquant ici.

Si vous créez une entreprise, vous devez savoir que les formalités varient encore considérablement d'un pays à l'autre dans l'UE. Vous pouvez vous renseigner auprès des guichets uniques présents dans chaque pays de l'UE.

Résider

Si vous travaillez dans un autre pays de l'UE, vous et votre famille avez automatiquement le droit d'y résider.

Le fait de posséder un contrat de travail ou d'être indépendant déterminera les conditions applicables:

  • si vous avez un contrat de travail, vous avez le droit de vivre dans un autre pays de l'UE même si vous ne travaillez pas à plein temps ou possédez un contrat à durée déterminée;
  • si vous êtes indépendant, vous avez le droit de résider dans un autre pays de l'UE si vous y exercez une activité économique stable et continue.

Les formalités administratives à remplir pour séjourner légalement dans un autre pays varient selon la durée du séjour.

Égalité de traitement et avantages

En tant que ressortissant de l'UE travaillant dans un autre pays de l'Union, vous et votre famille devez être traité de la même manière que les ressortissants de ce pays. Vous avez droit aux mêmes avantages dès que vous commencez à travailler dans ce pays.

Ainsi, vous pouvez bénéficier des avantages accordés aux ressortissants qui travaillent comme salariés ou indépendants dans le pays d'accueil. Ces avantages ne sont pas toujours directement liés au travail: réduction sur les billets de train, retraites complémentaires, bourses d'éducation ou allocations de chômage accordées aux jeunes à la recherche d'un premier emploi.

Vous pouvez également prétendre à des aides non financières, comme le recours à un interprète dans une procédure judiciaire.

Si vous résidez dans le pays, vous pourrez également bénéficier des avantages accordés aux travailleurs et à leur famille du fait qu'ils résident dans le pays.

Si vous résidez dans un autre pays que celui où vous travaillez (travailleur frontalier), vous pourrez acquérir le droit d'y séjourner même si vous n'êtes pas ressortissant de ce pays: du fait que vous travaillez de l'autre côté de la frontière, vous serez considéré comme disposant de ressources suffisantes pour subvenir à vos besoins.

Histoire vécue

Connaître ses droits dans son pays d'accueil

Rosita est italienne, mais elle travaille et vit en France avec son mari et ses trois enfants. Elle fait une demande de carte Familles nombreuses pour bénéficier de réductions dans les trains, mais ne l'obtient pas parce qu'aucun de ses enfants n'a la nationalité française.

Rosita doit insister pour obtenir cette carte. Si nécessaire, elle peut demander l'aide des services de conseil européens. En effet, tous les travailleurs de l'UE ayant une famille nombreuse (en général, 3 enfants ou plus) ont droit à des réductions dans les transports ferroviaires dans le pays où ils travaillent et ce, dès qu'ils commencent à travailler (dans la mesure où ces réductions sont proposées aux ressortissants du pays).

Rester à l'étranger après avoir perdu son emploi

Si vous perdez votre emploi alors que vous résidez dans un autre pays de l'UE, vous pouvez continuer à vivre dans ce pays. Vérifiez les conditions et les formalités à accomplir.

Besoin d'aide?

Besoin d'aide?

Vous n'avez pas trouvé l'information recherchée? Vous avez besoin d'aide pour résoudre un problème?

Obtenir des renseignements sur ses droits dans l'UE

Résoudre un problème rencontré avec un organisme public

Footnote

ou ressortissant d'Islande, du Liechtenstein, de Norvège ou de Suisse

Retour au texte en cours.

Dans ce cas, les 28 États membres de l'UE + l'Islande, la Norvège, le Liechtenstein et la Suisse

Retour au texte en cours.

Dans ce cas, les 28 États membres de l'UE + l'Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse

Retour au texte en cours.

Dans ce cas, les 28 États membres de l'UE + l'Islande, la Norvège, le Liechtenstein et la Suisse

Retour au texte en cours.