Chemin de navigation

Autres outils

  • Version imprimable
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte

Se déplacer

Vous voyagez en voiture, en avion, en train ou par bateau? Vous trouverez ici des renseignements pratiques sur le permis de conduire, l'assurance automobile, la sécurité routière, les péages, les droits des passagers aériens, la sécurité dans les aéroports et les droits des passagers ferroviaires.

Voyager en voiture

Permis de conduire

Un permis de conduire en cours de validité délivré dans un pays membre est valable dans toute l’UE. Dans certains pays, vous devrez en outre vous munir du certificat d'immatriculation de votre véhicule.

N'oubliez pas que, dans la plupart des pays, il faut avoir au moins 18 ans pour conduire. L’âge minimum pour louer une voiture n’est pas fixé au niveau européen et varie généralement entre 20 et 23 ans.

Assurance automobile

Quel que soit le pays de l'Union dans lequel vous vous rendez, votre assurance automobile fournit automatiquement la couverture minimale (responsabilité civile) prévue par la loi. Cela vaut également pour l'Islande, le Liechtenstein et la Norvège. Si vous possédez une assurance tous risques dans votre pays, assurez-vous qu’elle couvre également les déplacements à l’étranger.

Votre assureur peut vous fournir un formulaire de constat d’accident européen: c’est un document type qui facilite l’établissement d’un constat sur place en cas d’accident dans un autre pays.

Bien qu’elle ne soit pas obligatoire pour voyager dans l’Union, la carte verte constitue une preuve d’assurance internationalement reconnue qui simplifie le règlement des litiges en cas d’accident. Si vous ne l’emportez pas avec vous, munissez-vous de votre certificat d’assurance. Le système de la carte verte couvre actuellement 45 pays. Il est géré par une association de compagnies d'assurances. Vous trouverez sur le site internet de l'association de plus amples informations sur la carte verte et ses objectifs.

En savoir plus sur les démarches à entreprendre en cas d'accident à l'étranger

Sécurité routière

Dans tous les pays membres de l'UE, le port de la ceinture de sécurité est obligatoire à bord des véhicules, y compris les cars touristiques et les minibus. Les voitures, les camions et, dans la mesure du possible, les autres véhicules doivent être équipés de dispositifs de retenue pour enfants.

L’utilisation d’un téléphone portable au volant multiplie considérablement les risques d’accidents. Cette pratique est expressément ou implicitement interdite dans tous les États membres de l’UE.

Le taux maximum d'alcoolémie toléré est généralement de 0,5 g/l. Il varie de 0,2 g/l à 0,8 g/l dans l'UE, mais certains pays interdisent toute consommation d'alcool en cas de conduite d'un véhicule. La Commission européenne a recommandé que tous les pays de l'UE adoptent un taux normal autorisé ne dépassant pas 0,5 g/l.

N'oubliez pas que la conduite est à gauche à Chypre, en Irlande, à Malte et au Royaume-Uni, et que dans certains pays comme la Belgique, la France, les Pays-Bas et le Portugal, vous devez généralement céder la priorité aux véhicules venant de droite. La vitesse est généralement limitée à 110, 120 ou 130 km/h sur les autoroutes, et à 50 km/h dans les agglomérations. Vérifiez quelles sont les vitesses autorisées et s'il existe des règles particulières à cet égard.

En savoir plus sur les règles de sécurité routière dans les pays de l'UE, en ce qui concerne notamment les limitations de vitesse, l'alcool au volant, l'utilisation obligatoire de phares de jour et de pneus hiver, les équipements de sécurité embarqués et la sécurité des cyclistes.

Péages

Il existe des routes à péage dans de nombreux pays, à savoir l’Autriche, l'Espagne, la France, la Grèce, la Hongrie, l'Irlande, l'Italie, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, le Royaume-Uni, la Slovaquie et la Slovénie. Dans certains pays (Autriche, Hongrie, République tchèque, Slovaquie et Slovénie), le paiement s'effectue au moyen d'une vignette ou d'une étiquette à apposer sur le pare-brise.

Voyager en autobus et autocar

Dès le 1er mars 2013, les personnes voyageant en autobus ou en autocar jouiront de nouveaux droits dans l'Union européenne. Tous les passagers auront le droit de recevoir des informations appropriées. Les passagers parcourant plus de 250 km bénéficieront de droits complémentaires, tels qu'une assistance, un remboursement ou un changement d'itinéraire en cas de retard ou d'annulation. Les personnes handicapées ou à mobilité réduite pourront se faire assister gratuitement dans les terminus et à bord des véhicules.

Voyager en avion

La création d’un marché unique européen dans le secteur des transports aériens s’est traduite par une baisse des tarifs et un plus grand choix de lignes et de services pour passagers. Le nombre de passagers ayant augmenté d'environ 35 % depuis 2000, il est devenu de plus en plus nécessaire de garantir un minimum de droits aux passagers aériens.

Droits des passagers aériens

En tant que passager aérien, vous disposez de certains droits en cas de retard ou d'annulation de votre vol et de refus d'embarquement. Ces droits s’appliquent aux vols réguliers et affrétés, nationaux et internationaux, au départ d’un aéroport de l’UE (ainsi que de l'Islande, de la Norvège et de la Suisse). Si vous atterrissez dans un pays de l'UE au départ d'un autre pays, ces droits ne s'appliquent qu'aux vols effectués par des compagnies établies dans l'UE (ou en Islande, en Norvège et en Suisse).

Les compagnies aériennes sont responsables en cas d'accident ou si des bagages sont perdus, endommagés ou mal manipulés. Certains droits sont également garantis en matière de forfaits vacances. En outre, les personnes handicapées ou à mobilité réduite ont désormais droit à une assistance gratuite à bord des avions et dans les aéroports, de manière à pouvoir voyager aussi facilement que les autres passagers, à condition de signaler leurs besoins à la compagnie aérienne au moins 48 h à l'avance.

L'UE tient à jour une liste des compagnies aériennes interdites de vol sur son territoire et non autorisées à utiliser ses aéroports. Sa législation permet de comparer plus facilement le prix des billets, car elle oblige les compagnies aériennes à indiquer, outre le prix du vol, la totalité des frais, taxes et suppléments.

Pour formuler une plainte ou une réclamation, contactez la compagnie aérienne ou l’organisateur de votre forfait vacances. S’ils ne respectent pas leurs obligations, vous pouvez porter plainte auprès des organismes suivants:

  • pour les questions liées à un refus d'embarquement, à l'annulation d'un vol ou à un retard important, auprès de l'organisme national compétent dans le pays où l'incident s'est produit ou, si vous décollez d'un pays extérieur à l'UE, dans le pays où se situe votre première destination dans l'UE;
  • pour toute réclamation liée à vos droits en tant passager handicapé ou à mobilité réduite, auprès de l'organisme national compétent dans le pays où l'incident s'est produit ou, si vous décollez d'un pays extérieur à l'UE, dans le pays où se situe votre première destination dans l'UE;
  • pour toute autre question, telle qu'une perte de bagages, auprès du «centre européen des consommateurs» de votre pays;
  • vous pouvez également télécharger un formulaire de plainte relative à vos droits en tant que passagerpdf Choisir les traductions du lien précédent .

Sécurité

Afin de garantir un niveau élevé de sécurité sur l'ensemble du territoire de l'UE, des règles et des normes communes ont été établies, notamment en ce qui concerne les contrôles de sécurité des passagers et le contrôle des bagages à main et de soute au départ des aéroports de l'UE.

Certains articles sont interdits à bord. Il existe une liste européennepdf des articles interdits en cabine et une liste des articles interdits dans les bagages enregistrés destinés à être transportés dans la soute.

Les restrictions applicables au transport de liquides, aérosols et gels dans les bagages à main conservés en cabine demeurent applicables. Elles seront toutefois progressivement supprimées et remplacées par l'inspection et le filtrage des explosifs liquides. Tous les aéroports devront être en mesure d'effectuer ces contrôles à partir d'avril 2013. Les liquides peuvent être transportés dans les bagages à main, à condition d'être présentés séparément au contrôle de sécurité dans des récipients individuels d'une capacité maximale de 100 ml. Ils doivent être placés dans un sac en plastique transparent refermable, d'une capacité n'excédant pas un litre. Des dérogations sont accordées pour les médicaments et les aliments pour bébé nécessaires pendant le voyage. Les passagers peuvent également transporter des liquides dans leurs bagages de soute.

Les compagnies aériennes limitent la taille des bagages emportés en cabine. Vérifiez ce point avant de partir.

Voyager en train

Le réseau ferroviaire de l’UE s’étend sur plus de 212 000 km et offre de nombreux services de transport internationaux. Plusieurs pays ont construit des lignes à grande vitesse, sur lesquelles les trains circulent jusqu'à 350 km/h. Ce réseau long de plus de 6 000 km est en cours d'extension, avec la construction de nouvelles lignes en Allemagne, en Autriche, en Belgique, en Espagne, en France, en Grèce, en Italie, aux Pays-Bas, au Portugal et au Royaume-Uni. Une aide financière considérable est allouée à des projets transeuropéens, notamment en vue d'améliorer les liaisons ferroviaires entre Rotterdam et Gênes, Lyon et la frontière hongroise avec l’Ukraine, Stockholm et Palerme, Dresde et Bucarest, Varsovie et Tallinn.

Les services ferroviaires internationaux de transport de passagers deviennent de plus en plus compétitifs, offrant ainsi une plus grande qualité pour un meilleur prix. Toute compagnie ferroviaire agréée établie dans l'UE peut offrir des services internationaux de transport, et embarquer ou déposer des passagers dans toute gare traversée.

Par ailleurs, les droits des passagers ferroviaires ont été renforcés dans la législation européenne, qui assure une meilleure information et des droits en cas de retard, de correspondance manquée et d'annulation. Les personnes handicapées ou à mobilité réduite peuvent bénéficier d'une assistance gratuite à bord des trains et dans les gares, à condition de signaler leurs besoins à l'avance. Si vous estimez que vos droits n'ont pas été respectés, adressez-vous en premier lieu à la compagnie ferroviaire ou au chef de gare. Si vous n'êtes pas satisfait de leur réponse, vous pouvez introduire une réclamation auprès d'un organisme national English. Certains États appliquent des exemptions nationales pour les trains nationaux, régionaux, suburbains et urbains. Appelez gratuitement Europe Direct au 00 800 6 7 8 9 10 11 pour obtenir des informations complémentaires.

Un bon moyen de découvrir l’Europe en train est d’acheter un abonnement de train international. Sept opérateurs de trains à grande vitesse se sont associés pour créer le réseau Railteam, qui vise à faciliter autant que possible les déplacements sur le réseau ferroviaire à grande vitesse européen.

Voyager en bateau

Un grand nombre de voies maritimes offrant des services réguliers de grande qualité permettent de relier différents pays de l'UE en remplacement ou en complément de la voiture, du train ou de l'avion. Il existe en outre 41 000 km de voies navigables réparties entre vingt États membres. Se déplacer sur l’eau est à la fois pratique et agréable: laissez-vous tenter par une croisière maritime ou fluviale!

L'UE est à l'avant-garde pour tout ce qui concerne la sécurité maritime. Elle a instauré des normes de qualité rigoureuses et édicté un ensemble de règles pour protéger les passagers et les équipages naviguant sur les ferries à destination et en provenance des ports de l'UE, ainsi que sur les navires transportant des passagers au sein de l'UE. Les passagers voyageant par la mer ou sur les voies navigables jouiront de nouveaux droits à partir du 18 décembre 2012. Outre un droit à l'information, ils auront également droit à un remboursement, une compensation, un changement d'itinéraire ou une assistance en cas d'annulation ou de retard. En outre, les personnes handicapées ou à mobilité réduite pourront bénéficier d'une assistance gratuite à bord des navires et dans les ports. Ces droits s'appliquent, avec quelques exceptions, aux personnes voyageant sur des liaisons en partance ou à destination d'un port sur le territoire de l'UE, ainsi que sur les croisières dont le port d'embarquement est situé dans l'UE.

Métro

Si vous optez pour le métro, vous pouvez consulter les plans de métro des villes européennes english.

Marche et vélo

N'hésitez pas à recourir aux systèmes de location de vélos en libre-service mis en place dans un nombre croissant de villes, comme Paris, Bruxelles, Barcelone, Copenhague et Londres, ainsi que dans des villes de taille moyenne, parfois avec le concours de l'UE, comme à Ålborg (Danemark), Cracovie (Pologne) et Burgos (Espagne).

Pour les inconditionnels du vélo, le réseau Eurovélo english, géré par la Fédération européenne des cyclistes, propose 14 itinéraires longue distance à travers l'Europe, sur plus de 70 000 km. Le lexique européen du vélo peut être très utile pour les cyclistes qui circulent en Europe. De la taille d'un passeport, ce petit livret contient les mots essentiels du cyclisme dans 27 langues, dont les 23 langues officielles de l'Union européenne. Vous pouvez écrire à ten@eesc.europa.eu pour en obtenir un exemplaire gratuit. Quant aux adeptes de la marche, ils trouveront sur le site web de la Fédération européenne de randonnée pédestre des informations sur les randonnées en Europe et sur les 12 sentiers longue distance qui ont été aménagés dans toute l'Union.

Right navigation