Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne - Déclaration

Déclaration commune du premier vice-président Timmermans et de la commissaire Jourová saluant la déclaration du Conseil sur la lutte contre l'antisémitisme

Bruxelles, le 6 décembre 2018

Aujourd'hui, le Conseil a adopté à l'unanimité une déclaration sur la lutte contre l'antisémitisme et la mise en place d'une approche commune en matière de sécurité afin de mieux protéger les communautés et institutions juives. Le premier vice-président, Frans Timmermans, et la commissaire pour la justice, les consommateurs et l'égalité des genres, Vera Jourová, ont salué cette déclaration dans une déclaration commune:

«À l'heure où la haine antisémite prend de l'ampleur, l'adoption à l'unanimité de la déclaration sur la lutte contre l'antisémitisme par les 28 États membres de l'UE envoie un signal fort à la communauté juive: l'UE et chacun de ses États membres sont à ses côtés pour garantir sa sécurité et son bien-être. Nous unirons nos efforts aux niveaux européen et national pour faire en sorte que les Juifs européens puissent bâtir un avenir pour eux et leurs enfants en Europe, avec tous les Européens.

Cette déclaration invite les États membres et la Commission à prendre des mesures concrètes pour mieux protéger la communauté juive en Europe et poursuivre la lutte contre l'antisémitisme. Nous ne pouvons pas mener un combat commun sans une définition commune de ce que nous combattons. Les États membres sont invités à utiliser la définition de l'antisémitisme formulée par l'Alliance internationale pour la mémoire de l'Holocauste en tant qu'outil d'orientation, ce qui constituerait une étape importante dans la lutte contre l'antisémitisme.

La Commission européenne s'oppose fermement à toute forme d'antisémitisme et continuera de collaborer avec les États membres sur cette question importante.»

Contexte

La Commission européenne dispose d'un arsenal de mesures pour lutter contre l'antisémitisme; ainsi, elle suit la mise en œuvre de la législation européenne de lutte contre l'antisémitisme et elle conseille les États membres sur la manière de combattre les crimes antisémites et les discours de haine.

En 2015, le premier vice-président Timmermans et la commissaire Jourová ont nommé un coordinateur de la Commission chargé de la lutte contre l'antisémitisme qui assure la liaison avec les communautés juives et renforce la coordination avec les organisations internationales, les autorités des États membres et les ONG.

En mai 2016, la Commission a conclu un code de conduite avec les sociétés informatiques pour la suppression des discours haineux illégaux et mis sur pied un groupe d'experts à haut niveau afin d'améliorer l'enregistrement des crimes de haine dans l'UE.

En janvier 2017, la commissaire Jourová a appuyé la définition de l'antisémitisme donnée par l'Alliance internationale pour la mémoire de l'Holocauste en tant qu'outil utile à des fins éducatives pour combattre l'antisémitisme.

En novembre 2018, l'Union européenne a acquis le statut de partenaire international permanent auprès de l'Alliance internationale pour la mémoire de l'Holocauste.

Le 10 décembre, l'Agence des droits fondamentaux publiera, à la demande de la Commission, la plus grande enquête jamais effectuée auprès des Juifs européens sur leur perception et leur expérience de l'antisémitisme. L'enquête servira de base à l'élaboration de futures politiques basées sur des faits pour combattre l'antisémitisme.

 Pour en savoir plus

Déclaration du Conseil

Actions de l'UE contre l'antisémitisme

Agence des droits fondamentaux sur l'antisémitisme

 

 

 

STATEMENT/18/6686

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar