Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN

Commission européenne - Déclaration

L'Union européenne salue la fin de la transmission du virus Ebola et continuera à soutenir les pays touchés

Bruxelles, le 14 janvier 2016

L'Organisation mondiale pour la Santé a annoncé que transmission du virus Ebola en Afrique de l'Ouest a pris fin, alors que le Libéria connait aujourd'hui son 42ème jour sans nouveaux cas – une importante date que la Guinée et le Sierra Leone voisins ont franchi en Novembre et en Décembre dernier.

La pire épidémie d'Ebola enregistrée jusqu'ici a eu un bilan humain tragique, avec 11 300 morts sur les 28 600 cas déclarés depuis l'annonce de l'épidémie.

A cette occasion,le coordinateur de l'UE pour la lutte contre le virus Ebola et Commissaire chargé de l’aide humanitaire et de la gestion des crises Christos Stylianides a fait la déclaration suivante:

"Il y a un an, la fin de l'épidémie d'Ebola aurait semblé inimaginable. Mais grâce à l'action des agents de santé, des personnes ordinaires, des gouvernements dans les trois pays touchés, associée à une réponse internationale sans précédent, la bataille contre la maladie a été gagnée. Je tiens à rendre hommage à tous ceux qui ont été impliqués pendant des mois pour ramener le nombre à zéro, une réussite à célébrer.

Dès le départ, l'Union européenne a été à l'avant-garde de la réponse internationale à l'épidémie d'Ebola. Nous avons envoyé du matériel médical, des laboratoires et des épidémiologistes. Nous avons mis en place un système européen d'évacuation médicale pour tous les agents de santé internationaux dans la région. Nous avons financé l'excellent travail accompli par les organisations non gouvernementales et les Nations Unies pour soigner les victimes d'Ebola et faire face à ses conséquences.

Au total, avec ses Etats membres, l'UE a mobilisé près de €2 milliards en aide humanitaire, expertise technique, aide au développement à plus long terme et à la recherche de vaccins et de traitements. Nous déplaçons désormais notre réponse de l'urgence vers le développement, avec une attention toute particulière aux besoins des survivants.

En dépit de l'annonce faite aujourd'hui que l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest est terminée, il faut se garder de tout excès de confiance. Le risque de réinfection est beaucoup plus grand que nous le pensions, comme les différentes rechutes au Libéria depuis Mai 2015 l'ont montré.

Il y a aussi des leçons à tirer. Le système international doit remédier aux défaillances qui sont devenues plus qu'évidentes devant l'insuffisance de la réponse à la maladie dans les premiers mois de 2014. A cet égard, l'Union européenne met en place un Corps Médical Européen par le biais duquel les équipes médicales et l'équipement de nos Etats membres peuvent être déployés rapidement pour faire face à de futures situations d'urgence sanitaire. Il y aura d'autres crises comme celle-ci. Nous devons être mieux préparés.

Il est aussi plus important que jamais d'aider les trois pays à se reconstruire, à renforcer leurs systèmes de santé et à investir dans des mécanismes d'alerte et de réponse efficaces et solides. Ce sont des exigences essentielles pour empêcher toute nouvelle épidémie de se propager. L'engagement de l'UE à soutenir les pays touchés demeure ferme. Nous nous tiendrons aux côtés du Libéria, du Sierra Leone et de la Guinée aussi longtemps que nécessaire.

 

STATEMENT/16/72

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar