Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne - Déclaration

Déclaration commune de la vice-présidente et haute-représentante Federica Mogherini, et des commissaires Cecilia Malmström, Marianne Thyssen et Neven Mimica sur la participation de l'UE à l'initiative sur les droits du travail au Myanmar

Bruxelles, 07 mai 2015

Vice-présidente et haute-représentante Federica Mogherini, et commissaires Cecilia Malmström, Marianne Thyssen et Neven Mimica:

«Nous nous félicitons tous vivement de ce que le Conseil ait décidé aujourd'hui d'entériner la participation de l'UE à l'initiative visant à promouvoir les droits et pratiques fondamentaux du travail au Myanmar. Cet événement constitue un jalon important de notre engagement en faveur du travail décent et d'un comportement responsable des entreprises dans ce pays.

En adhérant à cette initiative – lancée en novembre 2014 par le gouvernement du Myanmar, les États-Unis, le Japon, le Danemark et l'Organisation internationale du travail (OIT) –, nous espérons œuvrer pour la défense des droits fondamentaux des travailleurs du Myanmar, ouvrir des perspectives aux entreprises locales et contribuer à faire de ce pays un partenaire commercial et d'investissement attractif.

Nous voulons que cette stratégie pluriannuelle favorise à la fois le développement durable du Myanmar et son intégration dans l'économie mondiale. Aussi entendons-nous aider ce pays à poursuivre sa réforme du droit du travail, à aligner celui-ci sur les normes internationales et à renforcer ses capacités de mise en application. Cela passera, entre autres, par l'établissement de relations solides entre le gouvernement, les entreprises, les travailleurs, la société civile et d'autres parties prenantes au Myanmar.

Pour contribuer à cet objectif, l'UE participera activement au Forum des parties prenantes qui se tiendra les 18 et 19 mai 2015 à Yangon. Cette manifestation nous donnera l'occasion de faire connaître la position de l'UE quant aux suites à donner à l'initiative, notamment sur la création d'un système participatif ouvert à tous ceux qui s'intéressent à la réforme du droit du travail au Myanmar.

Dans le cadre de cette collaboration avec le gouvernement du Myanmar, des organisations internationales et d'autres parties prenantes, nous pourrons nous appuyer sur l'expérience que nous avons acquise, notamment avec le pacte sur la durabilité au Bangladesh (lancé en 2013), et sur les objectifs de l'UE définis dans les documents stratégiques pertinents.»


Pour de plus amples informations:

Conclusions du Conseil

Cadre général pour la politique et le soutien de l'UE à l'égard du Myanmar/de la Birmanie

Déclaration commune à l'occasion du lancement de l'initiative

Communication de la Commission de 2012: «Commerce, croissance et développement»

Communication de la Commission de 2014: «Un rôle plus important pour le secteur privé en vue de parvenir à une croissance inclusive et durable dans les pays en développement»

STATEMENT/15/4942

Renseignements au public:


Side Bar