Navigation path

Left navigation

Additional tools

La résolution du Conseil de sécurité des Nations unies sur l'accès de l'aide humanitaire au territoire syrien constitue «un progrès»

European Commission - STATEMENT/14/226   15/07/2014

Other available languages: EN DE

Commission européenne

Déclaration

Bruxelles, le 15 juillet 2014

La résolution du Conseil de sécurité des Nations unies sur l'accès de l'aide humanitaire au territoire syrien constitue «un progrès»

Mme Kristalina Georgieva, membre de la Commission européenne chargée de la coopération internationale, de l’aide humanitaire et de la réaction aux crises, a fait la déclaration suivante:

«Je me réjouis de l'adoption à l'unanimité, hier, par le Conseil de sécurité des Nations unies, de la résolution 2165 sur l'accès de l'aide humanitaire au territoire syrien. Elle marque un progrès dans notre capacité à soulager la souffrance des Syriens pris entre les lignes de front dans une guerre apparemment sans fin.

Je crois sincèrement que cette résolution permettra d'étendre la fourniture d'une aide de survie à ceux qui en ont le plus besoin, par les itinéraires les plus directs, et notamment par quatre points de passage frontaliers internationaux. Elle accélérera les secours apportés à près de trois millions de personnes, dont des enfants, des femmes et des personnes âgées, qui n'ont pas reçu d'aide humanitaire régulière depuis de nombreux mois.

Les agences des Nations unies peuvent désormais traverser les frontières sans l'autorisation préalable du gouvernement syrien. J'espère de tout cœur que les populations difficiles d'accès et assiégées, notamment les personnes, estimées à 200 000, qui sont aujourd'hui piégées dans les quartiers est de la ville d'Alep, pourront profiter rapidement de ce progrès.

Des civils, des travailleurs humanitaires et des convois d'aide continuent d'être délibérément pris pour cible dans ce conflit long et sans pitié. C'est totalement inacceptable. J'en appelle une nouvelle fois à toutes les parties au conflit pour qu'elles respectent le droit humanitaire international et qu'elles protègent la vie tant des civils que de ceux qui tentent de leur faire parvenir une aide humanitaire.»

Contexte

• La résolution 2165 a été adoptée par un vote à l'unanimité du Conseil de sécurité des Nations unies afin de permettre qu'une aide de cette organisation transite par quatre points de passage aux frontières de la Syrie sans que le consentement du gouvernement syrien ne soit requis; 3 millions de personnes situées dans des zones difficiles d'accès pourront ainsi être secourues.

• Plus de 1,5 million de personnes ont été déplacées vers des camps le long de la frontière et dans les zones rurales des gouvernorats d'Alep et d'Idlib depuis le mois d'avril. Les opérations militaires du gouvernement syrien ont conduit au blocus de la principale route d'accès aux quartiers est de la ville d'Alep, contrôlés par l'opposition, ce qui met gravement en danger près de 200 000 personnes et les empêche d'avoir accès à l'aide humanitaire. Les tirs de roquettes et les bombardements aériens ont fortement endommagé les infrastructures, de sorte que l'accès à l'eau potable, à l'électricité et au matériel médical est coupé.

• La détérioration des conditions de sécurité a rendu la fourniture de l'aide extrêmement malaisée, et les capacités logistiques dont disposent les partenaires humanitaires pour assurer les distributions dans la ville d'Alep sont de plus en plus sollicitées, si bien que l'accès à la nourriture est menacé.

• La Commission européenne a spécifiquement affecté à l'aide d'urgence dans la ville d'Alep un montant de 3 millions d'euros sur le total du financement humanitaire de 615 millions d'euros prévu pour la crise syrienne.

Pour de plus amples informations

Commission européenne - Aide humanitaire et protection civile:

http://ec.europa.eu/echo/index_fr.htm

Site web de la commissaire Georgieva:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/georgieva/index_fr.htm

Contacts:

David Sharrock (+32 2 296 89 09)

Irina Novakova (+32 2 295 75 17)

Pour le grand public: Europe Direct par téléphone, au 00 800 6 7 8 9 10 11 ou par courriel


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website