Navigation path

Left navigation

Additional tools

Speech - L'agriculture familiale : pour une agriculture plus durable et plus compétitive en Europe et dans le monde

European Commission - SPEECH/13/998   29/11/2013

Other available languages: none

Commission Européenne

Dacian Cioloș

Membre de la Commission Européenne, chargé de l'Agriculture et du Développement rural

L'agriculture familiale : pour une agriculture plus durable et plus compétitive en Europe et dans le monde

Conférence "Family farming: A dialogue towards more sustainable and resilient farming in Europe and the world"/ Bruxelles

29 novembre 2013

Nous sommes une semaine après le lancement officiel de l'Année internationale de l'agriculture familiale 2014.

L'UE salue et soutient pleinement cette initiative de l'ONU.

Je remercie la FAO pour son implication qui va donner un nouveau dynamisme aux évènements qui auront lieu au cours de cette année de l'agriculture familiale.

J'ai aussi le privilège de saluer la participation de personnalités qui viennent de milieux très divers pour partager leur expérience et vision sur l'agriculture familiale.

La conférence d'aujourd'hui a le rôle de PROVOQUER et de CONFRONTER: provoquer un débat, confronter des idées et des expériences, lancer un processus de réflexion sur ce qu'est l'agriculture familiale en Europe et qui ajoute à l'expérience européenne des témoignages de ce que l'agriculture familiale représente en Asie, en Afrique en Amérique latine. Ces témoignages viennent de parties du monde avec un histoire différente, des conditions très diverses pour l'agriculture – mais elles ont un point commun: le poids dominant du modèle familial dans l'exploitation des terres agricoles.

Dans le monde, l'agriculture est essentiellement familiale - plus de 80 % de toutes les exploitations agricoles, une dimension à la fois économique et sociale. L'élément central, c'est la famille: un système familial de gestion de la ferme.

Mais l'agriculture familiale est pourtant très diverse – partant d'une production vivrière, de subsistance, jusqu'à une production totalement orientée vers le marché, souvent intensive, basée sur les technologies modernes qui ont fait évoluer le rôle de la main d'œuvre et l'implication managériale de la famille.

Il y a plus de 500 millions exploitations familiales dans le monde. C'est l'agriculture familiale qui nourrit l'humanité.

C'est l'esprit familial, d'entraide qui assure la résilience de la production agricole devant les difficultés.

Elle contribue de manière substantielle à la sécurité alimentaire: par la production destinée à l'autoconsommation mais aussi par la production destinée au marché.

Et, le plus important, c'est qu'il y a encore un potentiel productif considérable : c'est par l'agriculture familiale, en trouvant les meilleurs moyens de la rendre plus dynamique et plus efficace - non seulement dans la production, mais aussi concernant son organisation , que nous allons parvenir à atteindre l'Objectif du millénaire pour le développement et lutter contre la famine dans certaines régions du monde.

La contribution de l'agriculture familiale au bien-être de l'humanité va bien au-delà de la sécurité alimentaire:

  • Elle contribue à une utilisation durable et une gestion équilibrée des ressources naturelles et de la biodiversité. Elle fournit des biens et des services publics concernant l’environnement, les paysages, en assurant une exploitation de ces ressources à taille humaine.

  • Les zones rurales basées sur l'agriculture familiale résistent mieux aux situations de crise parce que les fermes familiales ont une grande capacité d'adaptation, de résistance et de relance de la production. Ce modèle d'exploitation est fondé sur des valeurs de solidarité, de continuité et d’engagement - un fondement idéal pour leur développement à long terme.

  • C'est encore l'agriculture familiale qui offre des solutions à la crise de d'emploi qui sévit partout dans le monde et qui assure même un rôle de tampon en situation de crise ou de transformation industrielle.

  • C'est un élément essentiel du tissu social en assurant au cours de l'histoire un rôle de sauvegarde de la richesse des traditions, des identités locales, du patrimoine culturel.

  • Souvent l'agriculture familiale joue un rôle central dans la construction et le maintien de l'esprit de certaines nations. Elle joue ainsi indirectement un rôle de stabilité politique, notamment dans les pays avec un milieu rural dominant.

Tous ces attributs de l'agriculture familiale sont en fait des réponses aux principaux défis auxquels l'agriculture doit faire face partout dans le monde: la sécurité alimentaire, la gestion des ressources naturelles et la préservation de la biodiversité, un développement équilibré des territoires qui prenne en compte les spécificités culturelles locales, l'équilibre politique et la paix sociale.

C'est pour cela que je suis convaincu que les exploitations familiales font partie de la solution, pour beaucoup de problèmes que l'humanité est appelée a résoudre.

Il y a encore des zones dans le monde ou cette forme d'agriculture est la plus vulnérable.

Pour transformer ces défis en opportunités nous avons besoin de tous, unis dans un effort commun – gouvernements, institutions internationales, associations agricoles, organisations de la société civile.

L'agriculture familiale est, sans aucun doute, l'élément fondamental de l'agriculture européenne. C'est l'archétype de l'agriculture européenne, de tous les modèles qui ont pu évoluer dans le temps. Mais l'Europe ne fait pas exception quant à tous ces aspects différents et complémentaires de l'agriculture familiale.

Il y a une forte diversité tant dans la taille que dans le mode d'organisation de ces fermes. Il y a des grandes fermes et des petites exploitations agricoles, des exploitations de montagne, des fermes sur les îles de la Méditerranée mais aussi au Cercle Polaire ou dans les zones les plus difficiles ou les moins accessibles.

Dans l'Europe de l'Est, les exploitations agricoles familiales se rétablissent lentement après des années de collectivisation forcée, lorsque la propriété foncière privée et notamment celle familiale a été fortement mise sous pression.

Mais l'agriculture familiale reste le meilleur moyen pour que l'UE soit capable de continuer à assurer:

  1. une production alimentaire viable,

  2. une gestion durable des ressources naturelles et de la biodiversité,

  3. l'emploi et la préservation d'une vie rurale dynamique ;

  4. le maintien du patrimoine culturel et identitaire des zones rurales.

C'est un levier efficace de développement rural :

  1. 12 millions d'exploitations agricoles,

  2. 172 millions d'hectares de terres agricoles,

  3. 25 millions de personnes impliquées.

Nous attachons donc une grande importance à l'agriculture familiale.

Les exploitations familiales sont une partie indissociable de l’économie rurale, un fondement pour une agriculture européenne durable, orientée vers le marché et répondant aux attentes de la société.

  1. Sécurité alimentaire,

  2. Gestion durable des ressources naturelles,

  3. Développement équilibré de territoires

ce sont les trois objectifs-clefs de la nouvelle PAC qui viens d'être adoptée et qui sera en vigueur à partir de 2014. Ces objectifs s'appuient sur les fermes familiales de l'Europe.

La nouvelle PAC nous permet d'avancer vers une agriculture familiale plus compétitive en prenant en compte la diversité en termes de taille, de production, de besoins spécifiques, ainsi que dans leur mode de gestion.

Quelques éléments:

  1. un nouveau système de paiements directs plus ciblé sur les agriculteurs, les secteurs et les régions qui ont des besoins spécifiques

  2. une orientation plus forte vers une agriculture durable : 30% du budget est lié aux mesures pour préserver l'environnement et le biodiversité.

  3. un effort important envers les jeunes: important pour répondre au défi de renouvellement des exploitations familiales. Les jeunes qui s’installent auront, dans les 5 années qui suivent l’installation, 25% d’aides directes à l’hectare de plus. Ces aides viendront s'ajouter aux mesures d'investissement en faveur des jeunes disponibles dans le cadre du programme de développement rural.

  4. les services de conseil agricole ainsi que les mesures de diversification des activités agricoles, de restructuration, de modernisation, de formation et de transfert de connaissances qui revêtent une importance particulière pour les exploitations familiales.

  5. nous donnons les moyens aux agriculteurs d'être des acteurs majeurs sur les marchés face aux autres maillons de la chaine alimentaire - renforcement des organisations de producteurs et des organisations interprofessionnelles. Il est très important d'assurer l'équilibre des marchés et des revenus pour faire perdurer ce modèle d'agriculture.

  6. un soutien pour le développement des systèmes agroalimentaires locaux: "circuits courts", mais aussi produits de qualité et bio

  7. la bonne intégration de l'agriculture familiale dans la nouvelle politique de recherche et d'innovation européenne: les grand défis que nous avons, par exemple combler l'écart entre, d'une part, la recherche agricole, et d'autre part, la pratique agricole sur le terrain et le conseil agricole

  8. S'assurer que nos efforts d'innovation bénéficient au secteur agricole dans son intégralité. L'innovation concerne également les nouveaux débouchés, les pratiques agricoles et les modèles de gestion.

L'UE salue et soutient pleinement cette initiative et souhaite faire de cette année internationale une opportunité de mise en lumière de ce que l'agriculture familiale apporte au développement économique, à l'évolution de l'humanité et à la stabilité politique à travers le monde.

Cette année internationale de l'agriculture familiale est une bonne opportunité pour mettre en débat et chercher des solutions aux difficultés que des agriculteurs rencontrent sur certains continents/dans certains pays, notamment là où agriculture rime avec pauvreté.

La dynamique de l'agriculture familiale doit toujours être accompagnée par un agenda politique.

Nous devons nous assurer que toutes les exploitations familiales bénéficient de la croissance du secteur agricole et agroalimentaire dans le monde. Nous devons préserver la richesse des écosystèmes et leur capacité à produire dans la durée.

Il est essentiel de mettre en cohérence nos approches politiques, commerciales et de développement.

L'ONU, la FAO, l'OMC, le G20 ainsi que d'autres instances internationales doivent jouer un rôle actif afin de s'assurer que les politiques internationales pour le commerce, l'environnement, la lutte contre le changement climatique, la lutte contre la pauvreté, le développement social, etc. œuvrent pour permettre à l'agriculture familiale de perdurer et de se développer.

Cette année internationale de l'agriculture familiale devrait être une opportunité pour développer la connaissance et la compréhension sur ce que l'agriculture familiale représente et apporte de spécifique et souvent d'inégalable sur différents continents.

A la fin de 2014 nous devrions avoir une meilleure connaissance, à travers le monde, sur ces sujets, et la Commission européenne est prête à soutenir à ces démarches.

Au niveau européen, nous allons rester engagés pour soutenir activement nos partenaires dans le monde entier pour développer une agriculture familiale pérenne et solide.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website