Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE ES NL IT PT FI EL CS HU BG RO

European Commission

Viviane Reding

Vice-présidente de la Commission européenne, commissaire européenne chargée de la justice

Principaux messages: dialogue avec les citoyens à Marseille

Dialogue avec les citoyens/Marseille

14 novembre 2013

"L'Euro: le moteur de notre indépendance économique, une force au niveau mondial. Il est irréversible."

"Il nous faut dès à présent un ministre européen des finances, responsable devant le Parlement européen et doté de pouvoirs clairement définis vis-à-vis des États membres. La solidarité pour la solidité : ça doit être la réponse de l’Europe."

"L'Europe doit arrêter d'accumuler les dettes qui pèseront sur la prochaine génération. En France, les intérêts de la dette absorbent 46,7 milliards d'euros, soit 12,6% du total des dépenses de l'Etat, soit 2,4% du PIB. C'est-à-dire qu'aujourd'hui la France utilise plus d'argent public pour rembourser les intérêts de sa dette que pour investir dans l'Education nationale ou la recherche et l'innovation. Ce n'est pas seulement une question d'argent. Il est aussi question de la compétitivité à long terme du pays."

"Arrêtons la schizophrénie: exiger des subventions à tout va et refuser un vrai budget à l'Union européenne!"

"L’Europe protège nos identités, ce n'est qu'ensemble que nous pouvons sauvegarder nos valeurs et les transformer en norme mondiale."

"L'Europe a toujours eu besoin de la France pour avancer. Aujourd'hui la France a besoin de l'Europe pour maintenir sa place sur la scène mondiale."

"Ensemble, nous sommes plus forts que chacun pour soi. Avec une armée européenne, l’Europe pourrait répondre plus efficacement aux crises et économiser des milliards d’euros. Une seule ambassade européenne avec 28 drapeaux pourrait nous faire économiser des millions d'euros."

"L’Autre est une richesse, contrecarrons ensemble la montée des populismes. Les insultes qui ont touché mes collègues Cécile Kyenge et Christiane Taubira ne sont pas acceptables."

"Les forces pro-européennes doivent se faire entendre. Faire une campagne "contre", c'est facile à mener, mais ça ne mène nulle part."

"L'intégration Roms, c'est un effort pour tout notre continent. L'Europe ne demande pas à la France d'intégrer tous les Roms qui viennent sur son territoire mais de les traiter comme il se doit."

"Le défi de l'immigration appelle à plus d'Europe. Marseille, depuis toujours port ouvert de la Méditerranée et porte d'entrée vers la France et l'Europe. Nous avons besoin d'un mécanisme de solidarité entre les Etats membres qui prend en compte les capacités d'accueil de chaque pays. Nous ne pouvons pas laisser la Méditerranée se transformer en cimetière."

"Je propose la création d'un service européen de renseignements à l'horizon 2020. Les Etats-Unis doivent nous respecter et nous traiter sur un pied d’égalité. C’est ce que nous devons être : des partenaires égaux, perçus comme tels. L'Europe n'est pas une colonie."

Messages pour l'examen annuel de la croissance

"La crise économique a accéléré le cours de l'histoire politique."

"L'économie européenne est en train de sortir la tête de l'eau: la croissance est revenue au deuxième trimestre de cette année. Nous avons déjà parcouru beaucoup de chemin, nous devons continuer d'avancer."

"La Commission attend de tous les Etats membres, notamment la France et l'Allemagne qu'elles fassent les efforts nécessaires pour soutenir la croissance naissante en Europe."

"Nous avons besoin d'un vrai marché du travail européen."


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website