Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: aucune

SPEECH/11/800

José Manuel Durão Barroso

Président de la Commission Européenne

Déclaration du Président Barroso suite à sa rencontre avec M. Alassane Ouattara, Président de la Côte d'Ivoire

Point presse

Bruxelles, le 23 novembre 2011

Mesdames et messieurs,

Je suis très heureux d'accueillir aujourd'hui à Bruxelles Monsieur Ouattara, Président de la Côte d'Ivoire. Je l'ai déjà rencontré lors du G8 à Deauville et j'ai été impressionné par sa conviction, par sa détermination. Je l'avais invité à nous rendre visite et je suis ravi, Monsieur le Président, que vous ayez pu nous rejoindre aujourd'hui.

Monsieur le Président, nous avons tous été impressionnés par le sang froid, la détermination et le courage politique grâce auxquels vous avez permis à votre pays de sortir par le haut de la grave crise post-électorale de 2010.

Vous le savez, vous êtes ici à Bruxelles entre amis. La Commission européenne a toujours été à votre côté, aux côtés de votre pays, et de tous les Ivoiriens qui ont choisi la voix de la démocratie, de la paix et de la réconciliation.

Aujourd'hui, nous souhaitons voir une Côte d'Ivoire démocratique, forte politiquement et économiquement, qui doit jouer un rôle de moteur régional et participer à la stabilisation et à la prospérité de l'Afrique de l'Ouest.

Nous venons d'assister à la signature de 5 nouveaux programmes de coopération pour un montant total de 125 millions d'euros. Au total, ce sont plus de 260 millions d'euros qui ont été mobilisés au titre d'engagements nouveaux depuis la crise.

Au-delà de cette coopération financière, il faut aussi soutenir la consolidation de l'Etat de droit et de la démocratie en Côté d'Ivoire.

Ceci passe par un renforcement de la participation démocratique. Les élections législatives de décembre prochain – que la Commission va aussi soutenir financièrement – sont une étape importante à ne pas manquer.

Ceci passe aussi par un processus de justice et de réconciliation nationale – que la Commission et l'Union européenne soutiendront également.

Le respect du résultat des urnes en Côte d'Ivoire est un message important au continent africain et aussi au reste du monde. Je tiens donc à saluer une fois encore l'attachement du peuple ivoirien et de son Président à la démocratie. Nous avons accompagné avec grande émotion tous les moments difficiles que vous avez vécu. Nous sommes contents aujourd'hui de pouvoir recevoir, ici à Bruxelles, un Président d'un grand pays africain démocratiquement élu.

C'est pourquoi je veux assurer, par votre intermédiaire, le peuple ivoirien de notre soutien sans faille sur le chemin de la prospérité, du développement et de la démocratie.

Je tiens aussi à vous remercier, Monsieur le Président, pour la qualité de notre conversation et l'engagement avec lequel vous avez exposé de façon très ouverte les défis, les difficultés, mais aussi les grandes potentialités de votre pays dans la région. Je vous ai aussi promis d'analyser de façon très concrète (mes collaborateurs le feront avec vous) quelles sont les possibilités d'aller plus loin dans ce partenariat que nous venons de renforcer avec votre pays.

Encore une fois, je vous remercie de votre visite.


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site