Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: aucune

SPEECH/11/76

José Manuel Durão Barroso

Président de la Commission Européenne

Déclaration du Président Barroso suite à sa rencontre avec Micheline Calmy-Rey, Président de la Confédération suisse

Point presse

Bruxelles, le 8 février 2011

C'est un très grand plaisir de recevoir Mme le Président Calmy-Rey à Bruxelles. Nous avons eu, comme d'habitude, une discussion très constructive et fructueuse.

Cette visite reflète les relations excellentes entre l'Union européenne et la Suisse. La Confédération est un partenaire économique très important avec un volume commercial de 750 million d'euro par jour. Notre marché intérieur et aussi l'espace Schengen sont dans une très grande partie ouverts à la Suisse.

Aujourd'hui, nous avons discuté toute une série de questions, y inclus bien sûr le renforcement de nos relations bilatérales. Certaines questions sont des questions délicates, soyons francs - parfois même difficiles - mais nous avons toujours discuté dans un esprit constructif.

Nous avons un intérêt commun de dynamiser ces relations qui sont déjà si fructueuses, et de garantir un meilleur fonctionnement de nos accords, avec des bases plus stables et solides.

Le réseau actuel des accords bilatéraux est devenu complexe et lourd à gérer. Il faut alors donner une cohérence plus large et une vision d’ensemble à nos relations. C'est pourquoi la définition de nos relations sur le plan institutionnel est si importante.

Par conséquent, je suis convaincu que le temps est venu pour donner une nouvelle impulsion à notre partenariat.

L'Union européenne est prête à un saut qualitatif dans nos relations bilatérales: par exemple en établissant un cadre général qui donnerait une vision d’ensemble à nos accords et qui sauvegarde le principe de l’homogénéité qui est un principe fondamental du marché intérieur.

C'est dans l'intérêt clair de nos citoyens et nos entreprises d'avoir des règles du jeu plus claires et homogènes, sur un pied d'égalité.

Un marché commun et des politiques communes ont besoin de règles communes!

Aujourd'hui, nous nous sommes mis d'accord de faire des progrès sur la base des paramètres identifiés par nos experts dans le groupe de travail informel, qui était établi lors de ma rencontre avec Madame la Président Leuthard en juillet et qui s’est réuni dans les derniers mois.

Je me réjouis de la disponibilité exprimée par la Président Calmy-Rey pour s’engager dans ce dialogue. Nous allons faire ce travail au niveau technique dans des délais assez poussés. Je crois qu'il nous faut faire des progrès dans ce domaine pour qu'on puisse, la Suisse et l'Union européenne, exploiter tout le potentiel de ce rapport qui est excellent et qui peut encore être renforcé. Dans notre monde globalisé il est impératif que des partenaires comme la Suisse et l'Union européenne, qui partagent des intérêts et valeurs cruciaux, coopèrent de façon encore plus étroite.

Je vous remercie.


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site