Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: aucune

SPEECH/11/153

José Manuel Durão Barroso

Président de la Commission européenne

Femmes européennes: un siècle de luttes et de succès au profit de tous

Centenaire de la journée internationale de la femme

Strasbourg, le 8 mars 2011

Monsieur le Président,

Madame la Présidente en exercice du Conseil,

Mesdames et Messieurs les députés,

Nous nous souvenons aujourd'hui des voix de ces femmes qui parties, le 19 mars 1911, d'Allemagne, d'Autriche, du Danemark et de la Suisse s'élevèrent de plus en plus nombreuses, et de plus en plus loin pour défendre le droit des femmes au suffrage universel et à de meilleures conditions de travail.

Nous rendons hommage aujourd'hui à un siècle de luttes et de succès dont nous sommes tous les bénéficiaires. Que seraient nos démocraties, et notamment la démocratie européenne représentée ici dans le Parlement Européen, sans la participation pleine et entière des femmes à la vie de la cité? Que seraient nos sociétés et nos économies sans le talent des femmes?

A bien des égards les femmes européennes sont des modèles pour le reste du monde. La place que les Européennes occupent dans nos sociétés est une source d'inspiration pour les femmes partout dans le monde. A ce propos, j'aimerais évoquer la lutte courageuse des femmes du nord d'Afrique qui, à côté des hommes, maintenant font tout pour résister aux dictatures et établir des démocraties. La place active qu'occupent aujourd'hui les femmes dans la vie politique et économique de l'Union Européenne est le résultat de leur engagement déterminé et nous nous réjouissons aujourd'hui d'une construction européenne dont l'un des principes fondateurs est l'égalité entre hommes et femmes, principe pleinement reconnu dans le traité de Lisbonne.

Au fil des années, une importante législation sur l'égalité de traitement et l'intégration de la dimension hommes – femmes dans les politiques européennes a permis d'évoluer vers une société et un marché du travail plus égalitaires.

Mais, aujourd'hui, nous devons aussi nous indigner de ce qui reste décevant, inacceptable voire intolérable.

Un taux d'emploi moyen des femmes de 62,5% contre 80% pour les hommes; une réussite scolaire de plus en plus grande des femmes mais qui contraste avec leurs perspectives de carrière : cela reste décevant, cela doit changer.

Des femmes surreprésentées dans les emplois les moins bien rémunérés et les plus précaires et sous-représentées dans les postes à responsabilité; un écart de rémunération entre hommes et femmes de l'ordre de 18% qui se traduit notamment par un risque pour 22% des femmes de 65 ans et plus de tomber sous le seuil de pauvreté, faute d'une pension suffisante : cela est inacceptable, cela doit changer.

Des estimations selon lesquelles 20 à 25% des femmes dans l'Union européenne ont subi des violences physiques au moins une fois dans leur vie : cela est intolérable, cela doit changer.

Aujourd'hui nous devons renouveler notre engagement à continuer à agir ensemble pour que l'égalité entre hommes et femmes devienne une réalité à part entière. Nous y gagnerons tous que ce soit en termes de cohésion sociale et économique, de croissance durable ou de compétitivité.

En septembre 2010 la Commission s'est dotée d'une stratégie qui a fixé 5 domaines d'actions prioritaires pour la période 2010-2015 : égalité sur le marché du travail et indépendance économique égale pour les hommes et les femmes; égalité des salaires; égalité dans les postes à responsabilité; promotion de l'égalité au-delà de l'Union européenne. La Commission se tiendra toujours à côté des femmes qui, à travers le monde, se battent chaque jour pour l'accès à l'éducation, au droit au travail, des femmes qui se battent pour la démocratisation et l'exercice des libertés et droits politiques et civiques.

La Commission fera tout ce qui est en son pouvoir pour contribuer à réaliser ces objectifs. Mais n'oublions pas, la législation même bien appliquée ne pourra pas tout résoudre. Les comportements et les perceptions doivent également évoluer.

Mesdames et Messieurs les députés,

Aujourd'hui, nous commémorons la lutte des femmes pour l'égalité. Aujourd'hui, nous pouvons dire en Europe que l'Union européenne serait impossible sans les Européennes, toutes les Européennes. Elles aussi donnent une contribution essentielle pour notre projet fondé sur les valeurs, y inclus les valeurs de l'égalité entre hommes et femmes.

Je vous remercie de votre attention.


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site