Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: aucune

SPEECH/10/558

José Manuel Durão Barroso

Président de la Commission européenne

Déclaration du Président Barroso au point de presse avec la Conseillère fédérale suisse Micheline Calmy-Rey

Visite en Suisse

Genève, 14 octobre 2010

Bonjour,

Je me réjouis d'être venu à Genève, je m'y sens toujours un peu comme chez moi, grâce à mes années d'études passées ici, mais aussi grâce à l'accueil chaleureux des autorités académiques et politiques.

Je ne révèlerai pas de secret en vous disant que l'Union européenne a des relations excellentes et des intérêts mutuels profonds avec la Suisse.

La Suisse est un partenaire extrêmement important, notre quatrième partenaire économique. L'Union européenne est de loin le partenaire économique principal pour la Suisse et nous avons des relations politiques très importantes.

Notre marché intérieur et aussi l'espace Schengen sont dans une très grande partie ouverts à la Suisse. Un million de citoyens européens habitent en Suisse, 200.000 personnes traversent la frontière chaque jour dans les deux sens pour rejoindre leur poste de travail, et 400.000 citoyens suisses habitent dans l'Union européenne.

Derrière ces chiffres, il y a des citoyens et des entreprises qui ont un intérêt que nous améliorons encore davantage nos relations.

Suite à ma rencontre de juillet dernier avec Mme la Présidente Leuthard, j’ai pu aujourd’hui, dans cette rencontre informelle, faire le point avec Mme Calmy-Rey sur nos relations bilatérales.

J’ai surtout encouragé l’ouverture continue de la Suisse pour améliorer l’encadrement institutionnel de nos relations.

J’ai signalé à Mme Calmy-Rey l'importance de rendre nos relations et surtout l'application du droit plus dynamiques et plus uniformes pour une meilleure sécurité juridique. Ceci est dans l'intérêt de nos citoyens et de nos entreprises.

Notamment nous devons progresser sur les aspects horizontaux et institutionnels suivants:

  • adoption de nouveau acquis et sa mise à jour dynamique

  • mise en œuvre uniforme et harmonieuse; surveillance de l'application de l'acquis dans un cadre institutionnel

  • adoption de la jurisprudence européenne

  • règlement des différends

C'est sur ces questions que nous devons travailler .C'est essentiel pour permettre aux négociations en cours de progresser.

Le marché intérieur est un ensemble cohérent qui ne peut pas être fractionné. Une participation accrue à notre marché intérieur et à nos politiques demande donc l’acceptation par la Suisse de nos règles communes.

Evidemment, ceci doit se faire dans le respect de la souveraineté du peuple suisse. Nous sommes prêts à explorer comment il est possible de réconcilier nos règles du jeu avec la souveraineté suisse et nous pensons que c'est possible, avec imagination, de trouver cette solution.

Permettez-moi de conclure avec un mot de félicitations pour le percement du tunnel St. Gothard le 15 octobre 2010. C'est une grande prouesse technique, une contribution remarquable de la Suisse dont je me réjouis. C'est, je crois, le plus grand chantier du monde, la galerie souterraine la plus longue jamais ouverte. C'est un lien magnifique entre le nord et le sud de l'Europe avec la Suisse au beau milieu. Donc, au-delà de la prouesse technique, il y a là un puissant symbole politique et je tiens à vous en parler et encore une fois vous féliciter.


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site