Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: none

SPEECH/10/213

José Manuel Durão Barroso

President of the European Commission

Statement following the EU-Canada Summit

Figures and graphics available in PDF and WORD PROCESSED

Joint press conference

Brussels, 5 May 2010

Good afternoon. It has been a pleasure to be with Prime Minister Harper once again. There were indeed very good, friendly open talks. We've been in number of Summits together and this shared experience enables us to appreciate fully the progress made in the relations between the EU and Canada and also the potential for further development.

Indeed, at our summit last year, we took EU-Canada relations to an altogether higher level.

We launched then negotiations for a very ambitious Comprehensive Economic and Trade Agreement, which will, once completed, bring substantial economic benefits to both sides.

Today's meeting gave us the opportunity to assess the good progress made so far. The message we are sending to the world is clear – message in favour of open free trade, clear message against protectionism.

Our pursuit of an open global economy will be at the core of the forthcoming G8 and G20 summits hosted by Canada. EU fully supports the Canada leadership of these summits ad we are working in close cooperation with our Canadian friends to make it a success.

In fact, today's EU-Canada summit comes at the right time for us to discuss not only our good bilateral relationship but also the collective responses to the global challenges we face and that we will take up at the G8 and G20 summits.

Let me stress in particular that EU is committed to bring strong EU contributions to the Toronto G20 summit. This is crucial at a time when the G20 faces the challenge of maintaining its momentum.

Je vois trois grands domaines prioritaires dans lesquels nous devons agir et réussir si nous voulons assurer une reprise vigoureuse, en ce qui concernent les questions économiques.

Premièrement, le G20 doit adresser un message clair sur l'enchaînement et la coordination des stratégies de sortie de crise. Nombre de pays sortent déjà de leurs mesures anticrise, mais sans suffisante coordination. Il faut également tenir nos engagements concernant le cadre pour la croissance et veiller à ce que toutes les grandes économies jouent leur rôle dans l'exercice de rééquilibrage de la croissance à l'échelle mondiale. Nous avons pendant nos discussions d' aujourd'hui mentionner cela de façon spéciale, il faut adresser l'attention aux problèmes de déséquilibre au niveau mondial.

Deuxièmement, il faut envoyer un signal fort pour maintenir l'élan politique en faveur de réformes globales des marchés financiers. L'UE a déjà fait sa part du travail dans ce domaine. Nous avons élaboré une série de propositions sur de nouveaux dispositifs efficaces de surveillance en Europe, concernant les fonds alternatifs et les fonds de capital investissement par exemple. Et nous étudions maintenant le rôle des contrats d'échange sur défaut et travaillons à une réorganisation fondamentale des marchés dérivés afin d'améliorer la transparence et la sécurité.

Enfin, nous devons aussi avancer dans la réforme du FMI.

Mesdames et Messieurs,

Je suis fermement convaincu que les relations bilatérales étroites que nous entretenons avec le Canada sont un atout essentiel à la fois pour aider à formuler des réponses collectives et coordonnées aux défis mondiaux, surmonter la crise économique et financière, lutter contre le changement climatique et restaurer la sécurité et la stabilité dans les pays qui sont fragilisés.

Je suis persuadé que nous – Union européenne et Canada – serons des acteurs mondiaux d'autant plus efficaces que nous exploiterons pleinement le potentiel de nos relations bilatérales. Cela implique d'intensifier notre partenariat politique et stratégique.

Notre rapport économique est très important mais je voulais souligner que notre rapport n'est pas simplement commercial. Nous avons, sur la base de la complicité de valeurs communes, aussi un rapport politique à développer. Et je crois, pouvoir vous dire que nous sommes d'évidence sur la bonne voie pour y parvenir, pour parvenir à cette intensification de notre partenariat, et je me réjouis déjà de notre prochaine rencontre.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website