Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: aucune

SPEECH/ 09/430

José Manuel Dur ã o Barroso

Président de la Commission européenne

Continuons à avancer ensemble, complémentaires et partenaires

Figures and graphics available in PDF and WORD PROCESSED


Soixantième anniversaire du Conseil de l'Europe

Strasbourg, 1er octobre 2009

Monsieur le Secrétaire Général,

Mesdames et Messieurs,

Chers amis,

Je vous remercie sincèrement pour votre invitation. Je suis très heureux de participer aux festivités du 60 ème anniversaire du Conseil de l'Europe.

Cet anniversaire nous offre une excellente occasion de regarder le chemin parcouru par notre continent sur la voie de la paix, de la coopération et de l'intégration. Un point de départ douloureux, un chemin semé d'embûches, mais au bout du compte, un succès sans précédent: la pacification et l'intégration de l’Europe à un niveau que peu auraient osé imaginer il n'y a encore pas si longtemps.

Une large part de ce succès revient au Conseil de l'Europe. Cette organisation pionnière a joué un rôle déterminant. Sans le travail acharné du Conseil de l'Europe, sans sa dimension visionnaire, sans sa défense inlassable des droits de l'homme, de la démocratie et de l'Etat de droit, l'Europe n'aurait pas réalisé, au cours du demi-siècle écoulé, les progrès qu'aujourd'hui nous observons. Et même si rien n’est jamais acquis, de nombreux peuples aux quatre coins du monde admirent et envient nos réalisations.

Je suis d'autant plus heureux de saluer ce succès que l'Union européenne ne peut se concevoir sans l'œuvre du Conseil de l'Europe. Cet anniversaire est donc aussi l'occasion de nous féliciter de l'étroite coopération entre nos deux entités qui partagent des valeurs communes, et de renforcer encore leurs liens.

Une coopération étroite lie nos organisations au quotidien. Grâce à des femmes et des hommes de grande compétence qui mènent un dialogue constant, il ne se passe pas un jour sans échanges et sans recherche des éléments de synergie qui rendront nos efforts plus efficaces encore. C'est aussi à eux que nous devons les relations de confiance nouées entre l’Union européenne et le Conseil de l’Europe. Une confiance renforcée depuis la signature, en 2007, d’un accord de partenariat aux dimensions multiples. L'éventail des sujets dans lesquels nous coopérons est très large – de la prévention de la torture à la lutte contre le racisme et la discrimination, en passant par la promotion du pluralisme dans les médias. Cette coopération est amenée à s'intensifier et à se diversifier toujours davantage , au bénéfice de tous les habitants du continent européen.

Alors parlons de l'avenir!

L'Europe devra relever de nombreux défis. Je voudrais insister sur un domaine qui me tient particulièrement à cœur : les droits de l’homme. C'est un domaine dans lequel l'expertise et l'expérience du Conseil de l'Europe soutiennent et inspirent l’action de l’Union. Aucun projet de coopération entre les pays d'Europe ne saurait aboutir s'il n'est basé sur l’ensemble des droits fondamentaux, la véritable pierre angulaire de notre processus d’intégration.

Ces droits, qui sont inscrits dans la constitution de chaque Etat membre, mais aussi définis dans la Convention européenne des droits de l'homme et interprétés par la jurisprudence de la Cour, constituent le socle de l’Union. Ils sont au cœur de son ordre juridique. C'est pourquoi je souhaite que notre attachement aux droits de l’homme se concrétise au plus tôt par l'adhésion de l'Union, en tant que membre à part entière, à la Convention eu ropéenne des droits de l'homme.

L'Union européenne doit être exemplaire en matière de droits fondamentaux. Non seulement pour établir entre les Etats membres la confiance mutuelle indispensable à la poursuite de la construction européenne. Mais aussi pour sa crédibilité au niveau international. Nous devons mettre pleinement en œuvre les engagements internationaux auxquels nous avons souscrit.

Au-delà des droits fondamentaux, nous devons relever d'autres défis qui sont communs à l'Union européenne des 27 et à l'Europe des 47 du Conseil de l'Europe. Je pense au développement de la solidarité et à la protection des plus faibles, à la lutte contre l’impunité, à la défense de la liberté d’expression. Je pense encore au renforcement de la sécurité collective, qui passe aussi par la promotion de l’Etat de droit, la consolidation de la place de l'Europe dans le monde de demain, et la quête toujours renouvelée de la démocratie – cette « grande patrie » dont parlait Victor Hu go il y a près de deux siècles.

Face à tous ces défis, nous ne pouvons qu'envisager des solutions communes, en tirant parti de nos expériences et de nos compétences respectives. Je l'affirme ici sans la moindre hésitation, les valeurs de dialogue, de paix et de démocratie du Conseil de l'Europe représentent les fondements et l'architecture même de la réponse commune à donner aux défis actuels. C'est bien la consolidation interne et la projection externe de ces valeurs qui constituent la meilleure réponse européenne à notre monde en mouvement.

Un autre anniversaire a lieu ces jours-ci, intimement lié à celui que nous fêtons aujourd'hui: celui des vingt ans de la chute du mur de Berlin et du début de l'effondrement des régimes autoritaires d'Europe centrale et orientale. Le rôle joué par le Conseil de l'Europe, comme vecteur de transformation et de la démocratie européenne, pour ces pays libérés du joug totalitaire a été un élément indispensable du processus d'élargissement de l'Union européenne. Il le reste: l’Union place l’acquis du Conseil de l’Europe au cœur des relations intensifiées qu’elle noue avec les pays de son voisinage oriental.

Voilà autant d'acquis que de défis, à la mesure de l'ambition et des valeurs de notre continent. J’ai parlé tout à l’heure de la confiance qui est nécessaire à notre coopération; mais nos organisations doivent avant tout obtenir la confiance des Européens. Pour y parvenir, il nous faut obtenir des résultats visibles et concrets. Alors continuons à avancer ensemble, complémentaires et partenaires, sur le chemin d'une Europe sans clivage, fière de ses valeurs, et au service de tous les Européens.

Je souhaite un bon 60ème anniversaire au Conseil de l’Europe !

Merci.


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site