Navigation path

Left navigation

Additional tools

M. Franz Fischler Membre de la Commission européenne chargé de l'agriculture, du développement rural et de la pêche Conférence de presse de clôture Conférence européenne sur le développement rural Salzbourg, 14 novembre 2003

European Commission - SPEECH/03/547   14/11/2003

Other available languages: EN DE

SPEECH/03/547

M. Franz Fischler

Membre de la Commission européenne   chargé de l'agriculture, du développement rural et de la pêche

Conférence de presse de clôture

Conférence européenne sur le développement rural

Salzbourg, 14 novembre 2003

Mesdames, Messieurs,

Je souhaiterais tout d'abord adresser mes remerciements très chaleureux aux ministres et aux présidents des groupes de travail.

Avant de laisser la parole à M. Daul, permettez-moi de faire quelques observations pour résumer cette conférence.

Je serai bref: vous disposez déjà de l'allocution que j'ai prononcée en séance plénière ainsi que du texte des conclusions de la conférence.

Je crois que l'on peut dire, en toute conscience, que cette conférence a été succès. Le nombre des participants était élevé, le travail intense, les discussions animées, l'ambiance positive et, ce qui est de loin le plus important:

Nous avons réussi ici, à Salzbourg, à envoyer un signal très clair de la manière dont nous concevons la politique de développement rural, à la fois moderne, efficace et durable, comme j'en avais exprimé le souhait au début de la conférence.

La conférence de Salzbourg a envoyé un certain nombre de messages très clairs:

Le développement rural n'est pas une lubie d'universitaires. Le développement rural concerne tout le monde: les agriculteurs, la population rurale et les villes. Sans une campagne vivante, l'agriculture n'a pas d'avenir. Sans agriculteurs, les zones rurales non plus n'ont pas d'avenir.

C'est pourquoi ici à Salzbourg nous avons tous été d'accord pour affirmer qu'il ne suffit pas d'orienter le développement rural UNIQUEMENT en fonction de l'agriculture.

Une politique de développement rural sensée doit améliorer la compétitivité de l'agriculture, notamment dans les nouveaux États membres.

Lors de nos discussions, il est également apparu manifeste que nous avons besoin de diversification, de modernisation, d'investissements, d'emplois au-delà du secteur agricole si nous voulons des communes rurales vivantes et durables.

Tout le monde s'accorde également à estimer qu'il convient d'accroître l'efficacité et la transparence de la politique de développement rural.

Il faut rendre la politique de développement rural nettement plus simple et plus conviviale.

Dans les débats que nous aurons au cours des mois prochains, il s'agira de déterminer comment mettre en pratique tous ces éléments.

Personnellement, je serais très favorable à ce que nous n'ayons qu'un seul fonds qui financerait l'ensemble de la politique de développement rural au niveau communautaire.

Une programmation unique, un financement unique, un contrôle unique: voilà le système de l'avenir.

Les programmes doivent offrir aux régions ce qu'elles souhaitent et ce dont elles ont besoin, à savoir une approche conçue à partir de la base au lieu d'être imposée d'en haut.

C'est pourquoi il faudra assurer à l'avenir une meilleure intégration des acteurs locaux et, d'une manière générale, de la société civile.

N'oubliez pas une chose: Salzbourg ne constitue pas un aboutissement, Salzbourg marque au contraire le point de départ d'une discussion intensive au niveau régional, national et communautaire permettant de préparer un nouvel avenir.

Il s'agit désormais de faire connaître l'événement que constitue Salzbourg, nous livrer à un travail de persuasion afin d'avoir, à l'avenir, une politique de développement rural forte, utile aussi bien aux agriculteurs, aux consommateurs et aux contribuables.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website