Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

CONSEIL EUROPÉEN
LE PRÉSIDENT

FR

Bruxelles, le 7 février 2013

(OR. en)

EUCO 35/13

PRESSE 47

PR PCE 29

Intervention du président Herman Van Rompuy
à l'ouverture du Conseil européen

Cette réunion est la première de l'année. Je vous souhaite donc la bienvenue! Aujourd'hui, nous devons parvenir à un accord sur le budget de notre Union pour la prochaine décennie. Nous reprenons le travail là où nous l'avons arrêté en novembre dernier.

Les semaines qui se sont écoulées ont été productives et j'ai bon espoir que nous pourrons, autour de cette table, nous mettre d'accord sur un compromis final. Car nous n'avons tout simplement pas le choix.

Dans toute discussion budgétaire, il y a naturellement une tendance à se concentrer sur de petits détails et à oublier le contexte plus général, même si c'est ce dernier qui compte vraiment. Avant que nous ne plongions dans des discussions animées, essayons par conséquent de garder à l'esprit le contexte plus général.

Nous avons besoin d'un budget pour l'avenir, qui soit clairement axé sur la croissance, l'innovation et la création d'emplois, notamment pour les jeunes. Nous avons besoin aussi d'un budget de modération, compte tenu des situations économiques difficiles que l'on rencontre en Europe, et qui utilise au mieux les ressources. Nous avons besoin enfin d'un budget pour faire face aux besoins urgents: lutter contre le chômage, appuyer les efforts de ceux qui sont le plus touchés par la crise en Europe et jouer le rôle qui est le nôtre pour faire face aux risques qui se posent au niveau mondial.

Chers collègues, j'ai la ferme conviction que si nous faisons tous preuve de responsabilité, le budget que je viens de décrire est à notre portée! Mais nous n'y sommes pas encore, mettons-nous au travail!


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site