Navigation path

Left navigation

Additional tools

CONSEIL EUROPÉEN
LE PRÉSIDENT

FR

Bruxelles, le 5 février 2013

(OR. en)

EUCO 34/13

PRESSE 44

PR PCE 28

Lettre d'invitation au Conseil européen
adressée par le Président
Herman Van Rompuy

J'ai le plaisir de vous inviter à la réunion du Conseil européen qui se tiendra les 7 et 8 février 2013 à Bruxelles.

Lors de cette réunion, notre principal objectif sera de parvenir à un accord sur le prochain cadre financier pluriannuel (CFP). Il est en effet urgent que le CFP soit adopté si nous voulons assurer le bon fonctionnement des politiques et des programmes à venir de l'UE et les voir produire leurs effets sur la croissance et l'emploi dès l'année prochaine. Nous devrions mettre à profit la dynamique créée sur ce dossier dans le cadre des discussions constructives que nous avons menées en novembre dernier. Depuis, mon équipe et moi‑même avons été en contact très étroit avec chacun de vous ou vos collaborateurs, et je ne doute pas qu'avec certaines adaptations, la proposition que j'ai présentée le 22 novembre pourra constituer la base d'un accord au sein du Conseil européen.

À l'issue de notre réunion traditionnelle avec le président du Parlement européen, jeudi à 15 heures, je commencerai donc immédiatement notre première session de travail en expliquant les ajustements que j'estime nécessaires pour parvenir à un bon compromis. Je souhaiterais que nous articulions nos travaux d'abord sur les montants globaux des dépenses et sur le volet "recettes", afin qu'il y ait une concordance de vues sur le cadre général. Dans le même temps, vos collaborateurs seront informés sur les détails plus techniques lors d'une réunion convoquée par mon chef de cabinet, qui débutera à 15 heures. Le Conseil européen poursuivra ses travaux lors du dîner, qui commencera tôt (à 18 h 30).

Vendredi, nous examinerons le point suivant de notre ordre du jour, à savoir le commerce, qui, à mes yeux, s'inscrit pleinement dans le cadre de notre stratégie globale en faveur de la croissance. Comme le précise notre Pacte pour la croissance et l'emploi, le commerce doit être mieux utilisé en tant que moteur de croissance et de création d'emplois. Si nous restons déterminés à renforcer encore le système commercial multilatéral, notre priorité immédiate doit aller au programme d'échanges commerciaux bilatéraux, qui offre à l'Union des perspectives intéressantes pour les prochains mois. Je demanderai à José Manuel Barroso de présenter cette question et de nous informer sur les tout derniers développements intervenus. En outre, le deuxième anniversaire du Printemps arabe constitue pour le Conseil européen une bonne occasion de faire le bilan des événements qui se sont produits dans notre voisinage méridional. Dans ce contexte, j'évoquerai brièvement le voyage que j'ai effectué récemment dans la région et les conclusions que j'en ai tirées. Enfin, nous examinerons la situation au Mali.

À la lumière des travaux menés par le Conseil des affaires générales ainsi que des discussions qui ont eu lieu la semaine dernière au sein du Conseil des affaires étrangères, nous devrions être en mesure d'adopter rapidement nos conclusions vendredi.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website