Navigation path

Left navigation

Additional tools

Bruxelles, le 17 octobre 2012 Conseil d'association UE-Liban: consolider les relations dans le cadre d'un partenariat renouvelé

European Council - PRES/12/432   17/10/2012

Other available languages: EN

CONSEIL DE
L'UNION EUROPÉENNE

FR

Bruxelles, le 17 octobre 2012

15068/12

PRESSE 432

Conseil d'association UE-Liban: consolider les relations
dans le cadre d'un partenariat renouvelé

Le Conseil d'association UE-Liban s'est réuni aujourd'hui à Bruxelles. Il s'agit de sa sixième session depuis l'entrée en vigueur de l'accord d'association UE-Liban en 2006. Elle était présidée par le ministre libanais des affaires étrangères, M. Adnan Mansour. Le ministre de l'économie et du commerce, M. Nicolas Nahas, qui est le point de contact pour la politique européenne de voisinage (PEV) au sein du gouvernement libanais, y participait également. Le ministre chypriote des affaires étrangères, M. Erato Kozakou‑Marcoullis était présent au nom de Mme Catherine Ashton, Haute Représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission européenne. La Commission européenne était représentée par M. Štefan Füle, membre chargé de l'élargissement et de la politique européenne de voisinage.

Cette session du Conseil d'association a été l'occasion de faire le bilan des progrès accomplis à ce jour par le partenariat UE-Liban dans le cadre de la PEV et de définir des priorités communes pour la coopération future. Elle a également permis de procéder à un échange de vues sur les évolutions intervenues au Liban et dans l'Union européenne, ainsi que sur la situation au Proche-Orient.

L'Union européenne a réaffirmé son attachement à l'unité, la stabilité, l'indépendance, la souveraineté et l'intégrité territoriale du Liban, compte tenu notamment de la détérioration de la situation en Syrie. Elle a part ailleurs exprimé son soutien aux efforts déployés par le gouvernement libanais pour maintenir la stabilité dans le pays.

La délégation libanaise a, pour sa part, insisté sur le fait qu'il importait de développer de vastes relations bilatérales afin d'obtenir des résultats plus tangibles pour les milieux d'affaires et les citoyens, et a souligné qu'il était important de renforcer la coopération dans tous les domaines. Le Liban a également rappelé qu'il était déterminé à progresser dans la mise en œuvre de son programme de réformes, avec le soutien de l'UE.

Le Conseil d'association a examiné le nouveau plan d'action qui servira de base à la coopération entre l'UE et le Liban pendant la période 2013-2015. Les principales priorités de ce plan ont été approuvées par les deux parties. Celui-ci constituera l'un des principaux éléments du partenariat consolidé et durable entre l'UE et le Liban.

Les deux parties ont salué les travaux de grande ampleur qui ont nécessité des consultations approfondies avec les ministères libanais, les services de l'UE et la société civile, tant au Liban qu'en Europe.

L'Union européenne et le Liban sont également conscients du fait qu'il importe de mettre rapidement et efficacement en œuvre les objectifs prioritaires du plan d'action qui ont fait l'objet d'un accord et qui se fondent sur le programme de réformes du Liban. Leur réalisation procurera des avantages importants à la population libanaise sur le plan économique, social et politique, ainsi qu'à l'Union européenne.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website