Navigation path

Left navigation

Additional tools

UNION EUROPÉENNE

FR

Bruxelles, le 15 février 2013

(OR. en)

6542/1/13 REV 1

PRESSE 59

Déclaration de Mme Catherine Ashton, Haute Représentante, au nom de l'Union européenne, à l'occasion du

150
e anniversaire du Comité international

de la Croix‑Rouge (CICR)

À l'occasion du 150e anniversaire de la création du Comité international de la CroixRouge (CICR), l'Union européenne rend hommage au travail inestimable qu'accomplit inlassablement le CICR pour protéger la vie et la dignité des victimes de conflits armés dans le monde entier.

Depuis sa création le 17 février 1863, le CICR œuvre sans relâche pour empêcher les souffrances en élaborant, promouvant et renforçant le droit international humanitaire, contenu dans les quatre conventions de Genève de 1949, leurs protocoles additionnels et d'autres accords internationaux, et dans le droit international coutumier, ainsi que les principes humanitaires universels, et en fournissant, dans des situations de conflit armé et d'autres situations d'urgence, une assistance humanitaire aux blessés, malades et naufragés des forces armées, aux prisonniers de guerre et autres détenus, ainsi qu'aux civils. Les activités du Mouvement international de la Croix‑Rouge et du Croissant‑Rouge, composé du CICR, des cent quatre‑vingt‑huit sociétés nationales de la Croix‑Rouge et du Croissant‑Rouge et de la Fédération internationale des sociétés de la Croix‑Rouge et du Croissant‑Rouge, sont au cœur même de l'action humanitaire internationale. La coopération entre les commissions nationales de mise en œuvre du droit international humanitaire et le CICR est extrêmement précieuse pour promouvoir l'application effective du droit international humanitaire.

L'Union européenne soutient sans réserve la mission du CICR, des sociétés nationales et de la fédération internationale à l'échelle mondiale. Dans le consensus européen sur l'aide humanitaire, l'UE a souligné le caractère unique du mandat du CICR et a assuré qu'elle était déterminée à travailler en partenariat étroit avec ce dernier. En 2005, l'UE a adopté des lignes directrices concernant le droit humanitaire international, dans lesquelles elle s'engage à promouvoir le respect du droit humanitaire international, tandis que, dans son cadre stratégique et son plan d'action en matière de droits de l'homme, adoptés par le Conseil en juin 2012, elle réaffirme sa volonté de continuer à promouvoir l'application effective du droit international humanitaire, notamment en coopérant avec le CICR.

Tout en célébrant les cent cinquante ans d'action humanitaire du CICR, l'UE s'inquiète de la persistance de graves problèmes humanitaires: les populations civiles sont souvent les plus durement touchées par les conflits armés et les violences, et les violations du droit international humanitaire sont encore trop fréquentes. L'action du CICR reste indispensable pour atténuer les souffrances humaines. L'UE continuera à soutenir la mise en œuvre de la mission humanitaire du CICR à l'échelle internationale ainsi que ses principes fondamentaux de neutralité, d'humanité, d'indépendance et d'impartialité.

La Croatie*, pays en voie d'adhésion, l'ancienne République yougoslave de Macédoine*, le Monténégro*, l'Islande+ et la Serbie*, pays candidats, l'Albanie et la Bosnie‑Herzégovine, pays du processus de stabilisation et d'association et candidats potentiels, et le Liechtenstein, pays de l'AELE membres de l'Espace économique européen, ainsi que l'Ukraine, la République de Moldavie, l'Arménie et la Géorgie, se rallient à la présente déclaration.

__________________

________________

* La Croatie, l'ancienne République yougoslave de Macédoine, le Monténégro et la Serbie continuent à participer au processus de stabilisation et d'association.

+ L'Islande continue à être membre de l'AELE et de l'Espace économique européen.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website