Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Bruxelles, le 22 mars 2013 Déclaration de M me Catherine Ashton, Haute Représentante, au nom de l'Union européenne, à l'occasion de la Journée mondiale et européenne de l'eau, le 22 mars 2013

Conseil de l'Europe - PESC/13/129   22/03/2013

Autres langues disponibles: EN DE DA ES NL IT SV PT FI EL CS ET HU LT LV MT PL SK SL BG RO


UNION EUROPÉENNE

FR

Bruxelles, le 22 mars 2013

(OR. en)

7804/1/13 REV 1

PRESSE 129

Déclaration de M me Catherine Ashton, Haute Représentante, au nom de l'Union européenne, à l'occasion de la Journée mondiale et européenne de l'eau, le 22 mars 2013

À l'occasion de la Journée mondiale de l'eau, l'Union européenne souligne que la bonne santé et une vie digne sont indissociables d'un accès à l'eau potable et à l'assainissement. Or, des millions de personnes dans le monde n'ont toujours pas accès à l'eau potable et sont donc privées d'un droit de l'homme fondamental. L'UE affirme que le droit à l'eau potable et à l'assainissement découle du droit à un niveau de vie suffisant et est indissolublement lié au droit à jouir du meilleur état de santé physique et mentale possible, ainsi qu'au droit à la vie et à la dignité humaine.

Le thème qui a été choisi cette année pour la Journée mondiale de l'eau met en exergue l'importance de la coopération internationale. L'aide substantielle que l'UE a apportée à des pays tiers en vue d'améliorer leur accès à l'eau potable et à l'assainissement représente une contribution indéniable à ces efforts. Entre 2007 et 2012, l'UE a dépensé plus de 2,2 milliards d'euros pour des programmes favorisant l'accès à l'eau potable et à l'assainissement.

La sécurité de l'approvisionnement en eau constitue également une question stratégique qui est source de préoccupation croissante. La multiplication des pénuries d'eau, l'appauvrissement de la qualité de l'eau, l'amplification de phénomènes tels que les sécheresses ou les inondations sous l'effet du changement climatique, ainsi que les changements économiques et démographiques qui en résultent, peuvent compromettre la paix et la stabilité. L'UE encourage vivement la mise en place, au niveau mondial, d'approches transnationales durables et concertées en matière de gestion de l'eau, afin de promouvoir le développement économique et social, la stabilité politique ainsi que la paix et la sécurité.

La Croatie*, pays en voie d'adhésion, l'ancienne République yougoslave de Macédoine*, le Monténégro*, l'Islande+ et la Serbie*, pays candidats, l'Albanie et la Bosnie‑Herzégovine, pays du processus de stabilisation et d'association et candidats potentiels, le Liechtenstein et la Norvège, pays de l'AELE membres de l'Espace économique européen, ainsi que l'Ukraine, la République de Moldavie, l'Arménie, l'Azerbaïdjan et la Géorgie se rallient à la présente déclaration.

* La Croatie, l'ancienne République yougoslave de Macédoine, le Monténégro et la Serbie continuent à participer au processus de stabilisation et d'association.

+ L'Islande reste membre de l'AELE et de l'Espace économique européen.


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site