Navigation path

Left navigation

Additional tools

Bruxelles, le 14 décembre 2012 Déclaration de la Haute Représentante, Mme Catherine Ashton, au nom de l'Union européenne, sur les immolations de Tibétains

European Council - PESC/12/535   14/12/2012

Other available languages: EN DE DA ES NL IT SV PT FI EL CS ET HU LT LV MT PL SK SL BG RO

CONSEIL DE
L'
UNION EUROPÉENNE

FR

Bruxelles, le 14 décembre 2012

17831/1/12 REV 1

PRESSE 535

Déclaration de la Haute Représentante, Mme Catherine Ashton, au nom de l'Union européenne, sur les immolations de Tibétains

"L'UE est profondément attristée par le nombre croissant de Tibétains qui s'immolent par le feu, dont la plupart sont des jeunes gens.

Nous sommes préoccupés par les restrictions apportées à l'expression de l'identité tibétaine, qui semblent donner lieu à une vague de mécontentement dans la région. Tout en respectant l'intégrité territoriale de la Chine, l'UE appelle les autorités chinoises à s'attaquer aux causes profondes de la frustration des Tibétains et à veiller à ce que leurs droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels soient respectés, y compris leur droit de jouir de leur propre culture, de pratiquer leur religion et d'utiliser leur propre langue.

L'UE soutient pleinement la déclaration faite par la Haut Commissaire des Nations unies pour les droits de l'homme, Mme Navi Pillay, le 2 novembre 2012. L'UE demande aux autorités chinoises de respecter les droits des Tibétains à la liberté d'expression et de réunion pacifique, de faire preuve de retenue et de libérer toutes les personnes détenues pour avoir participé à des manifestations pacifiques.

Nous demandons également aux autorités chinoises d'autoriser les diplomates ainsi que les journalistes internationaux à accéder librement à toutes les zones tibétaines autonomes.

Consciente de leur profond sentiment de désespoir, l'UE demande aux Tibétains de ne pas recourir à des formes extrêmes de protestation, telles que les immolations, et aux dirigeants de leur communauté ainsi qu'à leurs chefs religieux d'user de leur influence pour contribuer à faire cesser ces tragiques pertes humaines.

Enfin, l'UE encourage toutes les parties concernées à reprendre un véritable dialogue."

La Croatie*, pays en voie d'adhésion, la Turquie, le Monténégro* et l'Islande+, pays candidats, l'Albanie et la Bosnie-Herzégovine, pays du processus de stabilisation et d'association et candidats potentiels, et le Liechtenstein et la Norvège, pays de l'AELE membres de l'Espace économique européen, se rallient à la présente déclaration.

* La Croatie et le Monténégro continuent à participer au processus de stabilisation et d'association.

+ L'Islande continue à être membre de l'AELE et de l'Espace économique européen.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website